Critique – La la Land

Notre avis sur La la land, véritable phénomène cinématographique de Damien Chazelle

Une razzia aux Golden Globes et favori des Oscars qui approchent à grands pas, La la land semble mettre d’accord les cinéphiles du monde entier et parvient à  égaler, avec 14 nominations, le record de Titanic.  Le réalisateur Damien Chazelle, qui nous avait déjà bluffés avec Whiplash semble avoir signé ici un film impossible à détester. Et pourtant, la comédie musicale est un genre risqué, qui a ses adeptes, mais aussi ses plus nombreux détracteurs. Retour sur le phénomène de ce début d’année avec notre critique.

A Los Angeles, tous les rêves sont permis. Mia Dolan (Emma Stone, L’Homme Irrationnel, Birdman) veut être actrice et, en attendant la chance de sa vie, elle est serveuse au café de l’un des plus grands studios d’Hollywood. Elle rencontre Sebastian (Ryan Gosling, The Nice Guys), pianiste de jazz qui paye ses factures en reprenant des succès populaires dans des restaurants ou chez des particuliers. Elle est touchée par sa façon de jouer, il la méprise. Ils se rentrent littéralement dedans. Puis se tournent autour. Et enfin, se trouvent. Hollywood berce leur amour tandis que la vie continue. Peu importe, ils sont tout l’un pour l’autre et semblent emportés dans le tourbillon d’une infinie romance. Mais Hollywood, malgré son doux soleil, peut être bien cruel quand tout semble parfait…

Damien Chazelle ce génie

Une comédie musicale façonnée par un musicien de formation ? Un gage de qualité. Et Damien Chazelle surpasse toutes les attentes avec La la land. Mêmes les plus réticents à ce genre risquent bien de fondre de bonheur et de joie à l’écoute de la magnifique BO. C’est un véritable festival de couleur et de musique qui s’offre à nous. Le plan séquence du début laisse place à une chorégraphie magique où les voitures immobiles deviennent des supports pour les automobilistes/danseurs .

affiche la la land

Comme les embouteillages, chaque moment de La la land est magique, donnant à l’histoire d’amour de Mia et Sebastian des accents surnaturels. Leur romance est un rêve, une rencontre qui mets des paillettes dans les yeux tant elle est pleine de perfection . C’est un coup de foudre à l’ancienne entre la fille diaphane aux robes vintage et l’amoureux du jazz : ils se cherchent et se piquent avant de laisser vivre leurs sentiments . Une romance attendue et pourtant tellement magique, portée par des chansons très à propos et rythmées.

Un couple bien assorti

Pour incarner Mia et Sebastian, Emma Stone et Ryan Gosling ont pris des cours de danse et de chant. Un bon point pour leur CV et  l’académie des Oscars qui aime récompenser les efforts. Pour couronner le tout, le duo fonctionne à merveille. Leur entrain et l’ambiance rétro de La la land m’a rappelé le mythique Singing in the rain, avec Gene Kelly et Debbie Reynolds, un de mes films favoris. Alors, oui, grâce à une mise en scène audacieuse, une BO née des doigts de fée de Justin Hurwitz et un couple digne des plus grandes légendes de Hollywood, je suis sortie de la projection avec une furieuse envie de me mettre aux claquettes.

Quand on aime…

Lorsque Emma Stone a reçu son Golden Globe, elle a dédié son prix aux actrices, celles qui galèrent, qui ne sont jamais rappelées et qui ont du mal à se faire une place dans la jungle hollywoodienne. La la land, c’est un cri d’amour au cinéma, celui qui nourrit les rêves, construit les mythes et peut les détruire en un instant. On se balade sur les plateaux de tournages, on assiste aux auditions de Mia, aux rendez-vous galants au Rialto. Et puis, nous voyons le travail de la jeune femme, qui se bat pour réaliser ses rêves et ne pas décevoir la petit fille qui est en elle. Emma Stone joue l’amoureuse, la jeune femme libre et surtout l’actrice avec une émouvante sensibilité.

A l’instar de Whiplash, La la land c’est aussi une déclaration d’amour à la musique et surtout au Jazz, que Sebastian nous apprend à aimer, au cas où, comme sa petite amie, vous y seriez un peu allergique. Ryan Gosling est tellement à l’aise avec son personnage qu’on en oublie qu’il joue. Il a la nonchalance et la profondeur d’un Clint Eastwood 2.0. Les deux héros sont des passionnés, qui tantôt rêvent et tantôt ont la rage. Un coup de foudre entre deux êtres célestes dont la vie s’étale en couleur et en chansons, avec une légèreté incroyable. Alors, oui, La la land est superbe. C’est un exercice périlleux dont Damien Chazelle se sort avec brio : les chorégraphies au millimètre, les paroles de City of stars, et le charisme des acteurs … tout ici est une œuvre d’art vivante. Après avoir dit tout cela, je conclus en disant que j’ai préféré Whiplash, mais que quand même, je dis « Waouh ! ».

Pour un autre article sur La la land, vous avez l’embarras du choix, mais pourquoi pas celui d ‘AbusdeCiné.

Critique - La la Land
La la land est un film ambitieux, orchestré de main de maître.
Acteurs
Mise en scène
Scénario
Images et son
On aime bien
  • La mise en scène audacieuse
  • La BO
  • Le couple vedette
On aime moins
  • Le début peut faire peur à ceux qui sont allergiques aux films musicaux
4.5L'avis
Note des lecteurs: (1 Vote)