Eminem – The Marshall Mathers LP 2

Allons à la rencontre du nouvel album d’Eminem, The Marshall Mathers LP2

Bonjour tout le monde, aujourd’hui nous allons parler du huitième et dernier album en date du rappeur américain Eminem; je vous présente The Marshall Mathers LP II. Sorti en novembre 2013, il s’agit de la suite de ce que l’on appelle son meilleur album studio: The Marshall Mathers LP (2000).

Pour ceux qui connaissent Eminem, vous vous rappelez très certainement de Stan, une chanson triste racontant la chute d’un fan. Et bien la première chanson de MM2 (The Marshall Mathers LP II) est tout simplement la suite de cette chanson, où Matthew, le frère de Stan, décide de se venger contre Eminem, qu’il juge responsable de la mort de son grand frère. On retrouve dans Bad guy une instrumentale très moderne (comparée à ces anciens albums) accompagnée de voix féminines sur les refrains. Contrairement à ce que l’on a entendu sur les singles (je pense ici à Survival) sortis avant l’album, sa voix est beaucoup plus calme, voir même posée à certains passages.MMLP2Deluxe

En parlant du single Survival (feat. Liz Rodrigues), la partie instrumentale est basée sur un riff de guitare rock, avec une rythmique un ‘peu décalée’, vous comprendrez mieux en écoutant le morceau. La voix de Liz Rodrigues sur le refrain colle très bien avec le reste de la chanson!

Au niveau des paroles, on retrouve plusieurs références à l’enfance d’Eminem, comme dans Brainless par exemple. Il nous raconte comment il a été victimisé au quotidien et comment cela a conditionné celui qu’il est maintenant devenu. On retrouve également ce regard à travers des références à sa vie amoureuse.

Tout le monde se rappelle comment Eminem agressait sa mère, l’insultait dans plusieurs de ces précédentes chansons, et bien dans Headlights (feat. Nate Ruess), on entend une apologie à Debbie Nelson. Il s’excuse pour tous ce qu’il à chanter sur elle, rend hommage à sa dure vie engendrée.

Si on parle de parties instrumentales, nous pouvons entendre quelques loops très rock (Berzerk par exemple, qui rend en quelque sorte hommage au hip-hop old school avec un sample des Beastie Boys) et à l’opposé entendre des instu’ plutôt modernes, avec certaines sonorités électros. Une partie instrumentale que j’ai retenu est celle de Rhyme or Reason, plutôt calme et groovy !

Ce que l’on retrouve, c’est le nombre incalculable de références, que ce soit à ses propres chansons, à celles d’autres artistes, où à des faits particuliers. C’est toujours très satisfaisant d’entendre et de reconnaître ces références.

Pour conclure, on retrouve le Eminem que l’on connait tous si bien, même si on retrouve quelques nouveautés dans sa manière de chanter, dans ses parties instrumentales, et aussi dans ses textes. On le reconnait tout de même, Eminem ne s’est pas arrêté à ce qu’il sait faire, il s’est adapté à l’air du temps. Avec Marshall Mathers LP II , on retrouve du grand Eminem après ces quelques années d’absences (je fais bien sur référence à ses sorties d’albums).

 

 

Eminem - The Marshall Mathers LP 2
Un album variée, on en trouve pour tous les goûts, même s'il est un peu long.
Composition
Arrangements
Ambiance
On aime bien
  • Diversification des parties instrumentales
  • Egalement dans sa façon de rapper
On aime moins
  • Album un peu long
3.8Note Finale
Note des lecteurs: (6 Votes)
    • http://www.avisdupublic.net Thibaut COCAIRE

      Content de cette critique qui me ramène à mes premières écoutes de MM. Contrairement à beaucoup, ma préférence ne va pas au Marshall Mathers LP, mais à The Eminem Show, dans lequel j’avais trouvé plus de maturité, et des pistes globalement plus intéressantes.
      Vous avez tous deux raison de souligner la tendance d’Eminem à aller puiser dans d’autres styles musicaux, là ou beaucoup trop de rappeurs se contentent de passer un beat bourrin bien caractéristique.
      Concernant les influences rock, j’ai très vite fait le lien avec des pistes comme Sing for the Moment, basé sur le Dream On d’Aerosmith, ou au très bon Till I Collapse dont la rythmique rappelle si fortement les drums de We Will Rock You de Queen.

      Ton ressenti sur la prestation vocale est intéressant. Il est vrai que dans cet album, son flow est plus « posé », un peu moins foufou qu’à l’époque. Celà ne l’empêche pas de se dérouiller un peu sur RapGod, qui aura bien fait jaser !
      Un bon petit album que ce LP2 pour résumer.

    • Quentin COCAIRE

      Globalement assez d’accord. De mon point de vue, c’est grâce à des influences si variés qu’il possède une si grande notoriété, et cet album confirme cette pensée : Il y en a pour tout le monde.
      C’est assez réjouissant de voir un artiste de cette qualité revenir à un niveau pareil. Beaucoup de monde le croyait passé de mode, malgré quelques apparitions ou featuring, mais il a réussit à revenir sur le devant de la scène : chapeau l’artiste !