Critique – La Volante

A l’occasion de sa sortie en DVD, nous donnons notre avis sur le thriller La Volante.

La Volante est le troisième long métrage des réalisateurs Christophe Ali et Nicolas Bonilauri après Le Rat en 2001 et Camping Sauvage en 2005.  Pour cette histoire de vengeance et d’amour avec Nathalie Baye en secrétaire de Malik Zidi, un père de famille divorcé, c’est atmosphère sombre et ambiance de polar vintage, où l’on semble percevoir une inspiration toute Hitchckockienne. La Volante va-t-elle nous faire froid dans le dos ?

Une femme insoupçonnable

Thomas (Malik Zidi) va être papa. Alors qu’il conduit sa compagne Audrey à la maternité, il renverse un jeune homme, Sébastien, qui meurt à l’hôpital des suites de ses blessures. Une naissance tâchée de sang. 9 ans plus tard, Marie-France (Nathalie Baye, L’Affaire SK1), la mère de Sébastien, est toujours traumatisée. Secrétaire volante, elle se débrouille pour se faire embaucher par le boss de Thomas. Alternant sourires froids et regards bienveillants, elle finit par se rendre indispensable au jeune homme, et s’immisce peu à peu dans sa vie privée.

Affiche du film La VolanteAvec « Une bonne secrétaire sait se rendre indispensable » comme phrase d’accroche sur l’affiche, on s’attend à un personnage machiavélique qui va nous glacer le sang. Et Nathalie Baye sait jouer les secrétaires maléfiques, associant parfaitement la lame d’un couteau à son tailleur strict. Sa présence est inquiétante et son personnage mystérieux. Comme pour tout film du genre (comme Un homme idéal sorti cette année), l’héroïne de La Volante reste une inconnue dans l’équation : pas de famille ni d’amis et un passé bien vide.

Et la crédibilité dans tout ça ?

Le hic, c’est que l’on aurait bien aimé un scénario un peu plus rempli, lui. Parce que si les acteurs y ont cru en lisant le script, nous, on reste un peu interloqués devant la succession de scènes de plus en plus improbables. Et elles s’enchaînent vite car La Volante ne dure qu’ 1h27. Pourtant, tout avait bien commencé avec un joli plan de Malik Zidi conduisant sous une pluie battante, où les flous sont travaillés avec goût. Les décors épurés et les pièces sombres renforcent l’effet angoissant de la musique qui colle à l’intrigue. Mais le thriller se transforme en film grand guignol qui atteint son paroxysme avec les tous derniers tableaux, qui vont trop vite mais s’attardent sur des images assez inintéressantes. Finalement, le spectateur reste sur sa faim et aurait bien repris une part d’intrigue secondaire ou de densité scénaristique.

Pour le DVD proprement dit, nous avons des scènes coupées commentées par les réalisateurs et les bandes-annonces de deux films : Au plus près du Soleil, d’Yves Angelo, avec Sylvie Testud et les très remarqué Hungry Hearts de Saverio Constanzo. Des suppléments assez classiques mais c’est toujours intéressant d’entendre un réalisateur parler de son film.

Critique - La Volante
Un thriller un peu trop classique qui sent le réchauffé.
Acteurs
Mise en scène
Scénario
Images et son
On aime bien
  • La musqiue stressante
  • Le duo Zidi / Baye
On aime moins
  • Une impresion de déjà vu
  • Les péripéties improbables
2.2L'avis
Note des lecteurs: (2 Votes)
  • Titre : La Volante
  • Année de sortie : 2015
  • Style : Thriller
  • Réalisateur : Christophe Ali, Nicolas Bonilauri
  • Synopsis : Alors qu’il emmène sa femme à la maternité pour accoucher, Thomas percute et tue un jeune homme sur la route. Marie-France, la mère de ce dernier, ne parvient pas à se remettre du drame. Neuf ans plus tard, Marie-France devient la secrétaire de Thomas sans qu’il sache qui elle est. Peu à peu, elle s’immisce dangereusement dans sa vie et sa famille jusqu’à lui devenir indispensable.
  • Acteurs principaux : Nathalie Baye, Malik Zidi, Johan Leysen
  • Durée : 1h27