Critique – Invincible

Invincible : Comment ne pas être se sentir tout petit face à un tel homme ayant enduré tant de chose ?

Pour le 3ème film d’Angelina Jolie aux commandes, elle décide de nous retracer l’aventure épique d’un homme au destin singulier, « Louie » Zamperini. Elle s’inspire pour ce faire du roman éponyme de Laura Hillenbrand, Invincible.

Invincible : Quand l’oiseau est un loup pour l’homme !

Invincible est le troisième film réalisé par Angelina Jolie (vu dernièrement dans Maléfique). Une fois de plus, elle s’attaque à l’univers de la guerre en retraçant l’épopée dramatique, pendant la seconde guerre mondiale, de « Louie » Zamperini coureur olympique. Invincible commence par un raid aérien dans les îles du Pacifique, ensuite on a le droit à un flash-back servant à ancrer ce personnage inconnu pour un trop grand nombre. Lors d’une mission de sauvetage, son avion s’écrase en pleine mer tuant 8 membres d’équipage sur les 11 qu’il comprenait. Le canot de sauvetage dérivera pendant de très nombreux jours, battant tous les records de survie. Ils seront récupérés par un navire de guerre japonais qui les enverra dans un camp de prisonniers. Sachant qu’il a capturé un champion olympique, Mutsushiro Watanabe dit « l’oiseau » fera tout pour détruire cet homme intangible.

Invincible cover

Au niveau du casting d’Invincible, Jack O’Connell est magistral, son interprétation de Zamperini est sublime. La scène avec les tasseaux de bois m’a donné des frissons dans le dos. Miyavi (« L’oiseau ») est aussi bon, il lui arrive même de totalement effacer O’Connell de la scène. Il signe là son premier rôle au cinéma, et, si je ne l’avais pas lu, je ne l’aurai pas cru tellement sa performance était magnifique.

La musique d’Invincible est une superbe composition du français Alexandre Desplat (cocorico !). Il y a un très beau thème principal qui revient assez souvent. Il y a des morceaux assez grandiose surtout quand Louie endure des souffrances au-delà de l’imaginable en restant intangible. Elle vous donnera des frissons, je peux vous le garantir !

Image Invincible

Concernant l’image, rien à redire à propos d’Invincible. La bataille aérienne du début du film, en plus d’être vraiment bien filmée, est très agréable à regarder. Il en va de même pour les scènes maritimes qui ont été tournées en pleine mer. J’ai été surpris de voir au générique que presque tout a été tourné en Australie, les paysages montrés ne ressemblaient pas beaucoup aux décors habituels de l’Australie.Image du film Invincible

Pour finir sur Invincible, j’aimerais rajouter que j’ai bien aimé être surpris par des petits détails que la bande-annonce ne livrait pas, ce ne sont certes que de petites choses mais ça surprend.

Autre critique de Invincible : http://www.premiere.fr/film/Invincible-3606176/%28affichage%29/press

Critique - Invincible
Un très bon biopic, qui nous fait sentir tout petit. L'année 2015 commence bien.
Acteurs
Mise en scène
Scénario
Images et son
On aime
  • L'histoire de cet homme
  • La bande son
  • Le duo Jack O’Connell et Miyavi
On aime moins
  • Les quelques longueurs du film
4.0La note
Note des lecteurs: (0 Vote)
    • Malo Soreau

      Non, ça va, à vrai dire le fait que le héros soit d’origine Italienne
      aide, de plus une fois dans le camp on oublie assez vite le côté
      « américain ».

    • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

      merci pour ce partage. Question : la mise en place et en scène nnationale est elle pas too much ? C’est souvent le cas pour ce type de film.