Critique Autre-Monde de Maxime Chattam Tome 2: Malronce

Malronce, le tome 2 de l’épopée Autre-Monde de Maxime Chattam passe à la critique

Après avoir réalisé un joli envol avec l’Alliance des Trois, la saga Autre-Monde se densifie et se noircit avec ce second tome nommé Malronce.

Mais qui est Malronce ?

Avant de répondre à cette question, sachez que Malronce est un tome plus sombre que le précédent et certaines scènes sont relativement dures et limites choquantes. Pour en revenir à nos moutons, Malronce est la chef des Cyniks qui, je vous le rappelle, ont perdu la mémoire et ne veulent qu’une seule chose : tuer les enfants. Les tuer pour quoi ? Dans Malronce, on apprend que les enfants ont une importance, et plus particulièrement un d’entre eux dont la peau peut révéler la destination d’un pouvoir insoupçonné. Les Cyniks sont donc à la recherche de cet enfant et font ce qui est appelé, la « quête des peaux », le tout pour leur chef Malronce.

Autre Monde Tome 2 : Malronce

Quid d’Ambre, Matt et Tobias ?

Notre alliance des trois va partir à l’aventure et découvrir de nouveaux peuples, tels que les Kloropanphylles, et se découvrir des alliances de circonstances. Ils vont parcourir quelques kilomètres ensemble et vont tout faire pour lutter face à l’armée de Malronce. La personnalité de chacun s’affirme et c’est tant mieux. De plus, les petites découvertes faites sur l’un ou sur l’autre permettent d’arriver à une ossature plutôt complète.

Une écriture plutôt décevante dans Malronce ?

Si le premier tome d’Autre-Monde s’est révélé extrêmement bien fourni et efficace, ce dernier a semblé un peu facile et certains passages et moments ont pris des raccourcis drastiques que Chattam n’a pas pour habitude de faire.

Malronce est un clairement un livre de transition. Il est plus lent à se mettre en place que le précédent mais il permet à l’auteur de poser les bases pour une grande partie de la trame. On apprend de grandes choses dans Malronce, notamment sur le Raupéroden et sur Malronce elle-même (et oui, le chef des Cyniks est une femme). Malronce permet de répondre à des questions que les personnages et le lecteur se posent au cours de l’Alliance des Trois mais en créé d’autres. Un bon livre qui se lit très rapidement. La saga Autre-Monde a définitivement des bases solides.

Comme toujours, voici quelques critiques sur Malronce :

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/21429

http://booknode.com/autre-monde,_tome_2___malronce_03904

Critique Autre-Monde de Maxime Chattam Tome 2: Malronce
Style
L'intrigue
Personnages
On aime bien
  • L'évolution
  • Le durcissement
  • La plume de Chattam
On aime moins
  • Un tome de transition
4.1Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)