Test – Far Cry 4

Au cœur de l’Himalaya, réveillez votre instinct dans Far Cry 4 !

Vous êtes Ajay Ghale, citoyen américain originaire du Kyrat. Votre mère vient de quitter ce monde et son dernier souhait fût que ses cendres soient dispersées dans son pays natal, au cœur de l’Himalaya. Mais le pays est en pleine guerre civile, opposant les rebelles du Sentier d’Or contre le tyran autoproclamé Pagan Min… et… vous êtes au centre du conflit !

L’Himalaya, ses montagnes, ses fauves et ses rebelles.

Seulement deux années se sont écoulées depuis la sortie du très réussi Far Cry 3 et le joueur que je suis, comme la majorité, est en droit de se demander ce qu’Ubisoft pouvait proposer. Mon premier constat fût le changement d’environnement. Finis les plages de sable fin, la jungle, les mercenaires et les pirates ! Le joueur, aux commandes d’Ajay Ghale, se retrouve propulsé dans l’Himalaya et le dépaysement est fort plaisant. En moins de dix minutes de jeu, j’ai assisté à une exécution, dîné avec le dictateur, assisté à un « interrogatoire », été délivré par des rebelles et survécu à une avalanche ! Cela met l’eau à la bouche et j’ai eu envie d’aller plus en avant… mais Far Cry 4 s’essouffle trop rapidement.

far cry 4 Poster

Far Cry 4 garde les recettes qui avaient assuré le succès de son prédécesseur. Un vaste open world – bien que je l’ai trouvé inférieur à celui de Far Cry 3 – de la chasse aux trésors, des lieux à découvrir, des missions annexes, des armes modifiables et le système de création de seringue de boost. Seule nouveauté au tableau, l’ajout de la possibilité de grimper sur les parois avec un piolet et encore, seulement dans des endroits clairement signalés. J’ai également trouvé l’interface de création d’objets moins pratique que dans Far Cry 3 et les possibilités moindres, comprenez par là qu’il y a moins d’objets. J’ajoute qu’Ubisoft a gardé l’arc comme arme, ce qui fera grandement plaisir aux amateurs d’infiltration.

Pagan Min ? C’est qui ? Ah oui…

L’autre gros défaut du jeu, selon moi, est la Némésis du joueur, Pagan Min, un dictateur complètement timbré et pâle copie de Vass, le chef pirate de Far Cry 3. Là où la folie de Vass le rendait dangereux et attachant à la fois – j’avais hâte de le rencontrer à nouveau pour découvrir les extrêmes du personnage – Pagan Min ne m’a guère emballé. Oui le personnage est fou, comme tous les dictateurs je dirais, mais il est loin d’avoir le charisme nécessaire pour que le joueur veuille vraiment s’opposer à lui. Ajoutez à cela une campagne linéaire et un poil soporifique, Far Cry 4 reste de mon point de vue dans l’ombre de son ainé.

Far cry 4 tigre blanc

Far Cry 4 n’est pas ami avec la WWE…

Des montagnes à couper le souffle !

Disponible sur PS4, Xbox One, PS3 et Xbox 360, c’est mon PC que j’ai utilisé pour réaliser le test du jeu, avec la configuration suivante :

  • Processeur graphique : GeForce GTX 580
  • Processeur : Intel®Core™ i7-2600k CPU @ 3.40GHz
  • Mémoire : 12.00 Go de RAM
  • Résolution actuelle : 2715 x 1527, 60 Hz

Sachez que j’ai été obligé de revoir mes prétentions à la baisse tant Far Cry 4 est gourmand ! Je faisais tourner son prédécesseur au maximum sans avoir de ralentissement et si le moteur graphique n’a pas beaucoup évolué, cela à suffit à mettre ma configuration à genoux – la première fois que cela m’arrive ! Le moteur graphique est mal optimisé et je me suis retrouvé avec de gros soucis, comme des ombres très (trop) sombres qui tranchaient complètement avec la réalité. Far Cry 4 n’en reste pas moins très beau visuellement et j’ai pris plus de plaisir à l’exploration des recoins du Kyrat qu’à suivre la campagne solo.Je n’ai pas eu l’occasion de tester le mode coopératif, ni le mode multijoueur mais d’après les échos parvenus à mes oreilles, ils relèvent fortement l’intérêt de Far Cry 4. Un éditeur de carte – présent dans Far Cry 2 et cruellement absent de Far Cry 3 – fait également son retour.

Far cry 4 ours

Gentil nounours, gentil… Laisse moi recharger s’il te plaît…

Pour finir, Far Cry 4 n’est qu’un Far Cry 3 bis, avec juste deux ou trois améliorations et un changement d’atmosphère pour justifier un nouveau titre. Est-il plaisant ? Oui, mais les amateurs resteront toutefois sur leur faim.

 Une petite visite sur le site français de la communauté de Far Cry 4 ?

Avant de mettre votre machine a genoux, consultez les pré-requis.

Test - Far Cry 4
Far Cry 3.2, pardon : Far Cry 4 s’essouffle trop rapidement pour espérer la comparaison avec les autres titres de la saga. Il reste plaisant et donne une bonne claque visuelle, mais ne justifie pas son prix à sa sortie. Dommage.
Graphisme
Durée de vie
Ambiance
Gameplay
On aime
  • C’est très beau.
  • Explorer, chasser, collecter.
  • S’infiltrer avec un arc !
On aime moins
  • Gourmand en ressources système.
  • Trop court.
  • Trop peu d’améliorations.
3.2La note
Note des lecteurs: (0 Vote)
    • Brice Aulas

      Il ne s’agit ni de l’un, ni de l’autre, mais du Dunia Engine 2.0. C’est un moteur graphique utilisé par Ubisoft depuis le premier FarCry et amélioré pour Far Cry 3 (donc le 4)

    • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

      A la suite de cela, j’ai envie de poser une question. Quel est le moteur graphique ? C’est du Unreal Engine, du Frosbite (j’en doute) ou autre ?