Critique – Jappeloup

Critique – Jappeloup

Hello à tous ! Aujourd’hui nous allons parler d’un des films français ayant connu le plus de succès auprès du public en cette année 2013 : Jappeloup. Ce film nous fait revivre la glorieuse victoire de Pierre Durand et de sa monture « Jappeloup » lors des JO de Séoul en 1988. Mérite-il tous ces applaudissements?

Jappeloup-affiche

Etant donc un biopic, le scénario est tout tracé ! la mise en scène et la qualité des acteurs vont jouer un rôle prédominant dans la qualité du film. On peut dire que c’est mission réussie, car tout est fait pendant le film pour susciter l’émotion chez le spectateur lors de la scène finale.

Il est vrai que rien ne laissait présager un avenir aussi doré! Le problème n’étant pas la monture, car elle est vite vue comme un phénomène, mais plutôt du cavalier (Guillaume Canet) qui se trouve être assez instable… Et ce malgré  tous les efforts de son père (Daniel Auteuil) qui a consacré une grande partie de sa vie à l’épanouissement de son fils dans l’équitation. Même la première rencontre avec Jappeloup n’augurait rien de bon, puisque Pierre Durand ne prête quasiment pas attention, jugeant sa taille trop basse (1,58 mètres au garrot) et son caractère trop trempé.

Le récit se révèle somme toute assez efficace, bien mené par le jeu de Guillaume Canet, qui joue bien le rôle d’enfant gâté, éprouvant peu d’empathie envers son entourage, dont Jappeloup. Mais notons aussi les performances de Daniel Auteuil (le père), Marina Hands (la compagne de Pierre) et de Lou de Laâge (la groom de Jappeloup). Je souligne également le premier vrai rôle de Jacques Higelin au cinéma, assez fidèle à sa réputation.

jappeloup_459314_2526

S’il y a de bons acteurs, il y a aussi une bonne bande originale, mais aussi de très belles images grâce notamment à des cadrages recherchés et, en général, pas mal de lumière. Cependant j’émets une critique par rapport à certains ajouts dispensables apportés lors de l’adaptation cinématographique. Pour exemple, le fait que Pierre Durand lève les bras en l’air pendant le franchissement du dernier obstacle de Jappeloup aux JO de Séoul. 

[easyreview title= »Les notes » cat1title= »Acteurs » cat1detail= »Une nouvelle belle performance de Guillaume Canet, et est également bien entouré. » cat1rating= »3.5″ cat2title= »Le scénario » cat2detail= »Malgré quelques différences, l’adaptation est assez fidèle à l’histoire originale. Les différentes séquences se succèdent bien. » cat2rating= »3″ cat3title= »Ambiance » cat3detail= »De très beaux cadrages, de belles couleurs, et une très belle mise en scène. » cat3rating= »4″ summary= »Un beau film. »]

  • http://researchgate.net/profile/Camille_Latouche/ Camille LATOUCHE

    Merci pour le partage de cette épopée. Les sauts les mains en l’air, même à une hauteur non négligeable, sont possibles sans trop de problème. Néanmoins va falloir que je vois ce saut.

  • Mlle Z

    Ah oui entièrement d’accord: les bras en l’air au saut du dernier obstacle c’est pas crédible du tout et ça n’apporte rien. Une jolie adaptation.