Le livre des secrets – Fiona Kidman

Fiona Kidman est une femme de lettres néo-zélandaise. Elle a publié plus de vingt livres et reçu de nombreux prix. Le livre des secrets a été publié aux Éditions Points dans la catégorie Grands Romans en juin 2015. Voici notre avis.

Fiona Kidman a vécu deux années à Waipu, les histoires qu’elle y entendit lui inspirèrent Le livre des Secrets. Composé d’extraits de journaux et de courriers, Le livre des Secrets est le journal intime que tenait la grand-mère de Maria, Isabella l’aventureuse et l’indocile. Il retrace la grande épopée d’une communauté de quelques centaines d’écossais partie des Highlands en 1817 et qui finit par s’installer définitivement à Waipu, Nouvelle Zélande, en 1854.

Le livre des secrets

Le journal de trois générations de femmes

Avec Le livre des secrets, on suit l’évolution de trois générations de femmes qui ont immigré en Nouvelle-Zélande. Le livre des secrets commence avec Maria qui a trouvé refuge dans la maison de sa naissance, à Waipu. Elle y vit seule et recluse depuis près d’un demi-siècle sans presque jamais en sortir, bannie par les siens. Aux yeux des autres elle est une sorcière, la sorcière de Waipu. Maria a payé chèrement sa rébellion lorsque très jeune, contre l’avis de sa mère et son entourage, elle a décidé de vivre sa passion avec un cantonnier. Enceinte, elle a été mise au ban d’une société très respectueuse des règles morales, Maria s’est réfugiée dans la maison familiale. Parmi les vestiges du passé, elle y découvre le journal de sa grand-mère, Isabella, une femme courageuse et indépendante. Isabella et son mari ont suivi le pasteur Norman McLeod, guide spirituel autoproclamé, nouveau Moïse qui mènera par bateau des familles entières d’Écosse vers la terre promise, la Nouvelle-Écosse. Le voyage sera long et très éprouvant. La terre promise ne sera pas synonyme de vie meilleure, bien au contraire. Isabella subira des épreuves, la famine, les viols, la maladie et la perte de son mari. Veuve et rebelle, elle se retirera dans une grotte avec son fils, où elle subviendra seule à leurs besoins. Mais Isabella finira par se laisser persuader par « l’Homme », le chef charismatique de la communauté de le suivre vers d’autres terres, la Nouvelle-Zélande. Mariée en secondes noces, elle donnera naissance à une fille, Annie. Annie grandira endoctrinée. Le moment venu, elle se mariera et accouchera d’une fille, Maria. Annie tentera, en vain, d’enfermer Maria dans un carcan moralisateur et rigoriste.
Isabella, Annie et Maria, trois générations de femmes et sans le savoir, deux caractères et destins similaires. Grand-mère et petite-fille, toutes deux indépendantes et rebelles. Considérées comme sorcières, elles seront enfermées et isolées, l’une dans une grotte, l’autre dans une maison.

Sa mère et son oncle échangèrent un regard lourd au-dessus de sa tête. Maria eut un mouvement involontaire de fuite en direction de la porte, mais son oncle lui barra la route.
Elle hésita, sachant qu’elle allait perdre quelque chose, capituler devant quelque chose dont elle risquait de ne jamais se remettre.
« Va dans ta chambre, Maria.
– Mère, je ne suis pas une enfant.
– Tu es toujours mon enfant.
– Je n’irai pas.
– On croirait notre mère », dit Hector, en se tournant vers Annie. Sa voix était pleine de regret.
« Et si je ne veux pas ? demanda Maria.
– On va t’y conduire.
– Pour faire quoi ?
– Pour réfléchir à tes vilaines mœurs. Et te mettre hors de portée de l’animal qui te traque.
– Mère. » Cette fois, elle l’implorait.
« Au bout d’un certain temps, quand tu auras récité ton catéchisme pendant un mois, nous réfléchirons à ce qu’il convient de faire de toi. »

Le livre des secrets est un roman d’aventures féminin

Le livre des secrets c’est le périple chaotique d’une poignée d’immigrants écossais partis au début du XIXe siècle, tenter leur chance ailleurs. Ailleurs en Nouvelle-Écosse, puis en Nouvelle-Zélande. Ce périple dura plus de trente-cinq ans. Trente-cinq années où ils seront guidés par celui qu’ils appelleront « l’Homme », un prédicateur autoproclamé, intransigeant, Norman McLeod. Autoritaire, il s’arroge le droit en véritable gourou d’édicter ses règles, de décider de ce qui est bon ou non pour la communauté. Il jugera de tout, en toute partialité. Misogyne, dans la morale qu’il édicte, les femmes doivent être soumises et n’ont surtout pas le droit à la parole. Elles doivent procréer, tenir la maison, être au service des hommes et se taire. Évidemment, seules les femmes pouvaient s’opposer à « l’Homme ». C’est ce que fit Isabella, la grand-mère de Maria. On découvre alors le combat de ces femmes dans une société patriarcale et archaïque. Certaines se taisent par peur ou par conviction, d’autres transgressent les règles pour tenter d’exister pour et par elles-mêmes. Au-delà de la condition féminine, Le livre des secrets nous fait prendre conscience de la tragédie qu’implique une telle épopée notamment pour la population locale, massacrée, méprisée, dépossédée de ses terres et de son identité au nom de l’argent et de la religion.

Avec Le livre des secrets, Fiona Kidman signe une saga familiale, qui offre un voyage dans le temps et autour du monde en quête d’une vie meilleure.

Le livre des secrets - Fiona Kidman
Une grande épopée entre l’Écosse et la Nouvelle-Zélande de trois générations de femmes qui tantôt se battront pour leur liberté, tantôt capituleront.
Style
Histoire
Personnages
On aime bien
  • La construction du roman alternant récits, extraits du journal intime et courriers.
  • J'ai adoré le récit de la traversée de l'Atlantique en bateau.
  • Les personnages de ces femmes résistantes et combattives.
On aime moins
  • Quelques longueurs qui m'ont fait parfois décrocher.
3.6L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)