L’Epée de Vérité tome 4 : Le Temple des Vents – Terry GOODKIND

Critique du tome 4 de L’Epée de Vérité : Le Temple des Vents, de Terry GOODKIND.

Les Contrées du milieu dissoutes, Richard cherche toujours à les réunifier sous son commandement pour faire face à l’Ordre Impériale et les protéger de Jagang, « celui qui marche dans les rêves ». Dans le Sang de la déchirure il a pu repousser un premier assaut, une armée autre que celle de l’Ordre Impériale, de l’empereur.

Début de l’histoire

Le Temple des Vents s’ouvre sur Kahlan et Cara qui débattent de l’intérêt et de la dangerosité du prisonnier qu’elles viennent d’aller voir. De son côté, Richard tente d’apprivoiser les écureuils du jardin du palais en compagnie de Mord-Siths. En conséquence, la Mère Inquisitrice va s’acquitter de la tâche de dirigeante en recevant les pétitionnaires. Elle apprend alors l’existence d’une jeune femme, Nadine, qui vient des contrées natales de Richard et qui dit être venue pour l’épouser. Se souciant davantage de l’origine et de la présence du prisonnier, les deux jeunes femmes vont l’interroger et découvrent qu’il est venu pour tuer Richard.Epée de Vérité tome 4 - Terry Goodkind

Dans le Temple des Vents, comme dans le Sang de la déchirure, la bataille entre Richard et l’Ordre Impérial dirigé par Jagang fait rage sous formes d’assauts de natures différentes.

Univers et Personnages

Terry Goodkind continue d’enrichir son univers avec de nouveaux lieux, comme le Temple des Vents, et donc de nouveaux mystères et artéfacts magiques. D’autres tribus, nombreuses à peupler le Pays Sauvage sont découvertes, avec leurs us et coutumes bien particuliers.

Nouveau tome signifie nouveaux personnages mais aussi enrichissements des personnages préexistants aussi bien dans la personnalité que dans leurs histoires, concernant les Mord-Siths par exemple. Les nouveaux personnages, toujours mystérieux ou provoquant une certaine suspicion chez le lecteur, arrivent assez rapidement dans l’histoire et de manière inattendue, rajoutant à l’univers mais aussi au climat du Temple des Vents. Cependant, chacun a toujours son rôle à jouer, ou tout au moins, essaie d’influer sur les événements de l’histoire. La plupart font partie des amis de Richard et Kahlan et essaient d’influencer favorablement leurs aventures, bien que leur manière de faire semble mystérieuse.

Les prophéties, qui prennent une grande importance dans la Pierre des Larmes, retrouvent également de l’ampleur dans le Temple des Vents. Enoncées au début du tome, elles deviennent une sorte de fil directeur tout au long de l’histoire malgré les personnages. En effet, il s’agit de prophéties particulières à fourche-étau qui ne semblent laisser aux personnages que deux chemins, aucun n’ayant une issue réjouissante pour Richard et Kahlan. Ces aspects fatalistes et de manipulations des personnages  régissent l’ensemble du tome en ajoutant à l’ambiance particulière de ce dernier.

Style

Le Temple des Vents se déroule dans une ambiance plus sombre que les tomes précédents notamment en raison des événements décrits par Terry Goodkind (des meurtres, scènes de tortures ainsi que des épidémies qui font de nombreuses victimes). Les prophéties à fourche-étau et la manipulation des différents personnages en fonctions de ces prophéties ou pour les besoins de certains personnages, jouent également en faveur de cette ambiance. Des descriptions de scènes plus explicites voire plus brutes contribuent aussi à la noirceur du Temple des Vents. Cependant, malgré la fatalité contenue dans les prophéties, une part de mystère ou d’apparence trompeuse existe tout de même dans ce tome ajoutant un peu de suspense à l’atmosphère sombre qui y règne.

Plus encore que les précédents, ce quatrième tome est une cascade d’événements et d’aventures pour les différents personnages et entraîne le lecteur dans un puits de catastrophes, celles-ci s’enchaînant les unes après les autres et touchant tous les personnages. Cette succession débutant dès les premières pages, Terry Goodkind nous plonge dans les aventures avec un rythme rapide et de nombreux dialogues entrecoupés de brèves descriptions d’événements accentuant cet effet.

Pour conclure le Temple des Vents, Terry Goodkind a choisi un événement très joyeux permettant au lecteur de bien terminer, même les derniers mots, contrairement aux tomes précédents, ne concernent pas une éventuelle menace ou épée de Damoclès pour Richard et Kahlan. Cependant la menace de Jagang est toujours présente et il semblerait qu’une autre affaire vienne s’ajouter aux problèmes à résoudre dans le prochain tome.

Autres critiques disponibles ici :

http://www.babelio.com/livres/Goodkind-LEpee-de-Verite-Tome-4–Le-Temple-des-Vents/14917

L’Epée de Vérité tome 4 : Le Temple des Vents – Terry GOODKIND
Nouvel assaut de Jagang et cascades d’événements dans une atmosphère assez sombre.
Style
Intrigue
Personnages
On aime bien
  • Les nouveautés qui enrichissent l’univers
  • L’enrichissement des personnages pré-existants
  • Certains personnages un peu plus présents que dans le tome précédent
On aime moins
  • Quelques descriptions explicites et/ou violentes
  • Trop de manipulation
3.7Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
  • Titre : L'Epée de Vérité - Le Temple des Vents
  • Année de sortie : 2005
  • Maison d'édition : Bragelonne
  • Auteur : Terry GOODKIND
  • Nombre de pages : 624
  • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

    Très étrangement, je n’ai absolument pas aimé ce tome. Le pire étant les piliers de la création 🙁