Opeth – Sorceress

Opeth revient avec un nouvel album Sorceress et ne semble souffrir d’aucune lacune d’inspiration tant cette nouvelle production est bonne. Opeth est toujours au top et nous le fait savoir.

Nous vous en avons parlé avec les deux derniers albums studio du groupe, Heritage et Pale Communion : Opeth a entamé, depuis bientôt 6 ans, un virage artistique totalement contrôlé. Terminé le death progressif, le groupe se concentre maintenant sur la base, le prog pur et dur. Sorceress est le 12ème album studio et confirme la position du groupe dans l’univers du rock/métal progressif. La critique qui va suivre va essayer de décrire pourquoi.

Se renouveler sans se perdre

Opeth arrive bientôt à 30 années d’existence. La critique et les reproches des groupes de cet âge sont souvent dans le manque de renouveau ou de prise de risque. Et bien ces adjectifs ne sont pas encore à attribuer à ce groupe. Ce 3ème album de cette « nouvelle » vague artistique démontre encore une fois que le genre n’a pas de limite. Sorceress va puiser, sans aucun doute, ses sources musicales dans les années 70 mais pourtant apporte son lot d’originalité.

Sorceress – Tracklist

  1. Persephone
  2. Sorceress
  3. The Wilde Flowers
  4. Will o the Wisp
  5. Chrysalis
  6. Sorceress 2
  7. The Seventh Sojourn
  8. Strange Brew
  9. A Fleeting Glance
  10. Era
  11. Persephone (Slight Return)

Sorceress est multi-facettes

L’album commence par une intro à la guitare acoustique douce. Le groupe nous avait habitué à ce genre de morceau mais jamais en intro. Toujours en interlude, Persephone nous fait plutôt penser aux vieux albums de Metallica pour entamer en douceur un album qui sera définitivement plus corsé. C’est le cas avec le titre phare et nom éponyme de l’album Sorceress. Ce titre a été le premier révélé sur le net cet été et montre la couleur de l’album. Opeth n’a pas perdu de sa prestance. Rythme fort, basse très présente et guitare distordue, ce morceau est une très belle entrée en la matière. The Wilde Flowers alternera ballade et rythme très dur.

Jaquette cover Opeth Sorceress Will O the Wisp nous plonge 10 ans en arrière avec des albums comme Wastershed ou Ghost Reveries. Une superbe mélodie folk très bien accompagnée par Akerfeld qui ne sera sans rappeler un certain Jethro Tull. Chrisalys sera à mon goût beaucoup plus classique et plus métal laissant de très beaux soli de guitare et clavier. Sorceress 2 est une ballade qui semble faire office de clôture au premier morceau avec une voix très aiguë à laquelle le chanteur ne nous avait pas habitué. The Seventh Sojourn est un jaming du groupe avec une très forte musicalité arabisante. Avec des percussions sèches et des violons aux saveurs d’orient, Opeth n’a pas de frontière. Arrive Strange Brew que beaucoup de critiques vont qualifier de meilleure chanson de l’album. Je partagerais également cet avis tant ces presque 9 min résume tout ce que ce que groupe sait faire ensemble. Nous y trouvons de tout : des airs rocks, métal, de la mélodie, des paroles, des riffs et du prog. Elle s’écoute en boucle. A Fleeting Glance sera beaucoup plus douce et invite les cordes (de la harpe ?) à s’allier à la mélodie. Akerfeld change ici son approche avec une voix plus suave, une certaine innocence qu’il continuera pour le dernier titre Era qui veut conclure en beauté cet album. La fin d’une ère – Era, sera très entraînante peut-être pour nous montrer le chemin d’Opeth dans son prochain album ? Persephone sera là en outro, avec juste un petit air de piano.

Sorceress est un mélange fort de près de 30 ans d’expérience et d’influences. Les sources sont claires : Jethro Tull, Deep Purple en passant par King Crimson. Sans être un hommage, c’est bien ici une volonté de s’approprier l’esprit de ces années pour en garder le meilleur et le mettre dans un album personnel. Avec une multitude de facette l’album ne souffre que de peu de défauts à part l’intérêt moindre de certains morceaux.

Opeth travaille son style et nous encourage à le suivre dans son chemin du heavy prog. Le groupe ne cache pas son attachement pour un genre et une époque mais poursuit son style que ses membres maîtrisent parfaitement. Toujours en évolution et sans cesse innovant, Sorceress est déjà classé dans les meilleurs albums du genre.

A noter que le groupe est en tournée européenne et s’arrête, entre autres, au Trianon à Paris le 22 novembre prochain.

Si vous voulez en savoir plus sur Opeth et son dernier album Sorceress, je vous invite à continuer la lecture ici :

http://www.lagrosseradio.com/metal/webzine-metal/chronique-metal/p15982-opeth-sorceress.html

http://www.opeth.com/

Opeth - Sorceress
Sorcress d'Opeth se classe déjà dans le top des albums du genre.
Composition
Arrangements
Ambiance
On aime bien
  • Le style toujours aussi maîtrisé
  • La prise de risque (et sa réussite)
  • La qualité globale de l'album
On aime moins
  • Certains morceaux moins intéressants
4.4L'avis
Note des lecteurs: (3 Votes)
  • Titre : Sorceress
  • Année de sortie : 2016
  • Style : Heavy Prog, Prog
  • Label : Nuclear Blast
  • Groupe : Opeth
  • Durée : 56min
  • Nombre de pistes : 11
  • Marilyne breant

    Je viens d’écouter, c’est vraiment excellent !