Critique – En solitaire

Critique – En solitaire

« En solitaire », bien qu’étant accompagnée, je me suis sentie bien seule devant mon écran de cinéma. Retour sur cette expérience.

Affiche du film En solitaire de François Cluzet

De superbes images d’une mer souvent déchaînée, des vues imprenables sur des écrans d’ordinateurs couverts de cartes météo et de courbes de vitesse, l’engagement physique du marin hauturier sur une « formule 1 » des mers, la gestion du sommeil, les conversations téléphoniques avec les « terriens » ou les autres concurrents, tout cela représente sans doute une description réaliste des conditions de vie des marins hauturiers. Mais n’étant pas spécialiste, mon jugement n’est pas forcément fiable sur ces points-là.

Alors on se dit, qu’on va se rattraper avec une belle histoire entre François Cluzet et son passager clandestin. Que nenni, il ne se passe rien entre le gamin et le loup de mer. Ils mènent leur voyage en parallèle, le môme terrorisé dans sa couchette et Kermadec tirant sur ses winchs comme si de rien n’était. A chaque fois qu’il prévoit de le débarquer à l’autre bout de la terre un coup de vent ou au contraire une météo trop favorable aux conditions de course l’en empêchent, trop pas de chance ! Et quand il découvre que le garçon est malade, il le guérit avec 2 cachets d’aspirine et un coup de fil au toubib,  trop fort le marin …

Alors on attend patiemment que quelque chose se passe, (quoi ?, mystère), mais rien ne vient, jusqu’à l’arrivée, façon bouquet final, qui aurait pu dégager une belle émotion s’il y en avait eu le reste du film. Même ceux qui sont restés à terre, l’équipe qui  suit la course depuis leur QG, sa femme et sa fille, le skipper qu’il a remplacé au pied levé, ne sont pas « dedans ».

Deux choses pourtant sauvent le film : le jeu de François Cluzet et le fait que grâce à la promo bien orchestrée, on sait que le film a été tourné en situations réelles avec une équipe de 14 techniciennes à bord, réalisant ainsi de véritables prouesses techniques.

Mais cela ne suffit pas à sauver du naufrage un film qui ne laissera dans nos mémoires que de petites vaguelettes.

[easyreview title= »Les notes » cat1title= »Acteurs » cat1detail= »Un bon François Cluzet, qui permet de bien relever le niveau du film.  » cat1rating= »3.5″ cat2title= »Le scénario » cat2detail= »Une histoire trop plate. Trop d’invraisemblances » cat2rating= »2″ cat3title= »Ambiance » cat3detail= »De superbes images d’une Mer déchaînée, un très beau travail de l’équipe de tournage aux vues de leurs conditions de travail.  » cat3rating= »3.5″ summary= »Un film qui semble bien retranscrire la vie « En Solitaire » mais qui présente une histoire bien trop pauvre et « facile ». »]

 

    • http://evaluateurenseriestv.com jfcd

      J’ai regardé le film en fin de semaine,
      quel ennui. Aucune émotion, on baille et les deux protagonistes vivent en parallèle plutôt qu’en tandem et ce, sur un tout petit bateau… faut le faire! S’il faut trouver un point positif, j’abonde avec ta critique pour la technique de tournage qui est très réussie, façon docu-fiction

    • http://www.avisdupublic.net zeddcara

      Merci pour ce partage. Un film français banal, si l’on résume