Critique – Vers l’autre rive

Vers l’autre rive, une frontière palpable entre vivants et morts… Nous donnons notre avis sur ce film de Kiyoshi Kurosawa.

Prix de la mise en scène dans la sélection Un certain regard à Cannes, Vers l’autre rive est un film assez subjuguant car il ne s’agit pas moins que de faire cohabiter morts et vivants. Cette étonnante alchimie prend-elle auprès d’un public occidental moins habitué à une telle proximité?

 

Le retour d’un fantôme

Vers l’autre rive s’ouvre sur un cours de piano que donne Mizuke, une jeune veuve qui a perdu son mari il y a trois ans de cela. Il a disparu sans raison apparente et elle a remué ciel et terre pour tenter en vain de le retrouver. Pourtant, il réapparaît un jour tel un fantôme alors qu’elle est en train de cuisiner le plat qu’il préférait. Yusuke lui raconte alors les raisons de son départ et les circonstances de sa mort. Il lui demande même de faire ses valises et de l’accompagner pour refaire avec lui le trajet accompli avant sa mort. Le film retrace donc le parcours d’un couple en apparence tout à fait normal si un de ses membres n’était déjà mort et retournait parmi les vivants tel un fantôme pour retrouver sa femme et lui expliquer les raisons de son geste. Geste à priori incompréhensible pour des occidentaux si on le compare au poème de Baudelaire intitulé Le mort joyeux

Dans une terre grasse et pleine d’escargots
Je veux creuser moi-même une fosse profonde
Où je puisse à loisir étaler mes vieux os
Et dormir dans l’oubli comme un requin dans l’onde.

Affiche du film Vers l'autre rive

Un couple qui se découvre

Avec lui, Mizuke va accoster sur des rivages que Yusuke a fréquentés après sa disparition du domicile conjugal. Des lieux où on le retrouve avec joie, comme un ami qui revient dire bonjour. Vers l’autre rive sème toutefois le trouble parmi le spectateur qui doute parfois du statut exact des personnes qui apparaissent, ce trouble saisissant aussi Mizuke qui demande à son mari si le vieux marchand de journaux qu’ils croisent lors de leur première étape n’est pas lui aussi un fantôme qui hante les rues de cette ville à la recherche de son épouse disparue. Mais au fil des rencontres et des étapes de ce voyage, il va devenir un véritable nouveau voyage initiatique pour ce couple. Mizuke découvrant des aspects de la personnalité de son mari qu’elle méconnaissait durant leur vie commune (comme son intérêt pour l’astronomie) et lui faisant elle-même quelques confidences qu’elle lui avait tues pendant qu’il était vivant.
Vers l’autre rive entretient volontiers l’ambiguïté sur le devenir de ce couple qui renaît sous nos yeux grâce aux deux acteurs sensationnels tout en expressivité retenue. Va-t-il rester définitivement avec elle sous son apparence de fantôme ? Va-t-elle devoir à nouveau faire le deuil de son époux? Quelques scènes étonnantes comme celle dans laquelle le vieux marchand de journaux se réveille dans sa chambre habituelle mais dont les papiers peints fleuris se sont écaillés et sa maison décomposée comme sous le poids du temps plonge le spectateur dans une atmosphère spectrale que la mise en scène flamboyante se plaît à cultiver. Et si Vers l’autre rive avait aussi à voir avec cet autre, ce caché, cet intime que chacun garde jalousement en soi et que des circonstances exceptionnelles permettent enfin de dévoiler.

Pour en savoir plus sur Vers l’autre rivehttp://www.slate.fr/story/107455/vers-lautre-rive-kurosawa

Critique - Vers l'autre rive
Vers l'autre rive est l’histoire du retour de Yusuke, mort depuis trois ans, qui vient retrouver sa femme.
Scénario
Mise en scene
Acteurs
On aime bien
  • La mise en scène
  • Les acteurs
On aime moins
  • Les légers moments de flottement
4.1L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)
  • Titre : Vers l'autre rive
  • Année de sortie : 2015
  • Réalisateur : Kiyoshi Kurosawa
  • Synopsis : Au cœur du Japon, Yusuke convie sa compagne Mizuki à un périple à travers les villages et les rizières. A la rencontre de ceux qu'il a croisés sur sa route depuis ces trois dernières années, depuis ce moment où il s'est noyé en mer, depuis ce jour où il est mort. Pourquoi être revenu ?
  • Acteurs principaux : Eri Fukatsu, Tadanobu Asano
  • Durée : 2h07