Critique – MI5 : infiltration

MI5 : Infiltration : encore un énième film d’action à la touche espionnage? Avec Kit Harrington, MI5 :Infiltration s’assure au moins un public au rendez-vous. Notre avis sur le film.

Tout comme le film The age of Adaline, MI5 : Infiltration est un film qui sera uniquement distribué via e-cinema en France c’est-à-dire qu’il n’y aura pas de sortie en salles mais directement disponible sur les plateformes de téléchargement VOD. L’offre proposée par le e-cinema est intéressante puisque moins chère que de découvrir le film en salles et l’option d’achat après le visionnage si l’on a aimé n’est pas négligeable.

En s’inspirant librement des films Mission : Impossible, l’intrigue de MI5 : Infiltration se déroule au Royaume-Uni où le MI5 (service d’espionnage britannique) œuvre pour déjouer les plans d’un terroriste ayant échappé à l’emprisonnement.

Kit Harrington pour le film MI5

Kit Harrington pour le film MI5

Le sarcasme britannique

Grâce à des répliques sanglantes et un casting britannique conséquent, Peter Firth et Kit Harrington notamment, le film entraîne dans un rythme haletant et facile à suivre avec une directive claire, celle de réhabiliter l’agent Will Holloway (Kit Harrington) au sein du service d’espionnage. 

En effet, après une bavure, c’est l’agent Holloway qui a porté le blâme et, depuis son départ du MI5, il errait entre missions dangereuses et filatures musclées dans différents pays, jusqu’à la révélation de l’intrigue du film dont on ne dévoilera pas plus dans cet avis.

Le schéma des films d’action

Pour citer encore une fois la franchise Mission : Impossible, les acteurs de films d’action et espionnage réalisent souvent leurs propres cascades comme le bien connu Tom Cruise mais dans MI5 : Infiltration, les scènes sont bien moins impressionnantes et Kit Harrington doit certainement avoir vu pire sur le tournage de la série HBO, Game of Thrones.

Ce qui est plaisant dans Infiltration n’est donc pas forcément l’application dans les cascades ou les courses poursuites mais plutôt un style à part entière qui emprunte à la fois aux codes d’espionnage de James Bond et aux films d’action plus modernes. Sans s’y attendre, on donne sa chance à l’aventure de cet agent déchu qui, pour le coup, tente vraiment l’infiltration et on en sort plus surpris que l’on pouvait s’y attendre (en tout cas, si l’on est bon public et que l’on s’accorde de relâcher la pression devant le film).

Adaptation osée

Dans une époque où tous les projets de films s’inspirent de reboots, remakes, spins off, …, MI5 : Infiltration est également une adaptation puisqu’originalement Spooks (Spook : The Greater Good étant le titre original du film) est une saga britannique diffusée sur la BBC où Peter Firth interprétait déjà l’agent Harry Pearce.

Niveau casting, le travail était déjà soigné puisque l’on retrouve parmi d’autres : Richard Armitage, Matthew Macfadyen, Laura Pulver (également dans MI5 : Infiltration). D’ailleurs c’est une actrice sur le devenir qui interprète un nouvel agent dans MI5 : Infiltration : Tuppence Middleton, révélée par la série Netflix Sense 8, apparaît dans le film. Elle livre une performance convaincante et plaisante puisque les personnages féminins assez « badasse » dans les films d’action sont généralement remisés au rang d’amourette du personnage principal, ce qui n’est pas le cas ici : son rôle est défini à part entière et n’est pas relayé en fond de l’agent Holloway.

Reste à voir si MI5 : Infiltration convaincra assez pour donner suite à d’autres volets inspirés de la saga.

Voici un autre avis sur le film par le blog Cinecomca.

Critique - MI5 : infiltration
Will Holloway cherche à redorer son blason auprès du service d'espionnage britannique le MI5, après qu'un terroriste menace le Royaume-Uni. Sous des airs de film un peu lourd, MI5 : Infiltration se révèle être intéressant et s'approprie un style nouveau qui mélange film d'espionnage et action.
Scénario
Acteurs
Images et son
Mise en scène
On aime bien
  • Kit Harrington qui porte bien le rôle
  • Le sarcasme britannique
  • L'intrigue assez prenante
On aime moins
  • Une fin peut-être trop idyllique
  • Un message délicat sur le terrorisme
3.2L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)