Une Disparition Inquiétante – Dror Mishani

Critique du roman Une Disparition Inquiétante, écrit par Dror Mishani, aux éditions Points.

Les enquêtes policières ont toujours attiré, de par leur suspense mais aussi parce qu’elles nous mettent au défi de découvrir l’issue du livre avant qu’elle soit délivrée par l’auteur. Dror Mishani nous défie avec le premier roman de sa série Une disparition inquiétante. Pari réussi ?

Toute histoire a son origine…

Le commandant Avraham Avraham travaille à Holon, une banlieue défavorisée de Tel Aviv. Les signalements de disparitions d’enfants font partie de son quotidien, aussi ne s’inquiète-t-il pas lorsque Hannah Sharabi vient lui dire que son fils, Ofer a disparu depuis deux jours. Avraham ne prend pas tout de suite cette affaire au sérieux, un adolescent de 16 ans qui fugue, c’est banal, anodin. Mais lorsqu’Ofer ne rentre pas, il faut se rendre à l’évidence : les crimes spectaculaires et mystérieux n’arrivent pas que dans Les Experts. Le commandant se retrouve alors sans aucune piste, mais avec une multitude de personnages plus étranges les uns que les autres mêlés à cette affaire, à commencer par le voisin des Sharabi, un professeur se rêvant écrivain. Il va alors devoir étudier toutes les hypothèses, tout en sachant que plus le temps passe, plus les chances de retrouver Ofer vivant s’amenuisent…

image affiche une disparition inquiétante

Un roman qui ne passe pas inaperçu

Dans Une Disparition Inquiétante, le commandant Avraham Avraham a une question qui le taraude tout au long du livre : « Pourquoi il n’y a pas de littérature policière écrite en Israël ? ». Si cela peut faire sourire au premier abord, il suffit de quelques recherches pour voir que cette question peut légitimement se poser. Alors que le commandant Avraham explique cela par le fait qu’il n’y a pas de crimes violents en Israël,, il y a des explications plus sociales. La police n’a pas une très bonne image en comparaison des entités telles que le Mossad (services secrets extérieurs) et le Shin Beth (services secrets intérieurs) et cela se ressent à la découverte du personnage principal de Une Disparition Inquiétante, qui tient plus du anti-héros que du héros. Au travers de cet homme moyen mais passionné, Dror Mishani veut faire éclater l’image d’Épinal des enquêteurs de police. L’autre personnage d’Une Disparition Inquiétante très développé du roman est Zeev Avni, un voisin du disparu, prof d’anglais qui donnait des cours à l’adolescent. On ne peut plus parler d’anti-héros le concernant tant ce personnage est ambigu et complexe : totalement obsédé par cette disparition, il en devient dès son apparition inquiétant, reposant cette notion d’attrait fort pour les histoires policières chez l’être humain. Enfin, dernier élément surprenant, alors que la plupart des histoires concernant Israël se situent à Tel Aviv ou Jérusalem, Mishani choisit de faire évoluer son livre dans la banlieue d’Holon, peuplée par une classe moyenne qui n’est que très peu représentée. Par tout cela, Une disparition inquiétante est un OVNI dans la littérature israélienne.

Et au final, qu’est-ce que donne ce mélange ?

A tout ceux qui s’attendent à un ersatz d’Hercule Poirot au pays des orangeades : vous faîtes fausse route ! Une disparition inquiétante est le premier ouvrage des aventures du commissaire Avraham Avraham. Si son nom fait déjà sourire, son personnage est complexe et plus sombre qu’il n’y paraît. Mishani prend le pari de développer ses personnages de façon rapide et avec des éléments soigneusement choisis pour ne pas en donner trop au lecteur. Si cette technique peut être très appréciée, elle peut également rebuter certaines personnes souhaitant des personnages détaillés, dont on connaît les données dès qu’ils ont passé les premiers chapitres. De même cette fin (qui n’en est pas tout à fait une mais chut… je n’en dirai pas plus…) ravira les amateurs de réflexion, ceux qui aiment se faire happer par un livre et en devenir une partie intégrante. En revanche si une fois que vous avez fermé un livre vous préférez passer à autre chose, cela sera assez délicat tant ce roman tout entier vous invite à vous poser une multitude de questions. Enfin ce qui rassemblera sans aucun doute tous les lecteurs autour de ce roman, c’est la très grande maîtrise du suspense et des retournements de situation créés par Dror Mishani. Une Disparition Inquiétante se veut sans réclamations, politique ou de quelque sorte que ce soit, mais il apporte néanmoins un éclairage intéressant sur cette partie méconnue d’Israël.

Une Disparition Inquiétante, les bonus

Retrouvez une interview de Dror Mishani, l’auteur d’Une Disparition Inquiétante, sur le site du Nouvel Obs’.
La page d’Une Disparition Inquiétante, aux éditions Points.

Une Disparition Inquiétante - Dror Mishani
Un polar intéressant, qui fait la lumière sur une partie moins connue d'Israël.
Style
Personnages
Intrigue
On aime
  • Lieux originaux.
  • Propos intéressant.
  • Intrigue prenante.
On aime moins
  • Style parfois emprunté.
3.5L'avis
Note des lecteurs: (1 Vote)