Critique – American Ultra

Nous avons vu American Ultra, un film d’espionnage complètement barré ! Nous en donnons notre avis.

Nous vous avions présenté le trailer du film American Ultra, on s’attaque cette fois au film entier dans cette critique. Mike Howell est un pauvre type paumé dans une ville perdue au fin fond des Etats-Unis. Sa vie se résume à peu de chose : assurer son service à la supérette du coin, fumer du cannabis et vivre une histoire d’amour avec sa petite amie Phoebe. Alors qu’il se décide à la demander en mariage, Mike est victime d’une crise de panique qui les empêche de partir pour Hawaï… et déclenche des signaux d’alarmes à la CIA, qui se décide à éliminer cet agent dormant ignorant tout de son passé. Son ancien superviseur décide de l’activer pour lui sauver la vie mais Mike à l’esprit tellement embrumé par la drogue que tout ne se passe pas exactement comme prévu…

Affiche du film American Ultra

American Ultra : un film d’espionnage pas comme les autres !

Lorsque j’ai vu la bande-annonce d’American Ultra pour la première fois j’étais mitigé entre l’envie de le voir et l’assurance que je ne supporterais certainement pas l’humour présent dedans. Et bien j’ai été assez surpris quand bien même on passe le premier quart d’heure à se demander ce qu’est ce film de taré ! Bien que loin de valoir Kingsman et sa classe britannique, Jesse Heisenberg et Kristen Stewart ont un côté hippie très baba-cool et vivent une histoire d’amour plutôt touchante. Je n’apprécie pas spécialement l’actrice principale mais je dois reconnaître qu’elle donne bien la réplique.

American Ultra surfe joyeusement sur l’absurde – sans être trop téléphoné toutefois – et diffuse un large panel de clichés tiré de films d’action, d’espionnage et autres savamment distillés durant toute la durée du film. Les enchaînements sont souvent cocasses, téléphonés mais on aime ça et on rit devant l’improbabilité de certaines scènes. Par contre, accrochez-vous pour intercepter le train pour psychédélique-land ! L’univers du film est tellement barré que beaucoup n’arriveront pas à l’apprécier. J’ai moi-même mis un moment avant de me laisser bercer par cette histoire loufoque mais plaisante.

Sale journée pour Mike !

Sale journée pour Mike !

Hormis les deux protagonistes principaux, on retrouve également quelques têtes connues : Topher Grace dans le rôle de l’agent Adrian Yates (Interstellar), Connie Britton dans celui de l’agent Lasseter (American Horror Story) ou encore Tony Hale (Chuck). Le casting n’est pas mauvais, mais les rôles manquent de profondeur.

Le reste du film est plutôt classique : des explosions, une histoire d’amour banale et un peu de suspense. Je ne recommanderai pas d’aller voir American Ultra sur grand écran mais plutôt d’attendre qu’il sorte en DVD ou Blu-ray.

Pour finir, même si je le trouve un peu trop tiré par les cheveux et délirant pour être le film comique d’espionnage de l’année, American Ultra n’en demeure pas moins plaisant à regarder. Mais, à la différence de Kingsman (dont on peut que louer les qualités), on le regarde et on l’oublie.

Si vous voulez en savoir plus sur American Ultra, je vous propose le lien suivant :
http://www.rottentomatoes.com/m/american_ultra/

Critique – American Ultra
American Ultra est un film plaisant mais ne reste pas dans les mémoires car le spectateur aura du mal à rentrer dans le délire du film.
Acteurs
Scénario
Mise en scène
Image et son
On aime bien
  • Jesse Heisenberg dans son rôle.
  • Des clichés bien exploités.
On aime moins
  • Sans réelle profondeur
  • Trop psychédélique
2.5L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)
  • http://camillelatouche.com/ Camille LATOUCHE

    hello,

    Je trouve la note un peu dure. Le film est, tu le dis toi même plaisant à regarder. La spatialisation du son est très bonne (je pense notamment aux balles). Les deux acteurs jouent bien leurs rôles et le film, à défaut d’être fantastique, est un bon petit jus.