Critique – Iron Sky

Iron Sky, le film déjanté made in Finland

Vous avez déjà rêvé que les nazis sont exilés sur la face cachée de la Lune depuis toutes ces années? Que le moment est venu pour eux d’envahir la Terre depuis l’espace avec une « Meteo-Blitzkrieg »? Ceci n’est pas un rêve, mais bien une réalité dans Iron Sky ! Après Imaginaerum, on revient sur un autre film méconnu et qui mérite de s’y attarder.

iron-sky-cover

Iron Sky, c’est avant tout un projet finno-germanique. Timo Vuorensola est à la réalisation. Si son nom vous est inconnu, c’est normal, Iron Sky est son premier film. Il en prépare actuellement un second : Paris I’ll Kill You. Côté casting allemand, on retrouve Julia Dietze connue pour quelques séries outre-Rhin. Mais c’est surtout Götz Otto rapidement aperçu dans Cloud Atlas ou dans des seconds rôles dans Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté ou La Chute. A noter également Christopher Kirby connu pour son unique réplique dans Star Wars – Revenge of the Sith en tant que Giddean Danu, Sénateur de Kuat de la République Galactique ou son rôle de Mauser dans la trilogie Matrix. Pour vous résumer le casting, certes il n’est pas composé de grands noms, mais il reste intéressant par son originalité. Les acteurs sont crédibles dans Iron Sky, et collent à l’ambiance du film.

iron-sky-groupe

Oui, car tout le sujet est là. L’histoire est basée sur le fait que les nazis se sont exilés sur la face cachée de la Lune. Ils y ont construit une base secrète et attendent le bon moment pour envahir la Terre. L’élément déclencheur, c’est l’arrivée d’Américains qui font campagne pour le renouvellement de la présidence, en envoyant une personne noire sur la Lune. James Washington se fait capturer et son téléphone portable est utilisé pour générer la puissance nécessaire à l’invasion. C’est le moment d’envahir la planète bleue.

iron-sky-classe

Alors oui, effectivement, le scénario d’Iron Sky est tiré par les cheveux. Cependant, il reste simple et efficace pour porter ce film sur le ton, vous l’avez compris, de la comédie. Mais nous n’allons pas retrouver les clichés de la bidonade classique, mais bien l’ironie des scènes et des situations. Alors même que l’on sait l’histoire improbable, elle n’en reste pas moins captivante et drôle. Rajoutons en plus des dérives sur les stéréotypes de la Seconde Guerre mondiale tels que la machinerie allemande, les usages nazis, mais aussi sur l’Allemagne et les Etats-Unis, leurs habitudes, leurs systèmes de fonctionnement et leur politique. Nous sommes bien sur au-delà du second degré, mais bien sûr du troisième degré, voire même plus… Car oui le sujet n’est pas facile, lourd d’Histoire, mais voir qu’une dérision est possible tout en restant bien faite, mérite de s’y intéresser. Mélangeant humour noir, critique satirique et Histoire, quoi de mieux qu’un Finlandais ? (cf. les travaux de Aki et Mika Kaurismäki)

iron-sky-zepplin

Il faut voir ce film tout en sachant qu’il ne cherche absolument pas à être réel, ce qui ne l’empêche pas d’être réaliste. En effet, comme précisé plus haut, les acteurs y sont crédibles et la bande son est bien faite, mais ce sont aussi des effets visuels de bonne qualité pour le budget du film. Nous sommes vraiment plongés dans l’histoire. Nous pouvons aussi noter le style et l’effet de caméra du réalisateur dans Iron Sky. Volonté avouée de faire un mélange entre Sin City et Inglourious Basterds, nous retrouvons les mêmes astuces. D’abord la colorimétrie est très proche de Sin City dans son aspect visuel : des noirs, lissages et pixellisations. Mais c’est surtout dans Inglourious Basterds que l’on retrouve cette idée de revisiter totalement une situation, avec les rôles atypiques, porteurs de l’action : Julia Dietze ressemblant sans aucun doute à Mélanie Laurent. Hommage ou plagiat , c’est à vous de juger. Pour ma part, j’ai penché pour la première idée.

Ce film n’est jamais sorti en France et il n’existe pas en version française puisqu’il a été tourné en anglais et allemand. Néanmoins, des sous-titres sont disponibles dans sa version Blu-ray / DVD.

iron-sky-moon

Iron Sky mérite sa place dans les comédies extravagantes tant par son scénario délirant, que par sa conception et sa réalisation. Ne cherchez pas de grands acteurs ou d’énormes effets spéciaux pour porter ce film. Au final, Iron Sky est une bonne comédie grâce à sa simplicité et son réalisme. Regardez ce film sous le signe de l’ouverture et du sixième degré, vous ne serez pas déçus. Et pour les amateurs, sachez qu’une suite est en discussion.

 

Critique - Iron Sky
Iron Sky mérite est place dans les comédies extravagantes. Tant pas son scénario délirant, que part ça conception et sa réalisation.
Acteurs
Scénario et mise en scène
Images et sons
On aime bien
  • Le scénario délirant
  • Le ton donné au film
  • L'autodérision
On aime moins
  • Hommage ou plagiat ? à vous de juger
4.0Note Finale
Note des lecteurs: (7 Votes)