The Elder Scrolls Online – Le test de la BETA

The Elder Scrolls Online – Le test de la BETA

Alors que l’accès anticipé a commencé le dimanche 30 mai, je tiens à vous faire un petit compte rendu car j’ai eu la chance de pouvoir tester une des Beta d’ Elder Scrolls Online (ou TESO), édité par Bethesda Softworks ! Et oui j’ai eu de la chance parce que j’ai quand même manqué les deux week-ends précédents par manque de temps (il faut dire qu’ils préviennent 4 ou 5 jours avant que le week-end arrive… alors il faut pouvoir se libérer facilement !) Mais j’ai donc pu passer plus d’une dizaine d’heures sur le jeu (bon d’accord c’est très peu pour un RPG mais bon c’est un bon début !)

The Elder Scrolls Online (ou TESO) –  Vision d’une geekette !

Donc ce jeu ! Première approche, comme tout RPG, la création du personnage. Et comme toujours avec les Elder Scrolls, on a beaucoup de choix possibles. Vous pouvez TOUT changer sur votre personnage, du tatouage au tour de poitrine, et chacun pourra choisir son avatar en son âme et conscience ! Le premier vrai choix est la race du personnage, 9 choix possibles (10 pour ceux qui ont acheté le pack Impérial) ! Le choix de la race permettra par la suite d’avoir un arbre de compétences, pour la plupart passives. Le deuxième choix est la classe : 4 classes différentes (Lame Noire, Chevalier Dragon…), qui rajoutent chacune 3 arbres de compétences (Ombre, Siphon, Assassinat pour la Lame Noire par exemple). Enfin le dernier choix, l’alliance : 3 possibilités, qui sont sensées se battre les unes contre les autres ! Bon j’ai quand même essayé de me renseigner, d’étudier quelle alliance était pour moi la meilleure mais comme vous vous en doutez, il n’y a pas vraiment de gentils ou de méchants, mais seulement des histoires différentes. Donc le mieux c’est d’avoir un personnage par alliance 😉 ! Enfin… après quelques recherches, seulement la dernière BETA d’Elder Scrolls permettait de choisir son alliance donc normalement, c’est le choix de la race du personnage qui fait pencher le « choix » de l’alliance ! Pour la petite liste il y a le domaine Aldmeri (qui rassemble les Hauts Elfes, les Elfes des bois et les Khajiits), l’alliance de Daguefilante (rassemblant les Bretons, les Rougegardes et les Orques) et pour finir le pacte de Cœurébène (les Nordiques, les Elfes noirs et les Argoniens). Je ne vous cache pas que toutes les alliances ont l’originalité de vouloir conquérir et diriger les « terres du milieu » (bon ok de leur vrai nom Cyrodiil) pour différentes raisons, bien sur toutes plus louables les unes que les autres…

Le jeu commence avec un petit guide qui correspondra à la quête « principale » commun à tous les joueurs, avec un prophète qui voudra qu’on sauve ses fesses, et ensuite seulement on pourra sauver l’humanité et tout et tout… Ensuite chacun ira dans ses propres contrées en fonction de son alliance et chacun aura ses propres quêtes. La Carte de Tamriel vous rappellera sans doute quelques souvenirs épiques, pour peu que vous ayez déjà bravé un des épisodes de la série des Elder Scrolls. [Précision : dans les jeux précédents, on ne voit que Cyrodiil, et Skyrim. Là le monde est beaucoup plus vaste : Glenumbrie, Auridia, les îles du couchants, HighRock, EastMarch, Morrowind (différent du jeu qui se déroulait sur l’immense île de Vvarfendell), Stros’M Kai…] Tout cela apporte quand même de la nouveauté pour les joueurs déjà acquis à la cause.]

Carte de Tamriel - The Elder Scrolls Online

Carte de Tamriel – The Elder Scrolls Online

Graphismes

Graphiquement, la BETA est très proche de ce qu’on a pu voir avec Skyrim. Cela peut paraître négatif comme argument, mais Skyrim possédait déjà de superbes graphismes et j’ai donc été ravie de redécouvrir le monde d’Elder Scrolls à travers la palette graphique de Bethesda Softworks. Chaque alliance et chaque région sont conçues avec leur propre style. Daguefilante a un style plutôt moyen-âgeux, tandis que les cabanes-champignons de BlackMarsh font surnaturels, sans parler de Grathwood avec sa forêt immense ! On sent que tout a été longuement réfléchi et recherché ! Que du bonheur visuel et on se retrouve souvent à se balader au fil des rencontres hasardeuses !

Quelques bugs sont cependant présents, mais vous vous en doutez étant donné qu’on parle d’une BETA et non du jeu fini qui connaîtra aussi ces propres bugs, à n’en pas douter en connaissant le studio. Rien de bien méchant mais globalement on a pu croiser des animaux mal intégrés aux décors et subir une sensibilité hasardeuse pour les changements de zones (ouverture de portes, sortie de cavernes, …)

Elder Scrolls Online - Joyeux Bug des BETA

Elder Scrolls Online – Joyeux Bug des BETA

Le jeu a été testé sur la configuration suivante :

Processeur : AMD phenom x4 965 BE (3.4 GHz)
Carte Graphique: ATI Radeon HD 4890 1Go RAM
RAM : 4 Go DDR3 @1333 MHz
Résolution : (1920×1080)
Textures : high
Fluidité : 50 FPS

Le côté MMO

Le mode multijoueur ! Pour les fans d’Elder Scrolls ce sera le gros changement : gérer les autres ! Au début c’est assez déroutant. Après je ne suis pas habituée et je joue plus facilement aux RPGs seule que sur des MMOs ! On voit tous les joueurs et ils courent partout autour pour faire les mêmes quêtes que soi. Les PNJ et boss réapparaissent après un certain temps. J’ai eu quelques ennuis d’ailleurs, étant archer je joue beaucoup en reculant alors que l’ennemi s’approche… et quand dans une grotte, l’ennemi tué, en amont, réapparaît … ça finit mal (pour moi…). Oh j’ai aussi tué un boss sans même le toucher, les autres joueurs ayant tué le boss pendant que j’attendais qu’il réapparaisse en fouillant la pièce 😉 ! J’ai aussi eu l’occasion d’insulter un autre joueur quand, après avoir déverrouillé un coffre, j’ai eu la désagréable expérience de me faire vider le coffre sous les yeux…

Un Village d'Auridia - des SummerSet Island

Un Village d’Auridia – SummerSet Island

Avec seulement quelques heures de jeu, j’ai quand même eu le temps de tester le jeu en équipe (enfin à deux quoi) sur un ou deux donjons. D’ailleurs en parlant d’équipe, il est important d’être à peu près du même niveau pour ne pas s’embêter et surtout : être dans la même alliance ! Sinon … eh bien sinon ce n’est pas possible (je sais je me suis fait avoir …) Dans Elder Scrolls, le jeu en équipe devient obligatoire pour certains donjons. Alors oui certains donjons peuvent être faits seuls, il y en a pour tous les niveaux si on sait bien chercher, mais certains exigent de la collaboration ! Jusqu’à 12 pour certains donjons pour pouvoir survivre !

Conclusion

Comme vous l’avez peut-être compris, j’ai pris grand plaisir à jouer et retrouver ce monde merveilleux de Skyrim et précédents opus ! J’ai pu cueillir des fleurs, créer des potions, jouer les bûcherons, forger mes propres armes et armures, visiter la carte, répondre aux quêtes recueillies aléatoirement, lire tous les livres que je trouvais pour gagner des compétences… Et sauver un nombre incalculable de vies ! Quand même ! Que du bonheur 🙂 !!! Autre petit détail que j’ai bien aimé c’est la carte aux trésors, trouvée par hasard, avec un paysage dessiné dessus et une croix comme indication pour un trésor ! J’ai trouvé très amusant de chercher ! Beaucoup d’autres surprises vous attendent bien sûr !

En conclusion, le jeu est très addictif et donc chronophage (je dirais que c’est à éviter en période d’examen… ou il faut pouvoir se dire qu’on n’aura pas ses exams mais qu’on aura sauvé le monde !) ! En bémol je voudrais quand même ajouter (car je ne l’ai pas encore acheté) qu’il faut dépenser 50 euros pour acheter le jeu et ensuite payer un abonnement 13 euros par mois… il faut donc avoir des sous ET du temps libre pour rentabiliser le tout… Chacun choisira en son âme et conscience 😉 !

Et pour vous aider à vous décider : une petite bande-annonce du jeu

The Elder Scrolls Online - Le test de la BETA
Graphisme
Ambiance
Jouabilité
On aime
  • Le Gameplay
  • L'Univers
  • Couper du bois 🙂
On aime moins
  • Le prix
  • On ne peut pas voler les gens !!
4.3Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
  • Le Khajiit

    Ayant acheté le jeu, je peux vous garantir que beaucoup de fonctionnalités étaient absentes pendant les bêtas. Dans le jeu final, il y a plus d’objets, plus de trucs à looter, plus de possibilités de craft (avec les styles), les guildes de joueurs fonctionnent (avec possibilité d’accéder à un Hotel de Vente !), possibilité de choisir et d’affiner ses compétences (morph) et bien sûr… l’accès à Cyrodiil à partir du lvl 10. Je pense qu’on a pas vu l’essentiel du jeu tant qu’on a pas participé à une guerre PVP en Cyrodiil. Défendre au sommet des remparts, attaquer un fort à la catapulte, se battre au milieu d’une plaine… à 20, 50, 200. L’ambiance guerre est vraiment bien retranscrite. Et c’est une guerre avec 3 armées, contrairement à beaucoup de jeux qui n’opposent que 2 factions. Parfois les victoires sont de courtes durées : on jubile d’avoir gagné une bataille contre l’armée du Dominion (Jaune), pour se voir prendre en traître et voir son armée totalement décimée par l’armée du Pacte (Rouge). Pour moi vraiment, le coeur du jeu, c’est le PVP avec 3 factions. Après effectivement,les quêtes sont un peu mollassonnes, surtout le tuto en Havreglace (ColdHarbor), parce que c’est propre aux TES, et que la série est tournée davantage vers l’exploration que les quêtes. Enfin il y a quand même une soixantaine de quêtes par régions, et 5 ou 6 régions visitables par Factions, donc les amateurs de PVE ne seront pas déçus. Mentionnons d’ailleurs que certains donjons, ou certaines zones élites, proposent des défis fait pour des groupes de joueurs : 4 ou 12 selon la difficulté, quasi infaisable en solo (à moins d’avoir 10 lvl de plus que le donjon).
    Pour terminer, ayant participé à 3 bêtas (sur 4 ou 5) je peux vous garantir qu’elles ne sont pas vraiment représentatives du jeu final. C’était bien des bêtas et non pas des versions d’essais du jeu. Et pour nuancer la note de cet article, la moralité et la criminalité seront ajoutées dans une prochaine extension, en même temps (probablement) que la Guilde des Voleurs et la Confrérie Noire (les assassins).

    • http://avisdupublic.net Benoît DECOOPMAN

      Intéressant commentaire de ta part qui étoffe l’avis sur jeu.
      Pour ma part, je ne l’ai pas testé, donc je reste septique la dessus.

  • http://avisdupublic.net Wylliam Delaunay

    Alors moi aussi je l’ai trouvé mollasson mais après avoir fait 2h de D3 donc je n’étais pas très objectif. Cependant, je trouve le dynamisme très proche d’un Elder Scroll classique mais malheureusement je n’ai pas de comparaison possible en MMO. Si on aime les Elder Scroll je pense que le jeu passe bien, la seule différence à mon goût était justement le multijoueur. Et graphiquement je ne m’attendais pas à mieux de la part de Bethesda. Plutôt convaincu pour ma part mais il faut avoir du temps et de l’argent, ce qui n’est clairement pas mon cas!

  • Brice AULAS

    Je ne suis pas aussi gentil que toi. J’ai trouvé le jeu mou où il n’y a aucun dynamisme, il possède un gameplay à la ramasse et des graphismes bien en dessous de ce qu’on pouvait attendre de lui… Une grosse déception pour moi, malheureusement. 🙁

    • http://avisdupublic.net Benoît DECOOPMAN

      je n’ai pas eu la chance de tester le jeu par manque de PC qui le fasse tourner, mais je te rejoins assez Brice sur le dynamisme. Attention également à ne pas placer Eldre Scroll au même niveau que d’autre MMO. Ce jeu est fait pour être « authentique » et non facile d’accès. Et le gameplay oui, il n’est pas aussi vif que Wildstar…
      Donc à tester, pour sa recherche approfondie de gamplay, mais je doute m’y attarder.