Critique – Jamais entre amis

Un peu de romantisme pour cette fin d’été avec notre critique de Jamais entre amis, de Leslye Headland avec Alison Brie et Jason Sudeikis.

Présenté cette année au festival de Sundance, Jamais entre amis (en VO Sleeping with other people) est une comédie romantique écrite et réalisée par Leslye Headland (Bachelorette). Au générique : Jason Sudeikis et Alison Brie dans les rôles de Jake et  Lainey, qui passent une nuit ensemble alors qu’ils sont étudiants, et ne se recroisent que 13 ans plus tard. Elle vient de rompre avec son petit ami, Sam, et lui, c’est un coureur de jupons invétéré. Ils décident de devenir amis, de se soutenir dans leur quête de l’âme sœur et de lutter ensemble contre leurs vieux démons. Alors, scénario réchauffé ou vraie bonne surprise ?

Quand Lainey rencontre Jake…

Lorsque Lainey (Alison Brie, Mad Men) rencontre Jake (Jason Sudeikis, Les Cerveaux, Comment tuer son Boss 2), ils sont étudiants à l’Université de Columbia, à New York. Alors qu’ils se connaissent à peine, ils passent une nuit ensemble et perdent tous deux leur virginité. Un moment a priori sans conséquence.

affiche jamais entre amis

Mais lorsqu’il se retrouvent, bien des années plus tard, leur vie sentimentale est très compliquée et ils sont devenus des « sex-addicts ». Lainey a rompu avec son petit ami Sam (Adam Brody) car elle le trompait sans relâche avec un certain Matthew (Adam Scott), un énigmatique gynécologue. Jake, lui, ne reste jamais bien longtemps avec une fille, préférant saborder  ses histoires d’amour avant même qu’elles ne commencent. Entre ces deux déséquilibrés de l’amour, le courant passe bien : ils discutent, rient beaucoup et deviennent les meilleurs potes du monde. Ils semblent ignorer l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, ou du moins choisissent-ils de la balayer d’un revers de la main.

Jamais entre amis est une comédie romantique au titre raplapla qui fait appel à un schéma presque banal. Ils sont amis, ils s’aiment mais mettent du temps à s’en rendre compte. Le fait qu’ils soient accros au sexe est plus un prétexte qu’un véritable point de départ. On attend donc patiemment le moment où ils ne pourront plus refouler leurs sentiments l’un pour l’autre. On pense à Sex Friends, ou encore à Un Jour, pour ne citer que ceux-là. Leslye Headland, dramaturge de formation, va déployer ses talents de scénariste pour que Jamais entre amis ne soit pas qu’une énième rom-com.

Un film plein de piquant

Malgré un happy end et quelques scènes un peu prévisibles, ne vous reposez pas trop vite au fond de votre siège. Jamais entre amis réserve de très beaux moments et livre des réflexions intelligentes sur l’amour, le sexe (il en sera beaucoup question) et l’amitié homme / femme. Le film ronronne tranquillement, le rythme est dynamique mais sans grande folie, il y a des scènes très drôles et d’autres plutôt moyennes. Mais ce qui est réussi fonctionne vraiment bien. Lorsque Jason Sudeikis explique la masturbation à Alison Brie à l’aide d’une bouteille de jus de fruit, c’est drôle sans jamais tomber dans la vulgarité. Headland sait mener sa barque et ne laisse pas son scénario tomber dans le graveleux. Elle sait aussi placer de bonnes répliques, piquantes et subtiles. Si Jamais entre amis n’est pas hilarant à se décrocher la mâchoire, il a le mérite de faire beaucoup sourire et de nous attendrir (eh oui !).

Une belle alchimie

Le couple vedette de Jamais entre amis n’est bien sûr pas étranger à sa qualité. Jason Sudeikis, habitué aux comédies plus ou moins subtiles, nous montre qu’il peut aussi être émouvant. Malgré de nombreuses conversations assez directes sur le sexe, le personnage de Jake est plein de douceur. Quant à Alison Brie, que l’on connaît un peu moins, elle est drôle, fraîche et sexy, donc parfaite pour incarner cette girl next door romantique et fofolle. Les deux acteurs, pas spécialement rompus aux comédies romantiques, font un bien joli couple. New York, ville cinégénique s’il en est, aurait pu être plus présente autour de Jake et Lainey. Le décor est trop étriqué pour cette histoire qui n’a pas toute la magie qu’elle mérite. Jamais entre amis n’est pas LE film de l’année et certains diront même qu’il est très quelconque ; mais je l’ai trouvé touchant et très juste dans sa façon d’aborder les relations et les sentiments.

Un autre article ? C’est sur commeaucinema.com.

Critique - Jamais entre amis
Un duo de charme au service d'un film simple mais subtil et bien écrit.
Acteurs
Mise en scène
Scénario
Image et son
On aime bien
  • Alison Brie et Jason Sudeikis - mais surtout Alison Brie en fait
  • Un point de vue pertinent sur les relations amoureuses
On aime moins
  • Certaines situations trop prévisibles
3.2L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)