Le Retour – Robert Goddard

Le romancier anglais Robert Goddard, auteur de romans à intrigue depuis les années 1980, vient de voir son roman Le Retour, écrit en 1997, traduit chez Livre de Poche. Verdict dans notre critique.

En 1981, Chris Napier revient en Cornouailles pour assister au mariage de sa nièce, et ainsi renouer avec sa famille qu’il a passé sa vie à éviter. Son retour s’accompagne de retrouvailles impromptues avec son ami d’enfance, Nick Lanyon, qui vient remuer des secrets de famille entourant la mort pourtant résolue du grand-oncle Joshua, assassiné en 1947 par le complice du père de Nick, un certain Edmund Tully. Le suicide de son ami durant ce week-end va plonger Chris dans ses souvenirs, et le pousser à mener une contre-enquête.

Le Retour, un livre à intrigues signé Robert Goddard

Le Retour, un voyage haletant à travers les Cornouailles

Le Retour entraîne son héros Chris, ainsi que son lecteur, sur les routes de ce comté d’Angleterre situé au sud-ouest du pays, et dont la capitale est Truro, d’où est originaire la famille de Chris, les Napier, ainsi que celle de Nick, alias Nicholas Lanyon. C’est à Truro que se situe la maison familiale, Tredower House, que son grand-oncle Joshua, qui avait fait fortune grâce à des forages en Alaska, avait acquise et qui était revenue à la famille Napier à son décès. Cette grande propriété va rapidement attirer sur elle tous les regards, lorsque Nick Lanyon, le fils de celui qui fut accusé du meurtre de l’oncle Joshua, vient clamer l’innocence de son père durant des festivités, se tuant à son tour, pendu comme le fut son géniteur des années auparavant. Chris, se remémorant son amitié de jeunesse avec Nick, décide alors de fourrer son nez dans les vieilles affaires de sa famille, ce qui va l’entraîner sur les routes de Cornouailles, de Truro à Plymouth en passant par Londres et des bourgades comme Tressilick, Clacton ou encore Jaywick. Chris, qui est le narrateur du récit dans Le Retour, nous emmène avec lui sur les routes anglaises de sa jeunesse à la manière d’Agatha Christie, et l’on assiste également aux réminiscences de son enfance, au moment où sa vie de jeune écolier de même que celle de sa famille furent bouleversées.

Un drame familial qui tourne autour de l’argent

Rapidement, l’argent va se révéler être le motif des nombreuses intrigues qui constituent la trame narrative du roman. C’est l’argent qui est à l’origine du conflit entre les deux familles dont les destins se mêlent dans Le Retour, les Lanyon et les Napier : toutes deux peuvent prétendre à l’héritage pharaonique de l’oncle Joshua, et c’est une lutte sans merci que les deux familles se sont livrée jusqu’à sa mort, et bien après. En menant son enquête, Chris se met progressivement en danger et menace de faire tomber les siens avec lui. C’est l’avarice comme principal vice qui est pointée du doigt dans Le Retour : l’oncle Joshua a en apparence été tué pour sa fortune, Michael Lanyon est condamné à la potence à cause d’une mystérieuse transaction financière qui l’aurait incriminé, et à mesure que Chris avance dans son enquête, l’on découvre plusieurs magouilles et tentatives d’extorsions de fonds.

Une intrigue bien tissée, secouée par de nombreux coups de théâtre et rebondissements

La lecture de ce dernier roman de Robert Goddard, Le Retour, est une lecture des plus agréables : le style est recherché mais accessible, les descriptions sont poétiques et surtout, ce qui est indispensable pour un roman à énigme, l’intrigue ne souffre d’aucune longueur et le suspense monte petit à petit, donnant envie au lecteur de dévorer ce livre page après page le plus rapidement possible. En outre, Robert Goddard a su éviter dans Le Retour le piège de la lassitude tant les rebondissements et les coups de théâtre sont nombreux. Il est récurrent en effet que celui qu’on croyait coupable ne soit pas celui que l’on pensait, et qu’à l’inverse les plus blancs dans l’histoire se révèlent être ceux qui avaient le plus à cacher. La maîtrise totale des allers et retours entre passé et présent, auxquels nous sommes habitués dès les premières pages par la démarcation entre « Aujourd’hui » et « Hier », permet d’éclairer des zones d’ombre du passé en mettant en avant des faits dans le présent de 1981. Cette technique d’écriture met au jour les manipulations et les trahisons dont les personnages principaux sont victimes tour à tour.

En résumé, Le Retour de Robert Goddard est un roman policier bien construit, qui captive son lecteur dès les premières lignes et fait planer le doute sur chaque protagoniste jusqu’à la dernière page. Vous pouvez retrouver une autre critique de ce roman sur le blog « Un polar ».

Le Retour - Robert Goddard
Le Retour raconte l'enquête personnelle de Chris Napier, qui revient sur le meurtre de son grand-oncle en Cornouailles.
Style
Personnages
Intrigue
On aime bien
  • Le suspense montant et entraînant
  • Le parcours pittoresque à travers les Cornouailles en toile de fond
  • Une intrigue bien ficelée et pleine de rebondissements
3.7L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)