Critique – After Earth

Critique – After Earth


Night Shyamalan (Sixième Sens, Signes) nous revient avec un film de Science Fiction avec Will et Jaden Smith. Penchons nous sur After Earth pour sa sortie française Bluray.

 

La Terre est devenue hostile à l’homme. Il a du migrer vers une autre planète; mais celle ci est sous l’attaque d’extraterrestres, les Ursa. Ces méchantes bestioles sont aveugles mais tuent grâce à leur odorat, elles ressentent la peur de l’homme. Cypher (Will Simth), le plus grand général de guerre de l’humanité, qui ne ressent pas la peur; se retrouve avec son fils Kitai (Jaden Smith) naufragé sur Terre avec un Ursa en liberté. On rajoute l’hostilité dans la planète envers l’homme et une mission de sauvetage pour finir de planter le décor de ce film.

Alors, que faut-il retenir de ce film ? Et bien d’abord, l’histoire est centrée sur la liaison père-fils et la différence de comportement: L’un est un homme sans peur, responsable et intègre, l’autre est un jeune impétueux, fougueux et rempli de la crainte de ne pouvoir marcher sur les traces de son père. Sur le papier pourquoi pas. Sans déborder d’imagination, c’est un scénario « classique » ne nos jours.

Le problème vient quand les acteurs centraux ne sont pas à la hauteur. Will Smith, sans être une référence, est dans son rôle même si il joue son rôle d’éducateur sans grande conviction. Mais ce n’est pas le cas de son fils qui manque clairement d’intérêt. On a du mal à se projeter dans le personnage du fils. Un clair manque de profondeur, Jaden n’est pas au niveau de la prestation. La question rhétorique suscitée est : sa place dans ce film provient de son nom de famille ou de ses talents d’acteur?

On rajoute à cela des plans d’images sans intérêt et un scénario prévisible. Nous sommes bien loin des films tels que Sixième Sens où l’on avait un semblant de structure. Il faut additionner des effets spéciaux sans grand réalisme pour un film de notre époque. On retient néanmoins une bande originale signée James Newton Howard (Hunger Games ou The Dark Knight, en duo avec Hans Zimmer).

Il semblerait donc que le temps de Shyamalan soit passé. Il confirme sa pente descendante: Le Village, Phénomènes ou dernière maître de l’air … à regarder donc, si vous avez rien de mieux à faire sans s’attendre à grand chose. Fort dommage pour un réalisateur qui nous avait habitué à mieux.

 

 

Critique - After Earth
Il semblerait donc que le temps de Shyamalan soit passé.
Acteurs
Scénario et mise en scène
Images et sons
On aime bien
  • La bande sonore, et encore ...
On aime moins
  • Le jeu des acteurs
  • Le scénario
1.8Note Finale
Note des lecteurs: (3 Votes)
    • Johan

      Ce film n’a pas vocation à être présenté au monde, je pense qu’il aurait dû être ce pourquoi il a été crée. C’est un film par et pour les Smith.

      Dès les premières minutes, le rôle de Jaden n’est pas convaincant ni attachant, Will Smith, pour être intéressant, aurait dû être plus porté par son fils pour donner de la crédibilité à ce film et surtout de la cohésion.

      Niveau scénario, c’est à se demander si quelqu’un à travaillé dessus tellement il est simpliste et les suspenses qui n’en sont pas ne viennent pas arranger les choses. Evidement sur un scénario qui doit tenir sur une demi page A4, forcément il aura fallu au réalisateur pas mal de remplissage pour que ce film puisse aller jusqu’à 1h20 (j’aurai préféré voir un court métrage condensé qu’un long métrage où j’ai le temps de boire un café entre 2 plans inutiles).

      Les images sont belles mais il est domage de voir ce film passer quelques années après avatar et seigneur des anneaux, c’est beau mais sans plus. L’image ne sert ni ne dessert le film.

      Bref, un film a éviter, le plus chiant des documentaires n’a rien à envier à l’ennui que l’on peut éprouver ici.

      • http://avisdupublic.net Benoît DECOOPMAN

        Excellent commentaire et analyse Johan. Merci pour ta participation. Tu as très bien résumé ce film, et tu complète mon avis. Pas grand chose à retenir de ce film.

    • Sabine EYMIEU

      Tout à fait d’accord, bien qu’étant en général cliente des films sur le thème « les survivants d’une Terre dévastée par les Terriens » celui-ci ne tient pas ses promesses.