Trixie Whitley – Fourth Corner

Trixie Whitley – Fourth Corner

Trixie Whitley c’est d’abord une voix reconnaissable entre mille. Une voix chaude et dense, aux fêlures indistinctes, à la gravité sensible. Hésitante parfois, dans des modulations ondulant entre maîtrise et émotion. Trixie Whitley ce sont les tripes qui parlent, et ça s’entend. Une chanteuse atypique et discrète, fille d’un grand musicien, qui nous livre avec Fourth Corner un premier album riche de 17 morceaux à la pop mêlée de folk, aux accents blues et soul.

Entrer dans cet album s’apparenterait presque à une transe. Une sensualité nocturne imprègne cet ensemble d’une mélancolie charnelle, brute. Car si cette voix à la limite de la rupture embrase l’imaginaire grâce à un fort pouvoir évocatif, elle habille également avec force des textes où sens et sensations s’entremêlent, où absence et amour sont souvent synonymes.trixie-whitley-fourth-corner

 Fourth Corner possède en cela une grande cohérence. Une alternance de morceaux doux, assez planants (Morelia, A Thousand Thieves) et de rythmes plus rocks (Never Enough, Gradual Return). De guitares électriques rauques ou accoustiques, de piano acidulé et de percussions tripantes. Un bloc d’émotions brutes, à fleur de peau, dont le seul bémol serait peut-être des enchaînements à la structure assez proche, une orchestration des morceaux parfois très similaire. Et cette voix également, à la présence physique, brûlante, souffre mal des choeurs qui semblent à certains moments de trop.

 C’est là toute l’ambiguïté et l’intérêt de ce premier album. De cet ensemble prometteur, parfois bouleversant, et toutefois perfectible, émane une délicatesse touchante. L’impression d’un partage intime avec une artiste qui nous dévoile, le temps de quelques morceaux, toute sa fragilité. A l’heure de la surenchère instrumentale, du photoshop vocal, d’albums marketés aux recettes toutes faites, c’est d’ailleurs dans les morceaux les plus sobres, dans la simplicité que brille le plus Trixie Whitley. Et si le premier single Breathe you in my dreams se révèle sympathique et se rapproche des standards radiophoniques, le charme frissonnant et blues du guitare /voix de Oh the joy ou de certaines versions live de l’album, plus épurées, semblent parfois meilleures que la version studio.

Trixie Whitley - Fourth Corner
Trixie Whitley emporte l'auditeur avec sa voix chaude pleine de sensualité, et touche par ses fêlures. Un album pop entre soul et blues, à écouter et réécouter.
Textes
Composition
Ambiance
On aime
  • La voix de Trixie Whitley
  • Une instru avec peu d'effets
  • Les morceaux bouleversants
On aime moins
  • Parfois un peu répétitif
4.2Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
    • http://avisdupublic.net Quentin COCAIRE

      Des notes Soul qui ne m’ont pas laissé indifférent, une très belle voix.
      Peut-être qu’il aurait fallu dégraisser un peu plus pour éviter l’impression de redondance, mais l’ensemble est vraiment sympa !

    • http://www.avisdupublic.net Camille LATOUCHE

      Voilà un article intéressent. Bookmarked pour tester !