Critique- Sex Tape

Sex Tape de Jake Kasdan: l’idée fun qui tourne au flop!

Jake Kasdan, le réalisateur de Bad Teacher, revient avec Sex Tape, la toute dernière comédie américaine qui sera disponible dans vos salles à partir du 10 septembre ! Ayant eu la chance -ou pas- de l’avoir visionnée avant sa sortie, je vous en offre un petit avant-goût, plutôt amer.

sex tape, l'affiche

Pour ceux qui n’auraient pas encore lu le synopsis, Sex Tape raconte l’histoire d’un couple : Jay (Jason Segel) et Annie (Cameron Diaz), mariés depuis 10 ans. Débordés entre travail et enfants, leur vie sexuelle semble être au point mort. Pour retrouver tous leurs émois du début, Annie a la fameuse idée de filmer leurs ébats à l’aide d’un iPad. Une idée qui tourne vite au cauchemar puisque la vidéo se retrouve malencontreusement envoyée à tout leur entourage… y compris le patron d’Annie.

Jusqu’ici tout va bien. Sex Tape s’affiche comme un bon sujet d’actualité mélangeant humour et nouvelles technologies. Mais Sex Tape a surtout un atout que les autres n’ont pas forcément : être un sujet inédit dans le domaine de la comédie. Et ça, ce n’était pas donné! Jake Kasdan partait donc avec un avantage pour faire un bon divertissement.  Malheureusement, la bonne idée s’est vite retrouvée en catastrophe. Sex Tape est tout simplement un bide total, mélangé d’humour bâclé et de dialogues vulgaires. Le tout accompagné de blagues salaces dignes d’American pie et d’un gros placement de produit (Apple). Bref, le malaise est d’autant plus présent pour cette mise en scène censée être « drôle », que pour cette sex tape partagée…

Cameron Diaz et Jason Segel dans Sex Tape

En plus de ça, Sex Tape dépasse les limites pour certaines scènes osées: des enfants se retrouvant dans les serveurs de Youporn et des meilleurs amis aux envies déplacées, nous sommes face à des situations gênantes poussées vers la perversité. Et malheureusement, ça non plus ça ne fait pas rire. Mais Sex Tape ne s’arrête pas là dans sa chute. Avec un patron drogué et fan des Walt Disney, ainsi qu’une course poursuite interminable avec un chien; ce film s’inscrit forcément dans le « registre » du parfait navet. Sex Tape enchaîne les scènes loupées et burlesques à travers une traque à la vidéo complètement dérisoire. Le tout clôturé d’une morale basique sur l’amour et les couples. Du déjà vu et revu, Jake Kasdan fonce droit au ridicule.

Et les acteurs ne sont pas là pour rattraper le drame. Même si Cameron Diaz (Triple Alliance, Cartel) est une habituée de la comédie vulgaire et du sur-jeu, ici, son interprétation pousse au pathétique. Heureusement que Jason Segel (How I met your mother) est là pour remonter légèrement le niveau, à l’aide de son faciès qui provoque un soupçon de rires. Quant au couple en lui-même, tous deux semblent à l’aise avec leur propre corps dénudé. Mais aucune alchimie ne s’en dégage réellement, ce qui est bien dommage…

Cameron Diaz et Jason Segel dans Sex Tape

Le seul point positif de Sex Tape est pour vous Messieurs ! Rien que pour le plaisir des yeux, vous pourrez tout de même aller admirer Cameron Diaz en petite culotte, et même sans! Au grand désespoir des Dames, Jason Segel (aminci pourtant), est loin d’avoir le sex-appeal de la belle blonde. Comme quoi, même physiquement, ils ne font pas la paire !

Au final, avec une mise en scène qui vrille au grotesque et des acteurs qui vous crispent plus qu’autre chose, Sex Tape est un beau raté (un de plus) dans le genre comédie américaine. Surtout qu’avec Bad Teacher, Jake Kasdan aurait déjà dû prendre conscience de son erreur…

Voici une autre critique et la bande annonce pour ceux qui ne l’auraient pas encore vue.

Critique- Sex Tape
Sex Tape, un film à aller voir uniquement si l'humour américain est votre tasse de thé.
scénario
mise en scène
acteurs
image et son
on aime
  • l'idée de départ
on aime moins
  • l'humour salace
  • la mise en scène
  • le couple Diaz/Segel
1.8Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
    • http://avisdupublic.net Brice AULAS

      Mouarf ! J’avais pas aimé Bad Teacher et je comptais le regarder plus tard à la maison. Mais finalement, non ^^

    • http://avisdupublic.net Johan

      Le réalisateur a tout misé sur un seul point, il y a un indice aussi subtil que l’humour du film sur la jaquette. Il n’a pas pensé qu’en dévoilant tout avec la jaquette il pourrait perdre des spectateurs en salle…. Zut, il y étais presque.

    • http://avisdupublic.net Camille LATOUCHE

      Oh le gros naveton ! Merci, je pense que je vais le laisser passer celui-ci