Sin Cos Tan – Blown Away

Un vent de fraîcheur souffle-t-il dans le monde de la pop électro avec Sin Cos Tan ?

Derrière ces abréviations mathématiques se cache un groupe de pop électro qui ne demande qu’à être écouté. A la croisée de plusieurs styles, ces finlandais nous montrent qu’il est possible de faire autre chose que du métal dans le grand Nord. Sin Cos Tan avec leur dernier album : Blown Away, par ici ma critique !

Sin Cos Tan un groupe qui n’a pas froid aux yeux

Deux finlandais forment Sin Cos Tan : Juho Paalosmaa et Jori Hulkkonen. Tout droit sortis d’Helsinki, ce n’est pas sans expériences qu’ils arrivent à nos oreilles. On relève déjà 2 albums studio avant Blown Away sorti en août 2014, sans compter plusieurs EP’s.

Sin Cos Tan Blown Away jaquette cover

Jori Hulkkonen collectionne les partenariats avec, entre autres, Kraftkerk ou Tiga. Quant à Juho Paalosmaa il se fait remarquer par sa voix sur l’album « Origins » du groupe Villa Nah – album rentré dans les tops ventes au pays des rennes. Enchaînant les concerts live, ils surfent sur cette génération hipster – rétro – néo, et il faut le concéder, y arrivent plutôt bien.

Sin Cos Tan est une alliance de style bien calibrée

Blown Away raconte la vie d’un jeune homme Michael Burana qui voit le rêve américain passer devant lui. Mariage et boulot ratés, il part au Mexique pour faire carrière en tant que trafiquant de drogue – sur les pas de Walter White ? Peut-être si l’on était en 1985 et que le duo Juho Paalosmaa / Jori Hulkkonen nous montrait sa voix musicale parsemée d’amour, rupture, luxure et distraction. Voilà l’histoire dans Blown Away :

Tracklist Blown Away

  1. Divorcee
  2. Love Sees No Colour
  3. A New World
  4. Colombia
  5. Lifestyle
  6. Traffic
  7. Addiction
  8. Cocaine
  9. Blown Away
  10. Heart Of America

Blown Away de Sin Cos Tan confirme le genre du groupe. Si l’on devait trouver les sources du groupe, elles seraient entre : Depeche Mode pour le coté 80’s techno-synthpop assumé, un rythme que l’on reconnaît dans des titres comme « Enjoy the Silence » – David Bowie pour la mélodie mélancolique – Jean Michel Jarre  Jarre pour les tests sonores que l’on retrouve dans « New World » – The Cure et une touche de Bloodhound Gang pour la piste « Traffic » dans cet album Blown Away. Rajoutez à cela la voie de Juho Paalosmaa qui ressemblera parfois au charismatique Robert Smith.

L’utilisation d’instruments variés permet de casser une possible monotonie des pistes sans toutefois pouvoir démarquer une chanson en particulier et cela sera sûrement ici notre regret envers ce groupe et de Blown Away en particulier.

Apporter quelque chose de nouveau est donc exclu pour Sin Cos Tan, qui manque de mordant dans la création alternative, mais qui reste très agréable à écouter pour les amateurs, comme moi, des bonnes années 80. Pour les curieux ou les amateurs du genre, foncez !

Si vous voulez en savoir plus sur Sin Cos Tan et Blown Away, je vous conseille les sites suivants :

http://sincostan.net/
https://itunes.apple.com/us/album/blown-away/id893286872

Sin Cos Tan - Blown Away
Les Sin Cos Tan nous font nous rappeler les bonnes années 80.
Compositions
Arrangements
Ambiance
On aime bien
  • La bonne ambiance 80's
  • L'envie de réécouter Violator
On aime moins
  • Le manque de peps
3.2La note
Note des lecteurs: (3 Votes)
  • Mady

    Je viens d’écouter l’album et je rejoins ton analyse.
    Il est sympa et parfait pour créer une ambiance, mais il manque de peps ce qui le rend un peu fade

    • Benoît Decoopman

      Oui, tout est bien résumé. Ça passe très bien en fond, mais ça casse pas 3 mémés dans un canard …