Pierre Pevel – Les Lames du Cardinal

Pierre Pevel – Les Lames du Cardinal

Si vous êtes de grands fans d’Alexandre Dumas et des Trois Mousquetaires, vous risquez d’être surpris par le cycle des Lames du cardinal. Distingué par le Prix Imaginales des Lycéens en 2009 et du Morningstar Award 2010, Les Lames du Cardinal est un roman écrit par Pierre Pevel.

Les Lames Du Cardinal - Poster

Un petit mot sur l’auteur, dont vous avez peut-être lu les romans. Pierre Pevel fût d’abord un scénariste, journaliste et auteur de jeux de rôles avant de se mettre à l’écriture de romans. Connu dans un premier temps sous le pseudonyme de Pierre Jacq, il signa de son vrai nom sa première saga à succès : Le cycle de Wielstadt (2001). Vint ensuite Viktoria 91 (2002), le cycle Ambremer (2004), les Lames du Cardinal (2007) et le Haut-Royaume (2013). Ses romans sont souvent des uchronies de fantasy, montrant des univers inspirés d’une époque historique précise et bien documentée, mais diffèrent du monde réel par la présence d’éléments merveilleux.

L’histoire des Lames du Cardinal se déroule en France, sous le règne de Louis XIII en l’an de grâce 1633. Les Lames du Cardinal sont une sorte d’unité d’élite au service du Cardinal de Richelieu chargée de lutter contre la menace des dragons, une ancienne race cherchant à précipiter l’ensemble de l’Europe dans le chaos pour asseoir sa domination.

Les Lames du Cardinal sont, pour moi, des romans « tout ou rien » : on accroche dès la première page ou on déteste. Mais pour peu que vous vous accrochiez, vous vous laisserez bercer par les aventures de ces gentilshommes dans leurs luttes pour protéger la France. Un style d’écriture moins lourd qu’Alexandre Dumas, Pevel tente toutefois de conserver une part de réalisme en employant la langue d’époque lors des discussions entre les protagonistes. Enquêtes, meurtres, espionnages, enlèvement, etc… tous les éléments sont réunis pour le plus grand bonheur du lecteur. L’action est bien rythmée et l’on découvre peu à peu l’histoire des Lames au travers des romans : les membres qui la compose, l’histoire de la compagnie et ses prouesses.

Je trouve juste dommage que les personnages n’aient pas la même « valeur » aux yeux de l’auteur, certains étant visiblement plus puissants que d’autres.

En bref, si ce n’est pas un roman qui révolutionne le genre, c’est avec grand plaisir que j’ai plongé dans l’ univers mélant l’Histoire, quelques personnages d’Alexandre Dumas et un ensemble d’intrigues menaçant la France.