Critique – Hysteria, Stonehearst Asylum

Hysteria, Stonehearst Asylum débarque directement en VOD. Les critiques le comparent souvent à Shutter Island, mais qu’en est-il vraiment ?

Hysteria, Stonehearst Asylum est largement inspiré du roman d’Edgar Allan Poe, Le Système du docteur Goudron et du professeur Plume qui a été traduit en français par Charles Baudelaire. Un hôpital psychiatrique où les rôles ont une tendance à s’inverser nous donne le sentiment d’une reprise de Shutter Island de Martin Scorsese. Il en est tout autre et c’est par ici là critique.

Un gout de déjà-vu qui s’efface rapidement

Hysteria est réalisé par un Brad Anderson multi-casquettes : scénariste et monteur dans d’autres films et séries, on remarquera dans sa carrière le superbe The Machinist avec Christian Bale. Pour ce long métrage, il coupe court aux projections en salles et passe directement au format VOD (Video On Demand) et c’est récemment que ce film est arrivé dans nos salons.
A l’aube du 20ème siècle, Edward Newgate (Jim Sturgess, Kidnapping Mr. HeinekenCloud Atlas), un jeune diplômé en psychiatrie débute sa carrière dans l’asile de Stonehearst. Il s’éprend rapidement d’ une patiente atteinte d’hystérie, Eliza Graves (Kate Beckinsale, Absolutely Anything, Underworld). Il comprend rapidement que les choses ne tournent pas rond dans l’établissement et que son directeur, Silas Lamb (Ben Kingsley)à une vision assez inhabituelle des traitements et de la gestion des patients.

Hysteria Stonehearst Asylum Brad Anderson Kate Beckinsale Jim Sturgess affiche

Nous comprenons rapidement qu’il y a une transformation de la vision du jeune médecin et de sa place dans l’établissement. Cela nous fait directement penser au superbe Shutter Island. Changement de mentalité, adaptation, l’ambiance du film y est au début très similaire. On le prévient qu’il n’est pas à sa place et qu’il doit partir avant qu’il ne soit trop tard. Et pourtant l’intrigue diverge et le goût de déjà-vu s’efface. Hysteria n’est pas aussi angoissant et froid qu’est le film précédemment cité.

Une réussite partielle pour le long-métrage

Déjà par les costumes victoriens, d’un autre temps, mais également par l’éclairage, davantage à la bougie, qui rend l’ambiance plus chaleureuse. Et puis par le jeu d’acteur, beaucoup moins ambigu. L’établissement n’est clairement pas un modèle de modernité : cellules vétustes et techniques médicales assez archaïques (même si elles ont pourtant été vraies) construiront une ambiance particulière à Hysteria.

Le casting est complété par une tripotée d’acteurs plus au moins reconnus, Michael Caine, David Thewlis (Remus Lupin dans Harry Potter), Brendan Gleeson (Fol’Œil dans Harry Potter) et Sophie Kennedy Clark(Nymphomaniac) faisant de ce long-métrage un film extrêmement bien fourni en acteurs pour un film en VOD. Jim Sturgess, que j’apprécie beaucoup, est bien dans son rôle. La gentillesse et la naïveté qui le caractérise trouvent leur place dans son personnage. Kate Beckinsale, comme à son habitude, rayonne par sa beauté et ne met pas de côté son jeu d’actrice à plusieurs facettes. C’est donc une critique sans faute ? Non.

Hysteria Stonehearst Asylum Brad Anderson Kate Beckinsale Jim Sturgess

Le film s’égare dans l’amourette entre les deux personnages principaux et gâche à la fois l’ambiance et l’intrigue qui s’était formée. La relation entre les deux personnages est nécessaire au déroulement et motive les actions Edward Newgate, mais la mise en scène, les longueurs et les dialogues sont trop mielleux et ne correspondent plus à l’ambiance formée. Ce sera ici le gros bémol qui plombera le long métrage.

Hysteria n’est pas une mauvaise copie de Shutter Island. Bien que le film parte sur des bases assez similaires, il prend sa propre direction et propose une vision différente. Un casting vraiment bon et des rebondissements jusqu’à la fin sont gâchés par une amourette plutôt mal appréhendée dans le film.

Si vous voulez en savoir plus sur Hysteria de Brad Anderson, je vous propose les liens suivants :
http://www.strange-movies.com/critique-stonehearst-asylum.html
http://www.ecran-miroir.fr/2015/08/critique-hysteria-le-miroir-de-la-folie.html

Critique - Hysteria, Stonehearst Asylum
Hysteria arrive a créer sa propre ambiance
Acteurs
Scénario
Mise en scène
Image et son
On aime bien
  • Les décors, l'ambiance du film
  • Les acteurs
On aime moins
  • L'amourette mal appréhendée
3.3L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)
  • Titre : Hysteria, Stonehearst Asylum
  • Année de sortie : 2015
  • Style : Thriller
  • Réalisateur : Brad Anderson
  • Synopsis : Lorsqu’il arrive à l’asile de Stonehearst le docteur Edward Newgate est accueilli par le Directeur de l’établissement, le Dr Lamb et une envoûtante jeune femme : Eliza Graves. Edward montre beaucoup d’intérêt pour les méthodes de traitement modernes de Lamb, jusqu’à ce que de mystérieuses disparitions attirent son attention...Suivez Edward dans une passionnante enquête aux frontières de l'étrange.
  • Acteurs principaux : Kate Beckinsale, Jim Sturgess, Michael Caine, Ben Kingsley
  • Durée : 1h48min