Critique – Randonneurs Amateurs

Robert Redford se perd dans son Randonneurs Amateurs. Une tentative de comédie qui se veut « feelgood » mais à laquelle il manque à peu près tout.

Le « feelgood movie » peut être une bonne réussite : une belle histoire, une bonne musique, de bons acteurs pas forcément célèbres et de beaux paysages. Et puis nous retrouvons les autres : des décors vraiment pas intéressants et des acteurs qui n’arrivent pas à porter le message. Randonneurs Amateurs fait partie de cette seconde catégorie comme nous allons le développer dans cette critique.

Une idée intéressante : c’était un bon début

Randonneurs Amateurs (A Walk in the Woods) est une adaptation des mémoires de Bill Bryson. Celui-ci, joué par Robert Redford, est un écrivain de voyage retraité qui veut repartir sur la route. Il ne veut pas se laisser mourir. Il décide de faire l’Appalachian Trail, un sentier de plus de 3500 km. Stephen Katz (Nick Nolte) sera le seul à se joindre à lui pour cette aventure. Ces deux amis se sont perdus de vue par les directions de vies différentes qu’ils ont empruntées. Cette randonnée est le moment pour eux de se retrouver et de partager de nouveaux moments.

affiche randonneurs amateurs 2015 Ken Kwapis Robert Redford Nick Nolte
Derrière la caméra nous retrouvons Ken Kwapis. Ce nom est sûrement inconnu pour vous, mais sachez qu’il s’essaie au format cinéma. Longtemps rattaché à la série télé, nous retiendrons qu’il apprécie la comédie puisqu’il est le producteur de Malcolm ou The Office. Présenté comme une comédie, j’apprécie l’idée de base : le tournant difficile lorsqu’il s’agit de raccrocher sa carrière et d’occuper sa retraite. Robert Redford n’est plus tout jeune et correspondrait à cette idée. Confronter sa vie de famille et de voyage à un ami ex-alcoolique et célibataire est l’opposition parfaite pour réaliser ses achèvements personnels.

Nous retrouvons les classiques moments de « vivre à fond » en opposition à la vie plus tranquille, mais aussi des discussions assez profondes entre les deux amis sur les passages difficiles sur l’alcoolisme ou tout simplement les bons moments passés ensemble qui font toujours de bonnes anecdotes pour les repas. C’est ici un peu la base classique de ce genre de film.

De la fausse neige en plein été

Le problème de Randonneurs Amateurs viendra d’abord du manque d’attachement des deux protagonistes principaux. Si Robert Redford est assez convaincant, Nick Nolte est assez pataud. Nous comprenons que pour les besoins du personnage il faut pousser ce côté mais à ce point, cela rend la personne plus énervante qu’autre chose. C’est bien dommage pour les quelques moments d’émotions qui perdent du coup grandement de leurs superbes. Malheureusement l’alchimie entre les deux ne prend pas.

randonneurs amateurs 2015 Ken Kwapis Robert Redford Nick Nolte

Et puis ensuite, le film va complètement manquer la partie décors. La sélection des plans est on ne peut plus mauvaise que ce soit dans le choix des des prises de vues avec les fils électrique ou dans le manque de grandiose. Nous pensions à de belles vues de randonnées et de montagne comme le titre du film nous le vend mais non. Nos deux compères passent beaucoup de temps hors du sentier, qu’ils ne finiront même pas par la même occasion, alors qu’il était ardemment défendu au début du film. Et puis ce sont surtout des plans sous la neige très mal faits avec les limites de l’herbe bien verte visibles aux bords. Rappelons que nous sommes en plein été avec des feuilles sur les arbres. Sur un autre plan ce sera carrément une photo incrustée en arrière-plan avec de la mousse peinte en gris en guise de rocher. En 2016, voir ce genre de chose fait vraiment mal au cœur et je trouve que ce n’est pas vraiment en raccord avec le projet. Il est vrai que filmer en extérieur est très difficile, mais il y a des limites à ne pas dépasser.

Randonneurs Amateurs partait sur une bonne idée : une petite comédie sympa avec un message honorable. Mais le manque d’attachement entre les deux personnage et l’ambiance catastrophique produite par une mise en scène mal choisie fera de ce long métrage un regret cinématographique.

Si vous voulez en savoir plus sur Randonneurs Amateurs, je vous propose le lien suivant : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=108681.html

Critique - Randonneurs Amateurs
Randonneurs Amateurs est ce qui semble être un échec dans la rubrique feelgood movie.
Acteurs
Mise en scène
Images et son
Scénario
On aime bien
  • L'idée de base
  • Quelques passages drôles
On aime moins
  • La fausse neige en été et les décors en carton-pâte !
  • Pas d'alchimie entre les personnages
1.8L'avis
Note des lecteurs: (5 Votes)