Critique – Les stagiaires

Critique – Les stagiaires

Vince Vaughn (Mr. & Mrs. Smith, Thérapie de couples, Dodgeball) et Owen Wilson (Mon beau-père et nous, Starsky et Hutch, Marley & moi) nous reviennent dans comédie américaine. Annoncée comme LA comédie de cette fin d’année par certains, ce film se démarque t-il du reste ? 

Les_stagiaires

Deux vendeurs de carrière se retrouvent au chômage et décident de trouver un nouveau travail ensemble. Le campus Google les fait rêver. Ils décident de tenter leur chance et passent l’été comme stagiaires pour, peut-être, obtenir un travail à temps plein. Voila en quelques lignes l’idée du film.

Que faut-il retenir ? Et bien que Shawn Levy (Real Steel, Crazy Night, La Nuit au musée 1 et 2) est aux commandes. Habitué aux comédie du genre, il récidive une nouvelle fois. Malheureusement, il choisit ici un autre thème, à savoir le chômage et la reconversion professionnelle. Dans ce film, il idéalise le travail dans une très grande compagnie, fleuron de l’économie américaine actuelle. On est dans un sujet bien moins porteur que dans Crazy Night où un couple de la quarentaine, en manque de piquant relationnel, se retrouvait dans un complot terroriste. Mais revenons aux Stagiaires. En plus d’un sujet peu intéressant, le scénario ne l’est pas plus. Nos deux compères se retrouvent dans un groupe de geek et vont leur apprendre les valeurs d’équipe, d’entraide et de camaraderie. Nobles idées, si elle ne sont pas déclenchées par une scène de vingt minutes en boite de strip-tease avec alcool et violence. Ce n’est pas que ce soit choquant mais ce ne sont certainement pas les valeurs que l’on veut retenir du film. Rajoutons un humour bien gras à l’américaine, des tentatives d’accents étrangers pas vraiment convaincants et une volonté de rappeler aux mordus du travail, qu’il y a une vie à coté !

Néanmoins, nous avons quelques passages drôles : la partie de « quidditch » ou le pathétisme exagéré de deux personnages confrontés aux nouvelles technologies et a un milieu qui les dépasse totalement.

Si vous êtes fan de Vince Vaughn ou Owen Wilson, alors ce film est fait pour vous! Vous allez retrouver l’humour classique et gras d’une bonne comédie américaine. Il existe à mon goût, des bonnes comédies outre-Atlantique : Red ou Moonrise Kingdom et surtout dans le cinéma d’animation : L’Age de glace ou Toy Story mais ce film n’est est pas une.  

Critique - Les stagiaires
Si vous êtes fan de Vince Vaughn ou Owen Wilson, alors ce film est fait pour vous! Sinon ...
Acteurs
Scénario et mise en scène
Images et sons
On aime bien
  • Quelques passages sympas
On aime moins
  • Sujet pas vraiment porteur
  • Scénario pas intéressant
  • Humour américain trop gras
1.7Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
    • http://www.avisdupublic.net zeddcara

      Merci pour ce partage. Un film qui ne restera pas dans les mémoires …

      • Thibaut COCAIRE

        Zedd, La première règle du Fight Club : Lorsqu’il y a marqué OWEN WILSON sur l’affiche c’est tout pourri 🙂

        • Benoît DECOOPMAN

          Non il a fait des trucs non pourri … mais c’est vrai que c’est jamais grandiose.

          • Thibaut COCAIRE

            +1…. mais dans les « non-pourris », tu pensais à quoi par exemple ?

            • Benoît DECOOPMAN

              Minuit à Paris, Mon beau-père et moi(même si pas rôle principal), A bord du Darjeeling Limited

              Ça reste pas des chef d’oeuvre, mais c’est toujours mieux que Les Stagaires 😉