Critique – La vie d’Adèle

Critique – La vie d’Adèle

Aujourd’hui, la rédac d’avisdupublic a décidé de se pencher sur LE film français de cette rentrée scolaire. Avant la séance, vu le « battage » fait autour de cette Palme D’or (tout de même, excusez du peu …!), nous nous posions la question, allions-nous adorer ou détester ?

 

affiche-la-vie-d-adele

Rappelons un peu le contexte. La vie d’Adèle est l’adaptation d’une BD nommée Le bleu est une couleur chaude. Le film est porté sans conteste (et heureusement, pour moi la seule vraie qualité de ce film !) par le jeu de Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, cela reste le récit d’une histoire d’amour, entre deux filles certes, mais juste une histoire d’amour. Sans jugement, ni parti pris. Ce qui rend le film banal, finalement sans histoire. Le scénario et les dialogues sont inconsistants. Kechiche filme de simples moments de vie, mais personnellement ce n’est pas ce que j’attends d’un film.

BleuVieAdele

J’attendais d’être emportée, emmenée par l’histoire et l’atmosphère. Rien de cela dans La vie d’Adèle, on aurait presque le temps de penser au dîner de ce soir ou de noter le rendez-vous chez le dentiste du petit dernier.

A. Kechiche a pris le parti de privilégier les gros plans, ce qui montre au plus juste l’expression des émotions des actrices (et leur grain de peau sans défaut !). Mais avons-nous vraiment besoin de voir la bouche d’Adèle en gros plan quand elle dort ou son sexe lorsqu’elle fait l’amour avec Emma pour ressentir soit un moment quotidien ordinaire (et peu palpitant) soit l’intense passion qui unit les deux protagonistes ? Surtout lorsque ces scènes se répètent plusieurs fois à intervalles réguliers, merci, on avait compris !

la-vie-d-adele-1

Que dire des fameuses scènes de sexe ?

Que oui elles sont filmées tout aussi crument que tout le reste, ce qui les rendent soit juste osées, soit vraiment choquantes selon les uns ou les autres. Mais ces avis et commentaires valent surtout parce qu’elles sont inscrites dans un film « grand public ». Personnellement elles ne m’ont pas plus dérangées ni fait palpiter que lorsqu’on voit Adèle manger des spaghettis ou lire dans le bus !

Au final, pour moi et d’autres, ce n’est ni adoré, ni détesté, plutôt perplexe, pour certains c’était adoré et pour d’autres détesté. La question qui se pose, est-ce que ce film aurait rencontré un tel engouement c’est l’histoire d’amour avait été entre deux hommes ?

+ Le jeu des actrices                                                        La banalité de l’histoire
+ L’adaptation                                                                 La longueur du film

Note : 6/10

  • Thibaut COCAIRE

    Merci Sabine !
    Ce point de vue est tout à fait en accord avec ma perception avant même que je ne voie ce film. Ta remarque finale est très intéressante et j’y adhère totalement.
    Étrangement, cela n’entame pas ma curiosité et je pense le regarder lorsque j’en aurai l’occasion…

  • http://researchgate.net/profile/Camille_Latouche/ Camille LATOUCHE

    Merci Sabine pour ce partage.
    Je soutiens la thèse du : si le film portait sur une histoire entre deux hommes, les scènes de sexe auraient été censurés et le film n’aurait jamais connu ce destin.

    • Fabien GOASCOZ

      Pour un film récent avec une histoire entre deux hommes, avec des scènes de sexe, il y a L’Inconnu du lac.
      Les scènes ne sont pas censurées mais la limitation d’âge est pour ce film de 16 ans alors que pour la vie d’Adèle elle est de 12 ans.
      Après oui dans notre société les corps féminins sont bien plus exposés que les corps masculins.