Critique – Connasse, princesse des cœurs

Connasse, ça ne vous dit rien ? Mais si, sur Canal +, cette fille un peu déjantée qui tourne des caméras cachées. Son film, Connasse, princesse des cœurs vient de sortir en salles et voici sa critique.

Comment définir une connasse ? On ne s’y risquera pas (pas envie d’avoir un lobby sur le dos). Mais la Connasse de Canal+, que l’on aime ou pas, permet aux journaleux de vendre leurs papiers. En revanche, passer d’une mini-série à un film peut parfois conduire à la catastrophe (et l’inverse est également vrai). Alors, quels sont les points clefs de Connasse, princesse des cœurs ?

Mêmes formats et styles que la série

Camille Cottin interprète en caméras cachées différentes scènes de vies qui, pour le commun des mortels, s’assimileraient à « comment se taper la honte en 30 secondes ». Si les scènes sont cocasses et drôles, la répétition des gags conduit parfois à une certaine lassitude car le principe est toujours le même. En revanche, il faut avouer que cet art est maîtrisé dans la série diffusée sur Canal+, mais en est-il de même dans le film ?

Affiche du film Connasse princesse des coeurs

La reine des connasses ?

Scénario à la hache et un rythme mal évalué

La réponse à la question précédente est délicate et se doit d’être nuancée. Certaines parties du film réalisé par Noémie Saglio et Eloïse Lang sont plutôt drôles et surprenantes. Je pense notamment à cette magnifique entrée en matière avec le Duc de Berne ou encore à drague sur le terrain de Polo. En revanche, le film se perd clairement en conjectures au travers d’une histoire de pseudo-recherche amoureuse abracadabrantesque. Si on ajoute à cela le rythme haché à cause du principe de la caméra cachée et d’une mise en scène en retrait, le film se regarde mais non sans longueurs ni difficultés. Par moment, on a plus l’impression d’une succession de scènes tirées d’une série collées bout à bout.

Des prises de risques utiles ?

Le format caméra cachée a aussi du bon : il n’y a pas de filtre (en théorie). Et à ce petit jeu, Camille Cottin a pris de gros risques, en se faisant arrêter plusieurs fois en Angleterre pour certaines scènes qui sont certes culottées mais pas franchement drôles et qui ne méritaient pas ce genre de risque. A ce niveau, on frise l’hérésie intellectuelle et non la prise de risque calculée. Cependant, on ne peut que saluer le courage (ou la stupidité ?) de l’actrice qui va jusqu’au bout des choses.

Performance d’actrice ou exagération ?

Qu’on se le dise Camille Cottin possède un talent indéniable. Ne serait-ce que pour prendre un accent ultra « frenchy » alors qu’elle parle divinement bien anglais dans la vie courante. C’est un exercice qui est loin d’être aisé. Pour en revenir à la question du titre, sa performance en tant qu’actrice est troublante. Tout est tellement dans l’exagération qu’il est difficile d’y voir un franc et net jeu d’acteur car il y a peu de nuances. Les différentes scènes proposées donnent une palette de couleur très contrastée et cela montre ses capacités. Cependant, on a du mal à trouver une scène avec un juste milieu ou avec une graduation. Ce côté on/off est déstabilisant mais c’est une nouvelle fois le format qui veut cela.

Conclusion

Vous l’aurez compris, notre Connasse, princesse des cœurs ne fait pas dans la dentelle. Les scènes ressemblent plus à une succession de mini-sketches joints les uns aux autres pour en tirer un format film de 1h20. Certaines scènes sont drôles et la manière d’interpréter son rôle permet à Camille Cottin de se faire connaître un peu plus du grand public. Cependant, les scènes les plus extrêmes, juridiquement parlant, pousseront les gens à l’admirer ou lui offrir un billet pour l’hôpital psy.

D’autres ont également rédigé leurs avis sur Connasse, princesse des cœurs :

http://toutelaculture.com/cinema/a-laffiche/critique-connasse-princesse-des-coeurs-camille-cottin-reussit-un-film-aussi-efficace-que-la-serie-poil-a-gratter-de-canal/

http://www.cadebordedepotins.com/2015/04/critique-cine-connasse-princesse-des-coeurs.html

http://www.lesinrocks.com/2015/04/29/cinema/il-fallait-bien-que-quelquun-sy-colle-on-a-vu-connasse-princesse-des-coeurs-11745357/

Critique - Connasse, princesse des cœurs
Un film qui divise mais le pari était osé. Le format caméra cachée semble, en revanche, ne pas trop se prêter au long métrage.
Scénario
Mise en scène
Acteurs
Image et Son
On aime bien
  • L'actrice qui porte le film
  • L'idée et le concept
On aime moins
  • Scénario très haché
  • Une succession de scènes plutôt qu'un film
2.3Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
    • Anne-Laure

      Pas du tout fan de Connasse sur Canal + alors un film … je n’en vois pas l’intérêt.

      • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

        Certains aiment, notamment le côté provocant et direct.

      • Mady

        Je suis dans le même cas. La mini-série de Canal m’a plus blasée qu’autre chose alors en film :/