Critique – Chappie

Chappie, quand les machines ont une âme.

Il en aura fallu des années et de nombreux films pour avoir un film si parfait sur le traitement de l’intelligence artificielle, mais certains l’avaient déjà plutôt bien réussi comme Spielberg avec IA alors que d’autres étaient à coté de la plaque, comme Transcendance. Chappie vous offre une IA gansta avec un esprit d’enfant. Posant de vraies questions d’éthique et de morale. Un pur régal !

Johannesburg est encore une fois le théâtre d’événements particuliers.

Le futur réalisateur d’Alien 5, Neill Blomkamp, revient avec Chappie, après avoir réalisé le chef d’œuvre qu’est District 9 et le plutôt bon Elysium avec un film de SF puissant. Chappie se déroule dans un futur dans lequel la police de Johannesburg se dote d’une police robotisée appelée « Scout », possédant une intelligence artificielle développée par Deon. Lui-même travaille pour la société Tetraval, contrôlée par Sigourne Weawer. Mais Deon, lui, veut créer une pure IA, une intelligence capable de ressentir, de faire de la poésie… Évidemment Sigourney l’enverra promener en lui disant que, vendant des armes, elle ne voit pas l’intérêt d’un robot poète. Deon décide donc de tester son programme sur un robot qui allait être envoyé à la casse. Mais au moment de rentrer chez lui, il se fait kidnapper par un gang (interprété parfaitement par le groupe Die Antword) en besoin urgent d’argent qui cherche à tout prix la télécommande des Scout. Deon leur expliquera qu’elle n’existe pas, mais qu’il a un prototype de robot et qu’ils pourront l’éduquer s’ils le veulent. Deon active donc son IA. Ainsi naît Chappie. Ce robot au design particulier (clairement inspiré du manga Appleseed), possédant un cerveau extrêmement puissant arrive à devenir plus attachant qu’un humain.

Affiche du film ChappieDes dialogues vraiment « humains »

Grosso modo les dialogues sont bons mais ils présentent quelques faiblesses. Certaines répliques font vraiment trop enfantines, mais à mon avis cela est voulu car il faut représenter l’esprit enfantin qu’est Chappie. Ce qui me permet d’aborder le point le plus important du film : Chappie ! Car oui ce film a des défauts mais après tout il nous promettait surtout de révolutionner l’IA et d’ouvrir un nouvel horizon pour l’espèce humaine. Et cela il le réussit à la perfection que ce soit l’animation de Chappie qui est juste sublime, la démarche de gangster, les mimiques, la voix, ou encore le traitement de ce personnage… C’est un nouveau-né avec un cerveau hors du commun. Quand je vois ses réactions, je vois juste un grand enfant, qui n’a pas encore assez d’expérience pour tout comprendre mais qui essaye quand même au risque de se faire trahir. 

Image du film ChappieChappie, un film promotionnel pour « Die Antwoord » ?

Les jeux d’acteurs sont excellents, notamment les membres du groupe « Die Antwoord » qui font un super travail. Et pour la musique, sans surprise c’est majoritairement du « Die Antwoord ». Moi qui ne connaissait pas, je suis content, j’ai découvert un groupe au style particulier qui fait du très bon son. Il y a aussi du Hans Zimmer qui comme d’habitude fait un travail magnifique. Les personnages de Chappie sont géniaux, entre autres Sigourney Weaver qui incarne à la perfection le PDG de Tetraval, d’une main ferme. Le personnage de Vincent est vraiment spécial, je ne comprends pas vraiment ses motivations. En bref, Vincent est un septique des IA donc il a créé une énorme machine de guerre « indestructible » contrôlée par un humain, et il veut que l’Original remplace les Scout actuels. Non mais sérieux vous avez vu la taille de ce truc ? Tetraval fait dans la sécurité urbaine ! Alors je veux bien croire que Johannesburg c’est le bordel mais quand même : « On ne chasse pas les moustiques avec un canon ! ». Ce personnage, certes très bien interprété par Hugh Jackman, déstabilise, notamment par son charisme et ses actions. Il oscille entre le débile profond qui comprend pas que pour arrêter une prise d’otages on n’a pas besoin de raser tout le pâté de maisons, et le tueur psychopathe, quand sa machine rentre enfin en action…

Spoiler
Image tirée du film ChappieUne histoire trop belle ?

Le film présente néanmoins quelques facilités, notamment dans le transfert de la conscience humaine. Effectivement ce n’est pas très détaillé, cela va un peu vite, et il y a aussi un problème : c’est le casque neuronal. Un casque neuronal n’est censé fonctionner que sur les humains, car chaque espèce a un cerveau diffèrent, donc je ne comprend pas comment ce casque fonctionne sur Chappie. J’y vois plus une métaphore, Chappie ayant accédé à la conscience, il devient « humain » donc le casque le lit comme un humain.

Spoiler

Et c’est justement la raison pour laquelle cette fin est géniale, elle amène tant de questions, elle ouvre une nouvelle ère. Là où Transcendance avait tout raté dans le traitement de la conscience humaine, car ce n’était pas vraiment la conscience de Will à l’intérieur de l’ordinateur, Chappie amène un raisonnement diffèrent. C’est un être qui pense comme un humain et qui possède le cerveau le plus puissant jamais connu, et c’est pour cette raison que cette facilité sur le transfert de la conscience ne me gêne pas. Car Chappie a couplé toutes les données à ce sujet disponibles à travers le monde via internet. Avec une vitesse de calcul inimaginable c’est normal qu’il arrive à comprendre cela très rapidement.  L’homme n’est plus prisonnier de son enveloppe charnelle.

Autre critique de Chappie : Avoir-Alire.com

Critique - Chappie
Un chef d’œuvre révolutionnant la vision des IA.
Acteurs
Mise en scène
Scénario
Images et son
On aime bien
  • Chappie
  • Les décors de Johannesburg
  • Die Antwoord
On aime moins
  • Certains racourcis pourraient déranger le spectateur
4.2La note
Note des lecteurs: (4 Votes)
    • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

      Un peu long le pépère. L’idée et le concept ne sont pas forcément nouveaux. Pas mal de raccourcis. J’ai peur pour Alien même si dans l’ensemble, Chappie fonctionne correctement.

    • Mady

      Le film me tentait déjà, ta critique m’a motivée 🙂

    • http://avisdupublic.net/ @AimeCinema

      Ca donne envie ! Par contre, j’ai toujours autant de mal à le voir chez Alien…

      • Malo Soreau

        Je ne sais pas, pour ma part je trouve que c’est un très bon réalisateur, après ce qu’il veut faire avec Alien, c’est-à-dire oublié le 3 et 4 est une très mauvaise idée sauf s’il fait en sorte que Newt ne meure pas pendant la cryo-stase, là cela peut devenir intéressant. Enfin bref, affaire à suivre

    • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

      Ce film divise énormément. On y trouve des notes allant de 1.5 à 4.5. C’est donc par définition un film intéressant. Merci du partage.