BGF – Jour 1

Le Bordeaux Geek Festival ouvre ses portes pour sa première édition, du 14 au 17 mai.

Quand Paris a la Japan Expo, Bordeaux a son Animasia. Quand Toulouse a son Toulouse Game Show, Bordeaux a dorénavant son Bordeaux Geek Festival. La pop culture explose partout en France avec de nombreux évènements en tous genres, parfois spécialisés dans le jeu-vidéo comme la Paris Games Week, ou encore les Geek Fairies avec de nombreux invités stars du web. A Bordeaux, pour entreprendre de tels évènements, c’est vers l’association Mandora qu’il faut se tourner.

Mandora en quelques mots

Avant tout chose, petite présentation de Mandora, l’organisatrice de l’événement. Mandora est une association bordelaise active depuis 2002 dans la création et l’organisation d’événements culturels dans la ville de Bordeaux et sa communauté urbaine. Son principal projet est le festival Animasia, créé en 2005, centré autour de la culture manga florissante en France. Au rythme d’un évènement par an, puis de deux à l’automne et au printemps, l’Animasia est devenu le rendez-vous culturel des amateurs de manga et pop culture et sa réputation a grandi au fil des années, et celle de l’association Mandora avec elle. Si bien qu’aujourd’hui, 10 ans après le premier Animasia, et avec trois ans de partenariat avec la Foire Internationale de Bordeaux sur les thèmatiques  « Japan Week », « 1001 Jeux » et « New York », Mandora et le Congrès et Exposition de Bordeaux (CEB) se sont lancés dans une nouvelle co-production de taille : le Bordeaux Geek Festival, dit BGF, un festival dédié à toute la pop culture – jeu-vidéo, comics, manga, jeux de plateau, fantasy – qui s’étale sur quatre jours, du 14 au 17 mai. La première édition d’une nouvelle grande convention en France ? Vu l’ambiance et la diversité des stands, on veut y croire !

Logo du Bordeaux Geek FestivalJeudi, premier jour et découverte de l’évènement

Première impression : waaoow ! Tout d’abord, le festival se tient dans un des grands Halls de la Foire, au Parc des Expositions de Bordeaux. Un aussi grand espace rempli de culture geek met d’entrée l’eau à la bouche. Un espace que j’ai pu découvrir de manière un peu particulière.

10h-11 : Inauguration du festival pour la presse et quelques invités VIP dont le président de la Foire Internationale et les organisateurs de l’évènement.  Tout d’abord, tour des stands avec en premier lieu une exposition de sérigraphies autour des 15 ans des Sims, de la sortie du jeu Dragon Age Inquisition et de Batman (on retient les superbes statues taille réelle de Heath Ledger en Joker et Anne Hathaway en Cat-Woman). Un peu plus loin, découverte des stands Akileos, une maison d’édition centrée sur les comics et l’artbook de cinéma, puis des espaces Cap Sciences et Geek Inc, décris plus en détails un peu plus bas. Enfin, séance photo autour d’un cocktail avec les accompagnateurs du BGF en cosplay Star Wars en mezzanine avec vue sur l’ensemble du Hall.

Pour Eric Dulong, président Foire Internationale de Bordeaux, le BGF est l’occasion de diversifier la Foire auprès d’un nouveau public plus jeune. Avec le succès du festival Animasia ces dernières années, particulièrement l’édition au Hanger 14 à l’automne 2014, l’association Mandora se présentait comme le partenaire idéal pour organiser l’évènement. Ce que Eric Dulong apprécie particulièrement auprès de ce jeune public, c’est l’enthousiasme dont il fait preuve en ce qui concerne tous les domaines dits de « pop culture », comme on peut le voir notamment grâce aux déguisements appelés cosplay.

Bien entouré à gauche, Eric Dulong, président de la Foire Internationale de Bordeaux

Bien entouré, à gauche, Eric Dulong, président de la Foire Internationale de Bordeaux

En fin de matinée, tour d’horizon de l’espace dédié aux Jeux-Vidéos, avec d’abord la scène, près du Yoshi gonflable géant, où sont organisés les tournois de Just Dance et Mario Kart, puis le stand réservé au tournoi League of Legend. Ce tournoi est organisé en partenariat avec l’école d’informatique bordelaise EPSI et les constructeurs CyberPC et Cooler Master. Il se déroule sur les quatre jours du BGF, en deux phases : d’abord la phase des qualifications, de jeudi à samedi, où les joueurs pré-inscrits s’affrontent en 18 équipes de 5 avant la finale Dimanche. Ce stand possède également une équipe de commentateurs qui émettent leur avis sur les parties en cours en direct sur la plateforme Twitch. Plus loin dans le Hall, on retrouve près du grand Mario gonflable le stand Retro Gaming où sont exposées toutes les consoles de salon sorties en 30 ans, de la Commodore 64 à la première Xbox.

Vue sur une partie du Hall du BGF

Vue sur l’espace jeu-vidéo et scène principale dans le Hall du BGF

Un premier après-midi bien rempli

Début d’après-midi : tour parmi les exposants. Entre les rayons de goodies se tiennent quelques stands originaux, dont le charmant coin Steampunk et l’espace de l’association De Volte et D’Assaut dont la troupe de combat de spectacle offre un show musclé en costume de jedi ! Un peu plus loin, difficile de rater l’imposant TARDIS et la superbe Delorean du stand Geek Inc qui s’offre l’un des espaces les plus attractifs. L’équipe de cette émission dédiée à la pop culture et aux nouvelles technologies propose aussi de s’essayer à l’Oculus Rift, ces grosses lunettes informatiques de réalité virtuelle (également disponibles sur les stands Cap Sciences et Epitech). En 7 ans d’activité, le BGF est le premier gros évènement auquel Geek Inc assiste. Ils doivent leur stand à un heureux hasard, un membre de l’association suit leurs émissions et leur a proposé un espace – coup de chance, Geek Inc soufflera sa septième bougie samedi lors d’une émission spéciale diffusée en direct sur leur chaine Twitch.

15h-16h : découverte de l’espace robotique avec le stand de Cap Science. Ce centre d’exposition et de découverte de phénomènes scientifiques propose d’abord un espace de conception robotique à l’aide de jeu de LEGO autour de la marche passive pour mettre en déséquilibre et faire avancer sa construction – ou du mieux d’y réfléchir ! Juste à côté, on peut assister à un match de football entre deux petites machines à la forme arachnoïde. On y trouve aussi un coin réservé à l’exposition de la technologie de l’impression 3D, où les machines sculptent couche par couche des objets aussi variés que des statuettes, des batarangs ou même des vases. Mais la star du stand s’appelle Walter, un robot aussi grand qu’un enfant de un an capable de reproduire seul des gestes après une première manipulation – attrapez son bras pour lui faire faire coucou, il le reproduira aussitôt ! Ce robot appartient à Poppy (et non pas Chappie !), un projet universitaire américain particulier puisque les plans de construction de la machine sont opensource – c’est-à-dire libres de droits et légalement reproduisibles. Codé en langage Python et en développement depuis 2 ans, ce robot est composé de pièces d’armature creuse, imprimées à l’aide d’une imprimante 3D à la technologie laser, dans lequel vient s’ajouter la connectique et évidement les moteurs (qui eux ne sont pas opensource). Au nombre d’une dizaine, ces moteurs sont pour l’instant quelque peu fragiles – ils chauffent sans donner de données en retour à l’utilisateur et les fils peuvent parfois se déconnecter – si bien que Walter Poppy a besoin de rester accroupi pour économiser les deux moteurs placés dans les jambes, ce qui permet d’éviter toute surchauffe : il ne faudrait pas abimer un moteur à 200€ pièce. Walter était branché par prise secteur, mais l’avantage d’être opensource permet à un utilisateur de pouvoir placer à son gré un autre module de communication, Wifi ou Bluetooth par exemple. Au total, un Poppy coute environ 8000€ – cher, mais moins que la petite star Nao qui avoisine les 20 000. Le prix du futur.

Présentation du robot Poppy au BGF

Clément, exposant pour Cap Sciences, nous présente son robot Walter

16h30-17h15 : pause poétique en salle de conférence 2 « La Terre du Milieu » avec l’animation « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de petits Hobbits». Au programme : récit de contes sous forme de promenade en terres de la pop culture avec dans l’ordre découverte du labyrinthe du Minotaure ; puis la légende d’une jeune chasseuse de vampire et de son héritière (sous-entendu prénommée Buffy) ; ensuite un détour par la Terre du Milieu, des montagnes de l’Est à l’océan à l’Ouest en passant par le Mordor ; la route se poursuit en Angleterre avec le récit de trois sorciers et leurs Reliques de la Mort ; le voyage part soudain vers une galaxie lointaine avec l’entraînement de trois Padawan débrouillards ; on rend ensuite visite aux dieux nordiques avec l’histoire d’une fourberie de Loki ayant permis à son frère Thor d’obtenir son marteau Mjöllnir ; la route reprend la direction de l’Angleterre avec le récit d’un roi se prenant pour un sorcier et piégé à son propre sort.

17h15 – 18h00 : Fin de l’après-midi en applaudissements avec le tournois de Mario Kart 8 sur Wii U en catégorie 150 cc où les joueurs n’ont pas reculé devant le challenge et ont repoussé les limites de la mesquinerie pour s’approprier de la première place – « le respect est en prison » a dit l’un des commentateurs. On prend rendez-vous pour la catégorie 200 cc, au moins pour revoir les commentateurs, drôles et bien rodés pour ne pas perdre une miette de la course !

Une journée déjà bien remplie, et rien n’est fait, puisque la suite des programmes du BGF s’annonce croustillante avec les conférences Doctor Who et Star Wars, ainsi que les projections autour des œuvres de Pixar et du duo Burton/Elfman. Sans oublier le traditionnel défilé de cosplay samedi !

  • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

    Merci Lucile, tu nous fais vivre l’évènement 😀

  • Anne-Laure

    Waou, ça donne envie !