Blues Pills – Blues Pills

Blues Pills, le jeune groupe suédois qui monte

Les Blues Pills viennent de sortir leur premier album studio. Apres de nombreux EP, ils se jettent enfin dans la cour des grands. Avons-nous envie de prendre la pilule bleue, ou la rouge ?

 Blues Pills Cover vintage groovy

Tu prends la pilule bleue, l’histoire s’arrête là, tu te réveilles dans ton lit, et tu crois ce que tu veux. Tu prends la pilule rouge, tu restes au Pays des Merveilles et je te montre jusqu’où va le terrier.Morpheus - Matrix

Cette citation est bien connue. Elle illustre avec la pilule rouge, l’envie de rester dans le monde réel, froid et la bleue, celui de l’esprit et du psychédélique. Mais derrière ce nom, se cache peut-être tout simplement le courant musical américain du 19eme siècle qui a influencé bon nombre de courants musicaux tels que le Jazz ou le Rock ‘n’ roll. Blues Pills semble être une volonté d’alliance des deux idées.

Blues Pills – Le groupe

Ce jeune groupe, fondé en 2011 à Örebro en Suède, débute sa carrière en trombe avec un succès tonitruant. Déjà partenaire avec un grand nom de la production, Nuclear Blast, Blues Pills, l’album du même nom, s’offre une 4ème place des meilleures ventes en Allemagne.
Composé de quatre membres, dont un frenchy à la guitare, Blues Pills se démarque surtout par sa chanteuse : Elin Larsson. Sa voix et son charisme sur scène sont tout simplement époustouflants. Ayant eu la chance de les voir en live, je parle d’expérience.

Blues Pills – Tracklist

High Class Woman – 4:28
Ain’t No Change – 4:58
Jupiter – 4:06
Black Smoke – 5:09
River – 4:23
No Hope Left for Me – 3:53
Devil Man – 3:06
Astralplane – 4:39
Gypsy – 3:09
Little Sun – 4:50

Blues Pills – L’album

La première notion que l’on va retenir de cet album, c’est cette volonté assumée de faire revenir le groove dans le métal. Car oui, cet album se trouve à mi-chemin entre le blues, le rock-psyché et le métal. Une certaine ambiance rétro plane, comme une aura autour de cet album.
Blues Pills est un album qui plaira à grand nombre d’auditeurs. Que l’on soit mélomane du genre, ou simple curieux, votre soif de musique y sera surement comblée. L’album est structuré et cohérent dans son écoute. Nous avons même parfois la sensation que nous sommes de nouveau dans les 60’s tant cette période influence le groupe. « High Class Woman », surement la chanson la plus connue de cet album, est un parfait exemple de ce que Blues Pills sait faire. C’est une union d’un rock groovy et de la voix sulfureuse de Larsson. Rythmée, elle montre déjà la forte cohésion, présente dans ce groupe. Les chansons s’enchaînent, mais ne se ressemblent pas, la musicalité est respectée. Les enchaînements sont clairement à vocation psychédélique, mais sans tomber dans l’inaudible ou la confusion. Malgré un sentiment parfois de certaines répétitions, l’effet s’estompe après quelques accords de basse ou de guitare. On retrouve ce coté vintage et « son de garage » qui renforce l’ambiance générale de ce superbe album. Déjà reconnu par nombre de critiques, Blues Pills s’écoute les yeux fermés.

Les Blues Pills ont eu besoin de temps pour sortir leur premier album. De nombreux EP et singles jalonnent leur chemin. Mais cette attente s’est clairement révélée bénéfique pour ce groupe qui a trouvé son style. Porté par une voix énergique et massive allié avec une technique et une cohésion de groupe, Blues Pills s’offre une possible belle carrière devant lui. En tout cas, c’est ce qu’on leur souhaite !

Si vous voulez en savoir plus sur cet album ou sur Blues Pills, voici d’autres liens: 

http://www.nuclearblast.de/fr/label/music/band/about/3089140.blues-pills.html

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1227656-blues-pills-un-groupe-qui-sent-la-guitare-et-la-sueur-c-est-l-album-rock-de-l-ete.html

Blues Pills - Blues Pills
Blues Pills est une excellente découverte!
COMPOSITIONS
ARRANGEMENTS
AMBIANCE
On aime bien
  • Le style 60's
  • Vintage et garage
On aime moins
  • Certains petits passages répétitifs
3.9La note
Note des lecteurs: (5 Votes)
    • http://avisdupublic.net Camille LATOUCHE

      Ton article a attisé ma curiosité, j’ai donc écouté cet album. C’est sympathique, c’est vrai. C’est recherché, c’est vrai également.

      En revanche, la voix de la chanteuse est un peu moins tonitruante, je trouve, que ce que tu nous décris. Il manque quelques octaves et un peu de maîtrise car, par moment, c’est plus « je braille » que « je chante ». C’est d’autant plus dommage que la madame a une sacrée puissance.

      Cependant, Paris ne s’est pas fait en un jour et l’ensemble est de qualité. A écouter et à ré-écouter avec plaisir.

      • http://avisdupublic.net Benoît DECOOPMAN

        Je peux comprendre que parfois sa voix n’est pas parfaite. Je pense que c’est le style qu’elle a envie de donner. C’est vrai que la version Live est différente de l’album studio, moins d’énergie. Après il faut replacer dans son contexte que le groupe a 3 ans et fait salles combles en plus d’être dans le top5 de ventes. Ce n’est pas rien et beaucoup de progrès sont encore possibles ! Je veux par là saluer la performance d’avoir un groupe avec autant de retours positifs en peu de temps, dans un milieu qui n’est pas populaire.