The Black Keys – Chulahoma: The Songs of Junior Kimbrough

Bonjour tout le monde, pour ce nouvel article, je vais sortir de l’actualité et vais vous présenter un album moins connu des pourtant très célèbres Black Keys. Cet album intitulé Chulahoma: The Songs of Junior Kimbrough est en fait un hommage au Blues-man Junior Kimbrough, décédé en 1998, qui faisait aussi parti du label qui a produit cet album : Fat Possum Records. Il s’agit donc d’un album constitué complètement de reprises de ce Blues-man.

Junior Kimbrough, venant du Mississippi, jouait un style de blues répétitif, cyclique, un peu à la John Lee Hooker et on peut deviner que ces derniers ont dû largement inspirer les Black Keys. Des 1992, il se mit à gérer un « juke joint » (il s’agit d’un sorte de bar ou il y a des « lives », que ce soit de musique ou de danse…) connu sous le nom de Junior’s Joint à Chulahoma, Mississipi. Ce « juke joint » devint vite très connu et attira un grand public venant de partout dans le monde. On retrouve ici le titre de cet album hommage à Junior Kimbrough. Il faut aussi savoir qu’il ne s’agit pas de la première fois que les Black Keys reprennent des chansons de Junior K., ‘Do the Rump’ (Issue de leur premier album) était aussi une reprise.Chulahoma-_The_Songs_Of_Junior_Kimbrough

Donc à la manière de Junior K., on retrouve une structure qui nous emporte, comme je le disais précédemment, cyclique ; Bien sûr ici à la sauce des Black Keys, avec des sonorités grasses, souvent juste entre guitare et batterie. Evidemment ils intègrent souvent une basse et même un clavier, pour nous apporter ce petit plus, pour différencier et améliorer (si je suis-je dire) ces chansons blues.

Mais ce qui nous dit dès la première note qu’il s’agit des Black Keys, c’est leur subtilité. On sait qu’ils jouent calmement et que s’ils « tapaient plus fort » ou « grattaient plus fort », un énorme son serait produit ; on pourrait presque dire qu’ils se retiennent : C’est le son des Black Keys.

En termes de paroles, et bien cela tourne comme beaucoup de chansons Blues autour des femmes et de l’amour ! Si on écoute les paroles de Nobody But You ou encore de Have Mercy on Me on s’en rend vite compte. Si on regarde la vie amoureuse de Kimbrough, on comprend un peu plus ses textes ; il a en effet eu 36 enfants ! On peut donc imaginer sa vie amoureuse…

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il s’agit peut-être de reprises, mais ne vous attendez pas à retrouver les chansons de Junior Kimbrough répliquées. Il s’agit ici d’un « tribute » (un hommage), on retrouve donc quelques références au blues Mississippien de Kimbrough mais surtout un blues rock psychédélique des années 60. On ne se prend pas une claque comme dans The Big Come Up, leur premier album studio, qui était beaucoup plus Rock ! Les chansons sont calmes, elles nous reposent et nous entraînent. Elles dégagent une ambiance très relaxante et nous font réfléchir, tout simplement.

 

The Black Keys - Chulahoma: The Songs of Junior Kimbrough
Baissez les lumières, asseyez vous confortablement et laisser vous emporter par ces sonorités envahissantes !
Composition
Arrangements
Ambiance
On aime bien
  • L'ambiance qui nous fais voyager
  • Les sonorités blues-semi-narcotiques
On aime moins
  • Nada !
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
  • Quentin COCAIRE

    Un très bon album, aux sonorités blues qui me sont si chères ! Dans l’ensemble un bel hommage à JK, qui met bien en évidence d’où vient une partie du son des black keys.