Critique – The Lone Ranger

Critique – The Lone Ranger


Gore Verbinski (Pirates des Caraibes, Rango) nous revient avec Johnny Deep dans un nouveau film, The Lone Ranger. Une aventure dans le Far West avec des indiens, un train et un justicier. Voilà sur quoi repose ce film. Mais n’y a-t-il pas autre chose à en retenir ?

 

The Lone Ranger est un personnage de fiction américain, et plus précisément de western, apparu dans un feuilleton radiophonique écrit par Fran Striker en 1933, puis dans une série télévisée de 1949 à 1957. Peu connu en France, il est une icône de la culture pop américaine.
Le personnage est un mélange de Robin des Bois et de Zorro : un ancien Texas ranger masqué se bat contre l’injustice avec l’aide de Tonto, un Amérindien intelligent et laconique, et de son célèbre cheval blanc Silver. Le personnage peut également trouver son inspiration dans The Lone Star Ranger, un roman de Zane Grey. Les romans de Karl May, qui racontent l’histoire d’Old Shatterhand et du chef apache Winnetou, pourraient également avoir servi à créer le concept du Lone Ranger. (source : ici)

Prenons quelques minutes pour vous dévoiler, mais pas trop, l’intrigue du film. Johnny Depp (Tonto), indien exilé, aide un shérif, The lone Ranger (Armie Hammer) à venger la mort de son frère qui avait découvert une conspiration machiavélique sur la mise place du premier chemin de fer trans-continental. Pour moi, le scénario a du sens, l’idée est sympathique. On y rajoute les problèmes avec les territoires indiens que les colons souhaitent s’attribuer. On est sur quelque chose de structuré historiquement et bien ficelé.

On note également les présences d’acteurs renommés tel que : Latham Cole (Walkyrie, Batman Begins), William Fichtner (Prison Break, Elysium), Barry Pepper (La Ligne verte, Il faut sauver le soldat Ryan) et Helena Bonham Carter (Harry Potter, Fight Club). Avec une brochette d’acteurs comme ça, on s’attend à quelque chose d’intéressant.

Malheureusement, il faut compter sur quelques points négatifs. Le premier provient de la volonté d’inscrire ce film dans une semi-comédie. Si quelques passages sont drôles, nous arrivons trop souvent dans l’exagération qui fait perdre de l’intérêt à la scène ce qui est dommage. Le deuxième point à relever est la performance de Depp. Je la trouve trop proche de celle de Jack Sparrow, dans la série de films Pirates des Caraïbes. Souhait du réalisateur (qui est le même pour la série Caraïbe et Lone Ranger) ou manque de recherche sur le personnage ? Nous avons ici un Johnny qui joue encore une fois le rôle de l’extravagant déjanté. Il le joue certes très bien et on sent qu’il est clairement dans son élément mais trop proche du personnage de Jack à mon goût. Enfin, le dernier point vient du rôle de Helena Bonham Carter (Red Harrington) qui fait uniquement deux apparitions dans le film, avec un rôle mineur. On ne comprend pas le fait qu’elle soit sur l’affiche du film en ayant si peu d’importance. Recherche du public fan de l’actrice peut être ? En tout cas, on note qu’elle est sous exploitée dans son rôle d’actrice et c’est bien dommage.

Pour finir, on peut rajouter les beaux paysages de l’ouest Américain. Peut-être une colorimétrie trop saturée en post production qui gâche les images. Nous avons donc ici un bon divertissement. Nous restons sur du classique concernant le jeu d’acteur et l’intrigue du film reste sympathique à découvrir. Gore Verbinski nous propose encore ici un moment agréable, sans être un chef d’œuvre.

 

Critique - The Lone Ranger
Gore Verbinski nous propose encore ici un moment agréable, sans être un chef d’œuvre.
Acteurs
Scénario et mise en scène
Images et sons
On aime bien
  • Scénario bien tourné
  • Comédie sympathique
  • Acteurs renommés
On aime moins
  • Scène parfois ridicule
  • L'absence d'Hellena Bonham Carter
  • Manque de profondeur du personnage de Depp
3.5Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
  • Elena

    C’est toujours dommage de voir un acteur, surtout un bon acteur, de rejouer le même rôle dans différents films, mais bon, puisque c’est Johnny Depp c’est pas grave. Même déguisé en je ne sais pas quoi je ne le laisserais pas dormir seul dans la baignoir. Du coup, c’est un film a voir et puis j’aime bien Hellena Bonham (Qu’on lui coupe la tête!!!).

  • http://www.avisdupublic.net zeddcara

    Je ne suis pas fan de Verbinski et cette critique me donne raison de ne pas apprécier ce réalisateur.