Critique – Fury

Critique du film Fury : Brad Pitt et toute la bande d’acteurs portent ce film de guerre à l’horreur singulière.

Cela faisait longtemps que Brad Pitt n’avait pas sorti un film digne de ce nom. Le dernier film visionné avec lui était CARTEL et, autant le dire, la déception était importante. Il a donc fallu attendre Fury, un film de guerre dur et que l’on peut qualifier de manière sexiste de « pour homme » pour enfin revoir l’acteur à son niveau.

Fury, une guerre très proche de « Il faut sauver le soldat Ryan »

Les premières impressions ont été les mêmes que pour Il faut sauver le soldat Ryan, à savoir une petite escouade dirigée par un leader charismatique en pleine seconde guerre mondiale. Au cours de l’histoire vient se greffer un bleu de la guerre qui, au final, sera le grand héros de cette sanglante moisson. On suit donc les aventures de ce petit escadron américain en pleine terre allemande dirigeant un tank, le Fury, pour tenter de finir cette guerre qui n’a que trop duré. Seul problème, et de taille, Hitler a déclaré la guerre totale, ce qui signifie que toutes les personnes doivent participer à l’effort de guerre, même les enfants. C’est ainsi que se place le contexte de Fury et certaines scènes poignantes (notamment les enfants tués) peuvent permettre à monsieur de rassurer madame qu’il sera toujours là pour la protéger.

Critique de Fury : affiche avec les acteurs

Fury avec ses acteurs

Une Fury d’acteurs à l’affiche

A la vue de l’affiche de Fury, le nom de Brad Pitt et des autres acteurs expriment toute la dureté qu’aura le film. Il y a certes le magnifique Brad qui va faire du Brad. Plans focalisés sur le visage du bogoss de service, il n’hésite pas à montrer son sculptural haut du corps meurtri par la guerre. Mais Fury possède d’autres bons acteurs. Il y a tout d’abord le très étrange Shia LaBeouf qui a connu la gloire grâce à la saga Transformers et fait partie du casting du non moins étrange Nymphomaniac. Le jeune éphèbe Logan Lerman (Noé) montre une palette d’émotions d’une richesse incroyable et vole la vedette aux deux « ultra-stars ». Un autre acteur est fantastique dans cette épopée de guerre, c’est Jon Bernthal. Habitué des films et séries d’action, il s’était révélé dans la mini-série The Pacific avant d’avoir un rôle récurrent dans les premières saisons de The Walking Dead. L’acteur « principal » le moins connu du film est Michael Peña qui semble être un peu moins à l’aise que ses camarades. Enfin, Jim Parrack, qui a été révélé grâce au show True Blood, incarne à la perfection un second rôle dans Fury.

La Fury guerrière du tank de Brad Pitt

Ils sont trop forts par moment les américains. Ils arrivent à nous faire croire qu’un seul tank (le Fury), dont les chenilles ont été endommagées (ce qui l’empêche de se déplacer), arrive à tuer presque deux cents personnes dans un petit carrefour de campagne. Brad Pitt en pleine folie meurtrière me rappelle le sublimissime Fight Club. Il est froid, direct, et c’est à ce moment là que son jeu épouse la perfection. Mais il n’empêche que ce Fury est magnifique. En effet, lors d’une scène de combat, il y a quatre chars américains (dont le Fury) et un véhicule allemand. Devinez parmi les cinq, quel est celui qui reste debout ? Le Fury bien évidemment.

Mise en scène et scénario de Fury 

David Ayer est un réalisateur qui a fait ses preuves (Sabotage) et il utilise dans Fury tout l’arsenal technologique mis à sa disposition pour obtenir des images et un son très pur. L’utilisation de balles colorées permet une lecture très nette des scènes d’action. Le scénario est relativement simple, limite timbre-poste : on bousille des militaires allemands parce qu’ils ne veulent pas rendre les armes. Mais ce qui sauve Fury, c’est la richesse des personnages et la capacité qu’a eu David Ayer de rendre très humains ses personnages.

Au final, Fury est un très bon film sur la seconde guerre mondiale dont le casting de rêves lui a bien profité. Fury est également une critique dure et choc, dont les scènes de corps mutilés ou se faisant rouler dessus par un tank sont pléthores et nous rappellent les réalités de la guerre. Mais Fury est aussi un film sur l’humanité, sur l’histoire (bien que probablement exagérée) et sur cette foutue guerre mondiale qui a tant coûté à l’humanité. Peut-être un peu trop proche de l’ami Ryan, il porte néanmoins une étincelle et une dynamite prête à faire exploser tous les tanks de la galaxie. Fury est donc un film à voir.

Je vous conseille également de lire ce très bon article de notre collègue Marvelll qui donne un avis rempli d’éloges sur Fury : http://marvelll.fr/critique-fury/

Critique - Fury
Fury se regarde avec plaisir (parfois coupable) de voir les soldats allemands se faire déchiqueter par un tank.
Scénario
Mise en scène
Acteurs
Image et Son
On aime bien
  • Les acteurs
  • La mise en scène
  • Un vrai film de guerre
On aime moins
  • American Super Hero
  • Le scénario en retrait
4.2Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
    • Benoît Decoopman

      j’ai été personnellement très touché et impliqué dans les scènes confinées du tank, qu’elles soient d’action ou de relation entre les soldats. La partie avec les 2 femmes est également très bien faite.

      • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

        Le déjeuner est épique même je dirai. Je n’ai pas trop voulu en parler car Marvelll l’avait fait de manière si somptueuse que quoi que je dise, cela n’aurait rien apporté de plus.