Critique – Survivor

Vivez la traque de Milla Jovovich par Pierce Brosnan au travers de notre critique de Survivor.

Lorsqu’une employée du Département d’État américain récemment mutée à l’ambassade américaine à Londres soupçonne un attentat à venir sur le sol américain, ses collègues sont victimes d’une explosion. Devenue la cible des autorités et des terroristes, elle va devoir prouver son innocence…

Survivor ne survivra pas longtemps.

Dès que j’ai vu Milla Jovovich (la saga Resident Evil) à l’affiche, je savais que le film serait mauvais. J’avais juste peur de trouver Paul W.S. Anderson à la réalisation mais heureusement c’est James McTeigue (V pour Vendetta) qui s’y est collé. Alors, avec l’ajout de l’acteur Pierce Brosnan à la carrière sur la descente, Survivor avait du potentiel… mais il manque de crédibilité. Je reviendrais plus tard sur ce dernier point.

Survivor Poster

Survivor est un film directement sorti en vidéo, souvent synonyme de grosse boue infâme. Il est loin d’être si indigeste que cela et le pitch est intéressant : Milla Jovovich/Kate Abbot est dépêchée à Londres pour empêcher un attentat sur le sol américain lors du réveillon du 31 décembre en filtrant les demandes de visa, surtout de la part des scientifiques venant de l’ex-Union Soviétique. Voir Milla Jovovich dans ce film la change de son registre de bourrine avec Alice de Resident Evil et elle passe, ici, plutôt pour une femme prise au milieu d’une tourmente. Mais la mayonnaise peine à prendre.

Tic-tac tic-tac.

La réalisation de Survivor est plutôt bonne, de même que les effets spéciaux et la bande son. Ce qui pèche en réalité, c’est le rôle de Pierce Brosnan : l’Horloger. Il est censé être un tueur à gage, minutant parfaitement ses actions avec une grande précision et il se laisse complètement avoir par la néophyte qu’est Kate Abbot. Le personnage commet beaucoup trop d’erreurs pour réellement passer pour un professionnel de son envergure. Cela sert le déroulement du film mais bon sang que c’est rageant. La trame est trop linéaire et largement prévisible à l’avance.

Pour finir, Survivor n’est ni bon, ni mauvais. Le fait de l’avoir regardé en vidéo plutôt que sur grand écran est préférable, le jeu d’acteur de Survivor ne casse pas des briques avec une Milla Jovovich ayant autant de charisme qu’une Kristen Stewart. Pierce Brosnan s’en sort plutôt pas mal avec un flegme british à toute épreuve, même avec un rôle pourri.

Critique - Survivor
Ni bon, ni mauvais, Survivor ne restera pas dans les mémoires et se révèle être un divertissement moyen.
Acteurs
Mise en scène
Scénario
Image et son
On aime bien
  • Le flegme de Pierce Brosnan
  • On ne réfléchit pas
  • Ne pas avoir payé pour aller le voir en salle
On aime moins
  • Des rôles peu crédibles
  • Un peu ennuyeux quand même
  • Milla Jovovich toujours aussi peu convaincante.
1.9L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)