Critique – Vaiana

Le traditionnel Disney de fin d’année, Vaiana (La légende du bout du monde), nous emmène sur une île paradisiaque. Voici notre avis.

Vaïana (en VO, Moana) est le 56ème classique d’animation des studio Disney. Les derniers en date, Zootopie, Les nouveaux Héros et, bien entendu, La Reine des neiges, avaient rencontré un vif succès. Cette année, cap sur une île ensoleillée bordée d’un lagon turquoise où les habitants vivent de noix de coco, d’eau fraîche et de tatouages maoris. Destination de rêve rime-t-elle avec nouvelle réussite ?

Vaiana, entre Terre et mer

Au milieu d’une nature luxuriante vit un peuple qui a tout pour être heureux. Leur chef a une fille, la jolie Vaiana, qui rêve d’aventure et surtout d’un long voyage en bateau. Depuis sa plus tendre enfance, elle est irrésistiblement attirée par l’océan, au grand dam de son père, qui lui rappelle sans arrêt que c’est sur leurs terres qu’il faut veiller.

affiche Vaiana

Comme on s’en doute, le destin va s’en mêler et offrir à la jeune fille une occasion en or de partir naviguer sur les flots : elle devra retrouver le demi-dieu Maui et le convaincre de conjurer une terrible malédiction.

Le coup classique

Vaiana, c’est Ron Clements et John Musker aux commandes, scénaristes de Taram et le chaudron magique sorti en 1985 (toute mon enfance !)  et réalisateurs, entre autres, de La Petite Sirène et La Princesse et la Grenouille. Et pour le coup, ce Classique Disney porte bien son appellation. Maui a beau brandir son hameçon géant et l’océan peut bien se déchaîner : il n’y a rien qui va secouer les spectateurs dans ce petit film très beau mais surtout très tranquille. Et la bande-annonce laissait entrevoir plus de pep’s et un duo plus complice. Si l’héroïne est d’emblée adoptée par les spectateurs de tous âges, le reste des personnages s’oublie vite. Ils sont assez décevants, comme si on ne s’était pas du tout penché sur eux. Même Maui est assez fade et n’apporte finalement pas grand chose au scénario. Le personnage de la grand-mère compréhensive est un cliché absolu.

Côté chanson, bouchez-vous les oreilles si vous êtes un peu allergiques aux refrain cul-cul la praline – comme on dit si bien. Mais quand on s’y attend, ce n’est qu’un détail et surtout, pas du tube que les enfants chanteront à tue-tête pendant des mois. Le plus gros problème de Vaiana, c’est que ce n’est pas un film féérique. Ce Disney-là ne vous mettra pas des étoiles dans les yeux et des paillettes dans l’âme. Ça reste divertissant, mais ça manque de tout ce qui rend un film accrocheur. Il n’y a pas l’humour de Zootopie, ni la magie et l’émotion de Raiponce.

Le rêve à portée de vague

Le meilleur de Vaiana, c’est d’abord son héroïne. Courageuse et indépendante, la jeune fille n’a pas besoin d’un Prince charmant au sourire ultra-bright pour trouver un sens à sa vie. Cerise sur le gâteau : pas de romance à l’horizon ! D’ailleurs, ce n’est pas une Princesse à proprement parler, mais la fille d’un chef de tribu – comme elle le souligne elle-même. C’est un beau modèle pour toutes les petites filles, qui pourront rêver de conquérir le monde à bord de leur propre bateau.

Et puis, une île d’Océanie, dit comme ça, ça vend du rêve. Et qui d’autres que les studio Disney pour le réaliser ? La transparence de l’eau, le vert profond des forêts et les milles reflets des coquillages vont faire de Vaiana un catalogue d’images plus dépaysant qu’une brochure d’agence de voyage.

Un autre article sur Vaiana ? Cap sur Les Inrock’.

Critique - Vaiana
Un film agréable mais trop classique.
Personnages
Mise en scène
Scénario
Images et son
On aime bien
  • L'héroïne féministe
On aime moins
  • Ni magie, ni féérie
  • Le scénario très convenu
2.6L'avis
Note des lecteurs: (2 Votes)