Critique Star Trek Into Darkness

Critique Star Trek Into Darkness

Après un premier opus salué par la critique, J. J. Abrams (dont le nom ressort bien plus souvent pour  la suite Star Wars que pour ses films actuels) ressort le couple Pine/Quinto de la naphtaline. Si le premier s’est quelque peu perdu après la premier Star Trek, le second s’est vu confier le rôle de Chad dans la série American Horror Story. La question qui nous brûle les lèvres : « Est-ce un retour gagnant ? »

  Je n’irai pas par quatre chemins : Il s’agit à mon sens d’une réussite dantesque, époustouflante. On attendait Abrams au tournant et le moins que l’on puisse dire est qu’il a su se montrer à la hauteur. Des scènes d’une vérité sans nom. Emotion, intensité, envie, énergie : tout y est. Une maîtrise proche de celle d’un Christopher Nolan (ce qui n’est pas un mince compliment). Des scènes d’actions tonitruantes mais faisant une place belle à la psychologie. Si bien que même si le scénario n’est pas d’une extrême richesse, sa mise en œuvre est prodigieuse et on se laisse facilement emporter.Star_Trek_Into_Darkness-1024x577

Maintenant, parlons du duo Quinto/Pine. On les compare parfois aux Cillian Murphy, Joseph Gordon-Levitt, Tom Hardy de Nolan. En réalité, ces deux acteurs n’ont rien à leur envier. Le duo fonctionne et se révèle être bougrement efficace et c’est toujours avec grand plaisir que l’on voit Z. Quinto jouer un rôle non émotif. Il ne faut pas oublier la petite Saldana (Colombiana, The Words et le très médiatique Avatar) qui, malgré un rôle secondaire, nous récite une très bonne partition.

Star-Trek-Into-Darkness

Abrams est certainement le nouveau Spilberg, je dirai même plus, son héritier. Il a été son protégé. Maintenant, l’enfant a quasiment tout prouvé, tant au niveau de séries (Lost, Fringe, Bad Robot – production -)  qu’au niveau cinématographique (Star Trek, Super 8). Il ne reste plus qu’à concrétiser le rêve de centaines de milliers de fan, à savoir un Star Wars réel et bien fait, où les personnages de Ben Skywalker, Anakin Solo, Jacen et Jaina auront leurs places. Encore faut-il que Disney fasse bon usage de la licence, ce qui – soyons honnêtes – n’est pas gagné d’avance.

spock_in_star_trek_into_darkness-1280x800-1024x640

Au final, vous l’aurez compris, le film n’est pas un « grand » film : pas de révélation, encore moins de révolution. Mais on tient bien là un film robuste et précis.

 

 

Critique Star Trek Into Darkness
Au final, vous l’aurez compris, le film n’est pas un « grand » film : pas de révélation, encore moins de révolution. Mais on tient bien là un film robuste et précis.
Acteurs
Scénario et mise en scène
Images et sons
On aime bien
  • Les acteurs, l'univers global, le scénario
  • Une action et une tension permanente
  • La qualité globale
On aime moins
  • Des actions convenues
  • Zoé Saldana un peu trop en retrait
4.0Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)