Muse – Drones

Drones : Après les projets The Resistance puis The 2nd Law, Muse entreprend un retour aux sources pour cet album : du rock alternatif en formation à 3, comme à ses débuts.

Ayant sorti son premier album en 1999, Muse jouit d’une notoriété sans égal dans sa génération, en partie grâce à une régularité et une longévité étonnante pour un groupe des années 2000. A ses débuts, Muse avait un son très influencé par Rage Against The Machine, mais ce groupe a ensuite su développer un style plus imposant, avec plus d’effets électronique mais aussi beaucoup de recherche dans la composition et des arrangements finalement très proche des techniques et structures issus de la musique classique. Une musique dont Matthew Bellamy, le compositeur du groupe, estime qu’elle « stimule l’imagination », cristallisé par The Resistance. Pour ma part, The 2nd Law m’avait clairement déçu : cela m’avait paru beaucoup trop influencé par U2, et rendait l’album très inégal.

jaquette du 7ème album de Muse : Drones

Pour ce qui est de Drones, on a bel et bien affaire au Muse des débuts, où l’on retrouve bien ce rock alternatif  aux sonorités proches de celles d’Absolution, avec une guitare incisive, une batterie dynamique et une basse sursaturée. Un retour aux sources également au niveau des thèmes abordés. En effet, car si The 2nd Law pouvait aborder des sujets parfois très personnels, Drones revient avec une approche beaucoup plus conceptuelle. A cela, Matthew a récemment déclaré : « Cet album explore le parcours de l’humain, de son abandon et sa perte d’espoir, de son endoctrinement par le système qui fait de lui un drone humain, jusqu’à la défection éventuelle de ses oppresseurs ».

On peut cependant noter pas mal d’ajouts électro, donnant encore plus de corps qu’il n’y a déjà, ce qui fait parfois un peu trop pour l’oreille, ainsi que plusieurs morceaux plus pop, moins efficaces et qui dénotent donc avec le reste. Pour finir, on peut également regretter qu’il n’y ait que 10 pistes hors bonus…

Muse - Drones
Du Muse efficace lorsqu'il revient au rock alternatif de ses débuts, mais parfois plus perfectible lorsqu'il penche trop vers l'électro et la pop.
Composition
Arrangements
Ambiance
On aime
  • Véritable ambiance apocalyptique
  • Certaines très bonnes compositions
On aime moins
  • Les dérives pop
  • Manque 1 ou 2 morceaux
3.7L'avis
Note des lecteurs: (14 Votes)
  • Anne-Laure

    J’aime bcp cet album. Belle critique et je suis d’accord sur le fait que l’album a un goût de trop peu.