Critique – Transcendance

Critique du film Transcendance avec Johnny Depp et Morgan Freeman

Et si la conscience humaine, sa mémoire ou sa capacité de réflexion étaient téléchargeables sur un ordinateur, ou même connectées au web? Cela sonnerait-il le début d’une nouvelle ère pour l’humanité ? Ou son extinction ? C’est sur cette question qu’est basé Transcendance. Accrochez-vous à vos neuro-casques et c’est parti pour la critique de Transcendance!

Critique-Transcendance

Transcendance est le premier film de Wally Pfister. Si son nom ne vous dit pas grand chose, peut-être que ses collaborations en tant que directeur photo dans les films de Christopher Nolan (Le Prestige, Insomnia) ainsi que la trilogie Batman vous aide à évaluer son talent. Il se paie néanmoins le luxe d’une belle brochette d’acteurs dans son premier film premier film (Nolan étant à la production). On y retrouve Johnny Depp (Lone Ranger, naissance d’un héros, Pirate des Caraïbes) dans le rôle principal, mais aussi Rebecca Hall (Iron Man 3), Paul Bettany (Priest, Legion), Cillian Murphy (Batman, Time Out), Kate Mara (House of Cards) et Morgan Freeman (La Grande Aventure LegoInsaisissables). Dans cette critique du film Transcendance, on ne va pas s’attarder sur le casting qui est très bon. Les acteurs collent à la thématique. On aurait peut être pas choisi Johnny Depp pour le rôle principal, mais pourquoi pas.

Critique-Transcendance

Vous l’avez compris, l’intérêt principal est bien le scénario et l’approche du sujet. L’idée n’est pas nouvelle. Le transfert de l’être humain dans une machine est une théorie souvent reprise dans la science-fiction. Ou même, son extension au niveau mondial via internet et sa prise de contrôle étaient, souvenez-vous, la base de l’histoire de Terminator. Mais Skynet n’existe pas, merci à Sarah Connor. Dans Transcendance, on ne parle pas de soulèvement des machines. Nous sommes sur l’identité humaine et la limite qu’on veut lui donner. Sans spoiler l’intrigue du film, vous avez compris que nous parlons de Johnny Depp jouant ici Will Caster. Ce dernier est chercheur dans le domaine de la conscience humaine et la fusion avec la machine. Il rêve avec sa femme de l’étape suivante de l’évolution : la Transcendance. Ce sujet souvent traité dans la science- fiction est vu différemment ici.

Le film nous parle bien d’une situation que l’on veut nous faire croire possible aujourd’hui. En sommes-nous encore loin ? L’intelligence artificielle est de plus en plus présente dans nos vies. L’apparition d’une conscience informatique n’est pas si improbable, et c’est le sujet philosophique qu’a voulu traiter Pfister dans Transcendance

Critique-Transcendance

Pari réussi ? Malheureusement, pas vraiment. Si les acteurs sont vraiment bons et l’idée également, la mise en scène et le scénario laissent vraiment à désirer. En effet, le rythme du film est lent, et les événements se passent comme on l’attend. Il n’y a ni suspense, ni approfondissement du sujet. On le survole sans se poser de question éthique ou philosophique. L’accent a été mis sur la mise en scène plus que bateau pour ce type de film. Johnny Depp ne joue que les 30 premières minutes du film, et passe sur un écran le reste du temps. Assez décevant de voir un acteur de qualité réduit à un jeu via écran d’ordinateur. La complexité de l’idée est réduite à une simple situation classique de prise de contrôle et de combat par un simple virus (un gros MacGuffin …)

Critique-Transcendance

Vous l’aurez compris avec cette critique, Transcendance nous laisse sur notre faim. Non pas au niveau des acteurs ou de l’idée, mais bien de la façon dont ils sont mis en scène et scénarisés. L’intrigue n’est pas approfondie. On reste dans le vague et on se retrouve sur une situation simple, sans réflexion profonde. La place de la conscience humaine et sa capacité a être téléchargée sur le net est pas si improbable. On aurait souhaité voir cette question traitée comme il le faut. 

Critique - Transcendance
Transcendance est un film non abouti. Les acteurs et la thématique y sont bons, mais la façon dont ils sont mis en scène et scénarisés laisse à désirer.
Acteurs
Scénario
Mise en scène
Image et son
On aime bien
  • L'idée
  • Les acteurs
On aime moins
  • Le survol du sujet
  • Depp sous-exploité
2.7Note Finale
Note des lecteurs: (14 Votes)
    • Johan

      Les éléments d’un Nolan y étaient mais avec le directeur de la photographie de ce dernier j’aurai au moins espéré une bonne réalisation et technique. Dommage, mais j’irai quand même le voir à l’occasion.

      • http://avisdupublic.net Benoît DECOOPMAN

        Oui, les acteurs et le style, on sent que Nolan est par là. Mais le reste … non