Critique – Thor : Le Monde des ténèbres

Critique – Thor : Le Monde des ténèbres

Thunder ! Nalalalalana ! Thunder ! Non, ce n’est pas l’intro de Thunderstruck d’AC/DC, mais bien le retour du dieu de la foudre, héros de Marvel : Thor. En effet en cette fin d’année, Marvel continue sa « phase deux » (démarrée avec Iron Man 3) et nous présente la suite de l’adaptation des comic-books (voir plus bas). Accrochez-vous à vos sièges, direction Asgard !

thor-the-dark-world-kevin-feige-alan-taylor

L’univers de Marvel dispose d’un nombre quasi-infini de héros. Néanmoins, depuis quelques années, arrivent sur nos écrans des adaptions plus ou moins réussies des bandes dessinées. Structurée en phases, la première a démarré en 2008 avec Iron Man. Avait suivi L’Incroyable Hulk (2008), Iron Man 2 (2010), Thor (2010), Captain America : First Avenger (2011) pour enfin terminer avec Avengers en 2012. Chaque phase présente les personnages afin de préparer un film où tous les héros se réunissent pour combattre un ennemi commun. La phase deux comprendra en plus, Captain America : Le Soldat de l’hiver (2014)Les Gardiens de la Galaxie (2014) pour préparer Avengers 2: Age of Ultron en 2015.

thor-odin-image-monde-des-tenebres

Voilà le retour du dieu nordique adapté par Alan Taylor (co-réalisateur de certains épisodes de Game of Thrones et Mad Men). Avec lui, l’australien Chris Hemsworth (Rush, Star Trek) rempile sa cape rouge et son marteau pour jouer le héros. Et toujours à ses cotés, on retrouve Natalie Portman (Black Swan, V pour Vendetta, Star Wars) dans le rôle de Jane Foster et Tom Hiddleston (Minuit à Paris, A bord du Darjeeling Limited) en Loki. A noter aussi la présence de Stellan Skarsgård, Idris Elba et Anthony Hopkins. Une palette d’acteurs très bien construite, mélangeant acteurs de renom et nouveaux entrants, le tout très bien intégré dans l’histoire et le scénario ce qui ne la rend que plus crédible dans ce film.

En parlant du scénario, comme toutes les histoires de super héros, un méchant, un gentil, une histoire d’amour. Tous les classiques sont là. Donc ce n’est pas du scénario de base dont nous allons parler, mais plutôt des petites idées autour. Basé sur la mythologie nordique, Marvel poursuit son utilisation des références de personnages et d’idées, plus ou moins bien adaptées à la sauce Hollywoodienne.

thor-le-monde-des-tenebres-photo-526f2ebee9fef

Ici, l’histoire est basée sur les 9 royaumes qui composent l’univers: Ásgard (le monde des dieux), LjösalfheimMidgard (la Terre), NiflheimMuspellheim, JötunheimVanaheim, Svartalfheim et Helheim. Leur alignement exceptionnel dans le cosmos peut permettre à un elfe noir maléfique de Svartalfheim de répandre l’ombre sur tous les royaumes. Encore une fois, l’idée n’est pas nouvelle, mais l’utilisation des références de la mythologie est vraiment intéressante.

Nous avons encore une fois une bonne adaptation Marvel. Sans apporter une révolution, il faut reconnaître le talent de faire une douzaine de films ayant une structure commune, mélangeant les histoires et les univers tout en gardant des références communes et une cohérence. Thor 2 reste ici un bon exemple du style Marvel : un film de super héros, plutôt bien adapté, sans grand scénario, mais qui reste sympathique à regarder pour se divertir si l’on aime les films du genre. Rendez vous l’an prochain pour la suite : Captain América 2 !

 

Critique - Thor : Le Monde des ténèbres
Nous avons encore une fois une bonne adaptation Marvel.
Acteurs
Scénario et mise en scène
Images et sons
On aime bien
  • Les supers héros
  • La brochette d'acteur
  • La liaison avec les précédens films
On aime moins
  • Scénario assez simple
3.6Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
  • http://www.avisdupublic.net Camille LATOUCHE

    Un film sans grand intérêt, j’ai codé pendant …

  • Benoît DECOOPMAN

    J’ai visionné ce film au cinéma d’Helsinki qui procède « que » Dolby Digital et DTS (source, le site web). Je pense au vu de la taille de la salle et de la technologie récente de l’endroit que s’était en DD+ ou DTS MA. Je ne sais pas en quoi était la projection.
    Une banque son DTS MA sera évidement sur la version Blu-Ray 😉

  • http://www.avisdupublic.net zeddcara

    Merci pour ta critique. Lorsque tu l’as vu au cinéma, étais-ce en DTS (HD MA ?) ? Car paraît que la Surround est extraordinaire dans son film.
    N. B. S’était ce qui avait été dit sur P. Rim