Critique – L’Homme nu – Dugain – Labbé

Conspirations ! Dissimulations ! Accords secrets ! L’ère numérique n’en finit pas de nous surprendre. Mon avis sur L’Homme nu : la dictature invisible du numérique, un livre co-écrit par Marc Dugain et Christophe Labbé. Véritables révélations ou orientations des lecteurs ?

A l’aube de l’Euro 2016 où la France va être la place centrale de l’Europe, les big data connaissent déjà tout de nous et saurons nous orienter pour trouver l’hôtel, le match ou encore le restaurant qu’il nous plaira. Welcome en 2016, souriez, vous avez accepté de donner vos infos à Google, Apple, Facebook et aux autres.

Une belle association

L’Homme nu : la dictature invisible du numérique est l’association entre un journaliste et un écrivain. Dans ce livre plutôt bien écrit, les auteurs énoncent tour à tour les points capitaux des dernières années dans le domaine du numérique, et plus particulièrement celui des big data. Le livre se permet également d’aller un peu plus loin en ouvrant des portes vers un futur ténébreux où la démocratie et l’humanité ont été peu à peu remplacées par les pensées algorithmiques des ordinateurs.

Révélations …

Couverture du livre l'homme nu la dictature invisible du numérique de Marc Dugain et Christophe Labbé

Une couverture minimaliste qui reflète très bien le titre du livre

Concrètement, il faut l’avouer, L’Homme nu : la dictature invisible du numérique possède toutes les qualités du livre d’investigation. Il y a des informations précises et de nombreuses références qui permettent au lecteur d’aller plus loin que les simples énonciations de faits. Nous sommes donc au cœur d’un journalisme réel où l’on confronte les informations. Les révélations sont suffisantes pour étayer les thèses établies par les auteurs et montrer à quel point les big data nous contrôlent. Lorsque nous acceptons toutes les petits conditions des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), nous acceptons de donner autant d’informations sur nous-mêmes et cela passe par nos goûts culinaires, nos loisirs, nos pensées, etc… et cela va même plus loin car les algorithmes du futurs vont nous amener vers les PRECOGs (Minority Report), à savoir tracer une cartographie des pensées des personnes pour anticiper leurs probables futurs méfaits. Parmi d’autres révélations, il y a également l’orientation des votes. On se croirait un peu dans House of Cards (pour ceux qui ont suivi la dernière saison).

… Endoctrinement ?

Logo du Transhumanisme

Logo du Transhumanisme

Malheureusement, comme dans la plupart des livres d’investigations il y a souvent cette partie moralisatrice et proche de l’endoctrinement. En effet, à coup de « big data c’est dangereux », « le futur sera dirigé par des algorithmes », « le transhumanisme c’est mauvais », eh bien les auteurs souhaitent véritablement guider la pensée des personnes. Manque de chance, je suis un fervent croyant du transhumanisme. Pour sûr, je ne vais pas rentrer dans la guerre des philosophies et notamment dire que le transhumanisme c’est parfait, etc … et d’ailleurs je suis d’accord sur de nombreux points énoncés par les auteurs concernant la dangerosité de ce type de pensée. Vraiment, à ce niveau, les auteurs ont fourni un véritable travail d’investigation et d’analyse. Cependant, nous ne pouvons prédire l’avenir et, notamment, personne ne peut prédire que tel ou tel courant de pensée est un danger potentiel pour l’humanité tant qu’il n’a pas été testé et démontré comme tel. Nous avons vécu les heures sombres des extrêmes (qui semblent se rapprocher dangereusement pour notre plus grand malheur), que ce soit d’un bord ou de l’autre. De plus, personne ne peut prédire qu’un gouvernement basé sur des idées logiques et mathématiques est dangereux, mauvais ou risqué. Et surtout il ne faut pas noircir un tableau qui n’est pas encore écrit et où seules les informations que l’on possède sont issues de notre imagination, provenant des courants de pensée, des films, des séries TV ou encore des livres.

Conclusion

Pour finir cet article sur L’Homme nu : la dictature invisible du numérique, les auteurs, Marc Dugain et Christophe Labbé, ont fourni un travail d’investigation époustouflant ponctué par une analyse moderne, efficace, bien qu’orientant un peu le lecteur. Au final, c’est un livre que je recommande de lire pour sa culture. Bien que je sois un peu geek, j’ai appris quelques informations et nul doute que d’autres y trouveront leur compte.

Critique – L’Homme nu – Dugain – Labbé
Même si je ne suis pas d'accord avec tout ce qui est dit, le livre reste de très bonne facture. Il y a des informations et des analyses pertinentes. En plus, les auteurs tentent de proposer une rationalisation pour le futur. A lire d'urgence.
Style
Informations
Intérêt
On aime bien
  • Les informations
  • Les références
  • On se sent journaliste
On aime moins
  • Un poil trop moralisateur
4.2L'avis
Note des lecteurs: (3 Votes)