Critique – Damien Rice – My Favourite Faded Fantasy

Damien Rice nous revient après une longue pause avec : My Favourite Faded Fantasy.

Le troisième album My Favourite Faded Fantasy de l’Irlandais Damien Rice est disponible après huit ans de pause. Huit comme le nombre de chansons que compose ce troisième opus. Les personnes qui ont écouté ses précédents albums aimeraient voir le résultat car un changement a été réalisé. En effet sa collaboratrice, Lisa Hannigan, n’apparaît pas puisque elle a décidé de prendre son envol seule afin de démarrer une carrière solo. Elle avait contribué aux albums qui sont tout simplement des bijoux : 0 sorti en 2002 ( 2 millions d’exemplaires vendus) et 9 sorti en 2006. Une annonce qui avait été faite un an après la sortie du second album, en 2007. Mais revenons à l’artiste du jour et à son nouvel album qui nous intéresse…

My Favourite Faded Fantasy sans Lisa Hannigan et pourtant…

Pour les personnes ne connaissant pas Damien Rice, il s’agit d’un artiste irlandais qui propose un univers musical folk. Dans My Favourite Faded Fantasy, la majeure partie du temps il est accompagné de sa magnifique guitare acoustique et de sa voix qu’il monte souvent dans des tons aigus avec une grande maîtrise sans repousser des limites mais qui suffit amplement à apprécier cette justesse. C’est dans The Box, sixième piste de l’album, qu’on l’apprécie le plus, accompagnée qui plus est des violons et d’une batterie qui nous offrent un soupçon de mélancolie au fur et à mesure de la chanson. Un peu plus tôt vous pourrez entendre ce qui pour moi est à la limite du chef d’œuvre, It Takes A Lot To Know A Man. Au bout de 4 à 5 minutes, des instruments à cordes viennent se mélanger idéalement, que ce soit gratter, frapper, effleurer à l’aide de guitares, pianos, violons. Cet orchestre vous envoie dans un univers si audible que cela en devient un paradis pour nos tympans.

Pochette de l'album My Favourite Faded Fantasy

My Favourite Faded Fantasy et sa pochette

Si globalement l’album My Favourite Faded Fantasy est une réussite malgré l’absence de Lisa Hannigan (et il faudra s’y habituer), on notera que les titres Trusty and True et Long Long Way sont assez ennuyeux, ce qui est le seul bémol. Notre Irlandais du jour, Damien Rice nous a de nouveau montré ses talents d’artiste et on espère que l’on n’attendra pas encore de nombreuses années avant qu’il ne récidive.

Pour une autre critique de My Favourite Faded Fantasy de Damien Rice, je vous propose le lien suivant :

http://www.riffx.fr/actualite/2014/11/14/damien-rice-my-favourite-faded-fantasy

ou encore celui-ci :

http://www.lesinrocks.com/musique/critique-album/damien-rice-my-favourite-faded-fantasy-ben-howard-i-forget-where-we-were/

Critique - Damien Rice - My Favourite Faded Fantasy
Sans Lisa Hannigan, Damien Rice s'en sort remarquablement bien.
Composition
Arrangements
Ambiance
On aime bien
  • La justesse de sa voix
  • La mélancolie proposée
  • L'acoustique
On aime moins
  • Les deux derniers titres plus ennuyeux
3.6Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)