Critique – Beyond Two Souls

Critique – Beyond Two Souls

Récente sortie du studio français Quantic Dream, Beyond Two Souls a été annoncé comme un des grands jeux de  cette fin d’année 2013. Est-ce vraiment le cas ?

 

beyond_two_souls_1

Le scénario

Un des points sur lesquels la promotion de Beyond Two Souls a été axée est son scénario qui serait digne d’un thriller. L’histoire nous faire suivre la vie de la jeune Jodie qui partage sa vie avec une entité invisible d’un autre monde, Aiden, pendant une vingtaine d’années. Ce don, ou malédiction selon le point de vue, va lui faire vivre toutes sortes d’événements : découverte de Aiden, intérêt de la CIA, fuite… Le joueur sera amené à prendre le contrôle de Jodie et de l’entité dans diverses épreuves qui seront rappelées de manière non chronologique.

Lorsque l’on suit le scénario, le premier réflexe est de se dire que l’on suit bêtement une histoire, que nos actions n’ont pas de réels impacts. Mais en réalité, il s’agit d’une des subtilités du jeu. On croit que rien ne se passe, mais chaque petit choix nous dirige vers une des 23 fins différentes. Et du coup on se laisse assez facilement emporter par un scénario fluide et cependant sans savoir où l’on va. Le scénario est donc un des points réussi du jeu et donne envie de refaire une autre partie, pour tester d’autres possibilités, une issue différente.

beyond_two_souls_choix

Les graphismes

Sur le coté visuel, Beyond Two Souls offre un contraste entre l’animation des personnages et les décors. En effet, on a le droit à un motion capture très réussi qui rend très bien les émotions et les mouvements des personnages. Mais à coté de cela, les décors sont souvent simples et peu détaillés. On aurait apprécié un meilleur équilibre entre les deux.

beyond_two_souls_decor-1024x445

Le gameplay

Le dernier point que l’on peut analyser pour ce jeu est le gameplay. Les actions que le joueur doit effectuer lorsqu’il contrôle Jodie sont relativement simples : diriger le stick dans une direction, appuyer sur un bouton au bon moment. Elles sont également prévues pour ne pas empêcher le bon déroulement du scénario. On a cependant parfois l’impression de juste cliquer pour permettre au film de se poursuivre, car aucune action, même complètement loupée, ne peut entraîner la fin du jeu. Cependant, les actions vont déclencher des scènes annexes et provoquer des questions au joueur : et si j’avais fait un autre choix plutôt que celui-ci ? A coté de cela, le joueur peut presque à tout moment prendre le contrôle d’Aiden pour pouvoir aider Jodie, il pourra alors interagir avec de nombreux éléments du décor, ou personnages.

beyond_two_souls_action-1024x445

beyond_two_souls_aiden-600x266

Un autre point du gameplay est le contrôle des personnages. Si on apprécie la liberté totale lorsque l’on incarne Aiden, avec une caméra facile à contrôler et la possibilité de traverser la matière, ce n’est pas aussi facile avec Jodie, la caméra se déplace par crans. On aurait apprécié qu’elle soit plus fluide.

Conclusion

Beyond Two Souls est un jeu agréable, pour lequel l’accent a été mis principalement sur l’immersion du joueur. L’expérience de jeu est intéressante et encourage à rejouer pour découvrir toutes les possibilités de celui-ci. On regrette cependant les faibles efforts consacrés aux décors et contrôles de caméras.

+ Scénario prenant                                                             Décors parfois simples
+ Déroulement non chronologique                                 Contrôles de caméras parfois hasardeux
+ Motion capture des personnages

Note : 8/10

La plupart des images de cet article proviennent d’ici.

    • Thibaut COCAIRE

      Merci pour l’article !
      Pour t’avoir vu y jouer un petit peu, je partage ton pdv. Le petit hic concernant les graphismes est tout à fait justifié : la motion capture est juste SUPERBE, mais on a l’impression que tout le budget est passé dedans. Sinon le concept est vraiment très bon.
      Comme Camille, le second hic : c’est une exclu PS3, et c’est bien dommage…

    • http://researchgate.net/profile/Camille_Latouche/ Camille Latouche

      Merci pour cette critique qui arrive peu de temps après la sortie de ce jeu. Quel dommage que ce soit une exclu PS3, je l’aurais bien aimé ce petit bébé.