Critique – Warcraft : le Commencement

Après dix longues années d’attente, le film Warcraft : le Commencement arrive sur les écrans ! Visionnage et avis par votre serviteur, maintenant sur votre site préféré !

Une troupe de guerre composée d’orques conduite par Gul’dan débarque sur Azeroth pour en faire leur nouveau monde. Les humains, menés par le roi Llane, Anduin Lothar et le gardien Medivh, vont devoir lutter contre l’extinction qui les menace.

 

Affiche du film Warcraft : le Commencement

Warcraaaaft ! Ton univers impitoyaaaahaaableeeeuh !

C’est dingue comme le temps passe vite. Le premier jeu de l’univers de Warcraft (Warcraft : orcs & humans) fût développé par Blizzard Entertainment en 1994 et son histoire n’a fait qu’évoluer depuis. Avec la sortie de World of Warcraft en 2004, pour les dix ans de la franchise, un projet de film est rapidement arrivé. Au début, Uwe Boll avait approché les dirigeants de Blizzard mais fort heureusement, ceux-ci ont refusé. S’en est suivi une loooongue période où les réalisateurs potentiels se sont enchaînés pour finalement aboutir et c’est Duncan Jones (Moon, Source Code) qui s’y est collé.

Mais alors de quoi parle le film me demanderiez-vous ? Tout simplement de la première invasion d’Azeroth par les orques… Etrange, il m’avait semblé que c’était la seconde guerre celle qui… – naaaan pas de spoil – bref des libertés ont été prises avec l’histoire de Warcraft. Le puriste que je suis n’a pas apprécié mais la vérité, c’est que les nouveaux joueurs de World of Warcraft apprécieront Warcraft : le Commencement parce qu’il leur permettra de plonger dans cet univers fantastique et ce malgré les écarts. Les joueurs reconnaîtront facilement les figures connues de Warcraft comme Grom Healscream, Kargath, Gul’dan ou Magni Bronzebeard.

warcraft guldan

Il n’y a pas à dire : Gul’Dan est impressionnant !

Warcraft : le commencement, oui mais…

Mais alors, quel est le plus gros souci de Warcraft : le Commencement ? Tout d’abord, le film est – en France – en concurrence avec deux autres gros block busters : X-men apocalypse et Captain America : Civil War. Ensuite, le casting est plutôt correct avec Travis Fimmel (Viking), Paula Patton (2 Guns), Ben Foster (Du sang et des larmes), Ruth Negga (Marvel Agent of S.H.I.E.L.D) ou encore Dominic Cooper (Dracula Untold, Marvel Agent Carter). Je dis plutôt correct parce que la seule déception me vient de Medivh (Ben Foster) qui ne joue pas le côté torturé du Gardien et que l’acteur n’avait pas, selon moi, les épaules pour endosser un rôle aussi important.

Warcraft Lothar & Garona

Il ne manquait qu’une histoire d’amour entre Lothar et Garona… Oh misère !

Coté réalisation, les images de synthèses font des merveilles et les orques sont plus vivants que jamais. Ces montagnes de muscles sont très impressionnantes, finement détaillées et remarquablement expressives. Il en va de même pour les nains et les elfes – peuples que l’on ne voit qu’un court instant dans le film – mais dont l’identité est parfaitement préservée ! J’ai adoré la vue d’Ironforge qui est une reproduction fidèle de celle visible dans WoW. Malheureusement, ce long travail pour rendre vivantes les créatures humanoïdes éclipse le peuple central de Warcraft : Le Commencement : les humains. Je n’ai clairement pas ressenti le même investissement des accessoiristes et de la post-prod. Un exemple, les bijoux n’ont l’air que de vulgaires morceaux de plastique et les armures sonnent faux, comme la couronne en latex du roi Llane. Certes, c’est fidèle à World of Warcraft mais ce n’était pas ce que j’attendais et ces menus détails ont quelque peu terni mon enthousiasme vis-à-vis de Warcraft : le Commencement.

La musique est épique et donne des frissons, surtout lors des gros affrontements, tout en sachant être discrète lorsque la situation l’impose… mais cela reste trop rare. Warcraft :  le Commencement se veut être un popcorn movie plein de scènes spectaculaires et de ce côté, c’est franchement une réussite, au grand dam de l’histoire qui prend une sacré claque – et qui ne choquera que les puristes comme moi.

Warcraft Khadgar

Bonjour, je m’appelle Medivh et j’ai fait une connerie…

Au final, Warcraft : le Commencement est un bon divertissement que je pense être réservé à la nouvelle génération des jeux Blizzard. Pourquoi ? Parce que j’ai eu l’impression de voir s’effondrer une part de l’histoire qui a bercé ma jeunesse vidéo ludique au profit du sensationnel hollywoodien. Le caractère travaillé des orques fait paraitre les humains de Stormwind un peu trop fades à mon goût. Malgré ses défauts, Warcraft : le Commencement est la meilleure adaptation d’un jeu vidéo sur grand écran que je connaisse et ravira tout un chacun du moment que l’on fasse abstraction du jeu dont il est tiré.

Le wiki francophone de l’univers de Warcraft.

Critique - Warcraft : le Commencement
Warcraft : le Commencement est un popcorn movie très agréable sur le plan visuel, et les raccourcis pris dans l’histoire ne font grincer des dents que les puristes. Vous passerez un bon moment et cela reste la meilleure adaptation d’un jeu vidéo jusqu’à présent… ce qui n’était pas difficile.
Scénario
Mise en scène
Images et son
Acteur
On aime bien
  • Les orques et Garona
  • De très belles scènes et des combats fluides
  • Ça bouge !
  • Des humains très peu travaillés au final
  • Medivh pas crédible
  • Des libertés prises avec l’histoire originelle
3.5L'avis
Note des lecteurs: (5 Votes)
  • http://camillelatouche.com/ Camille LATOUCHE

    Hello Brice,

    Première critique positive que je lis sur ce film. Un peu de fanboysme gaming ? Sinon, merci de l’avis, et voir Travis Fimmel est tjs un plaisir

    • Marilyne breant

      Moi je suis pas fangirl et je suis entièrement d’accord avec cette critique. Warcraft est un très beau divertissement avec des scenes de combat au taquet. Et puis Travis Fummel est magnifique 🙂