Deux amantes au Caméléon – Francine Prose

Critique de Deux amantes au Caméléon. Une prose de qualité.

Deux amantes au Caméléon est le nouveau roman de Francine Prose, une auteure américaine relativement peu connue en France malgré huit livres traduits en français. Mais avec Deux amantes au Caméléon, dont le point de départ est une photo prise par Brassaï dans un cabaret parisien, son anonymat ne devrait plus durer tant le sujet de ce livre, le portrait de Louise Villars (alias Violette Morris), une femme sulfureuse, ancienne prodige sportive devenue agent de la Gestapo, aussi bien que la façon singulière choisie par Francine Prose pour narrer cette histoire concourent à faire de ce livre un passionnant objet.

Couverture de Deux amantes au Caméléon, un livre de Francine Prose sorti aux éditions Gallimard

La description d’une époque

Deux amantes au Caméléon parcourt en 472 pages une tranche de l’Histoire de France (des années 20 à la Libération) en évoquant la vie trépidante de Louise Villars, une athlète d’exception qui battra le record du lancer de javelot masculin avant de devenir danseuse dans un duo avec Arlette, son amante, qui fera les beaux jours du Caméléon, un des cabarets parisiens de l’époque avant de terminer sa vie comme agent de la Gestapo. Le Caméléon, épicentre du roman, tenu par Yvonne Nagy, une hongroise d’origine, rassemble tous les protagonistes de ce roman et se fait l’écho des soubresauts qui vont conduire à la guerre.

Une construction polyphonique originale

Pour orchestrer cette plongée dans une des périodes les plus troubles de notre histoire, Francine Prose a choisi un dispositif narratif à priori classique : plusieurs narrateurs se succèdent pour raconter la vie de Louise et ses à-côtés. Mais ils le font en utilisant des types de récits différents (qui les lettres, qui des extraits de son roman, qui le témoignage) qui se moulent parfaitement au propos de Deux amantes au Caméléon, afin de tenter de comprendre la trajectoire torve de Louise et de son époque en multipliant les angles de vue sur les événements. Mais là où le roman se singularise avec succès c’est quand Francine Prose s’invente un double parmi les narrateurs en la personne de Nathalie Dunois qui, elle-même, écrit une biographie de Louise Villars dans le roman. Une mise en abyme qui permet à l’auteur de poser finement les questions inhérentes à toute écriture d’une biographie et notamment la relation intime qui se crée entre le biographe et son personnage.

Deux amantes au Caméléon se lit avec ferveur tant on se demande ce qu’il va advenir de Louise et des personnages qui gravitent autour d’elle devant le précipice qui approche. Mais quand approche justement la fin du livre, notre rythme de lecture se ralentit, soucieux de goûter les dernières saveurs, inquiet à l’idée que l’on va devoir abandonner ces personnages. Le signe d’une réussite!

Un autre avis sur Deux amantes au Caméléon sur Télérama.

Deux amantes au Caméléon - Francine Prose
Deux amantes au Caméléon retrace la vie de Louise Villard, athlète prodige puis danseuse de cabaret et enfin agent de la Gestapo. Une vie trouble dans une époque qui ne le fut pas moins.
Histoire
Style
Personnages
On aime bien
  • Le style agréable
  • La construction audacieuse
  • La franchise des personnages
On aime moins
  • J'ai beau chercher.
4.0L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)