Paradise Lost – The Plague Within

Du doom metal, en veux-tu ? En voilà ! Paradise Lost n’est pas encore à bout de souffle malgré plus de 25 ans de carrière. The Plague Within est ce qu’on pourrait qualifier d’un retour aux sources, sans pour autant renoncer aux évolutions récentes du groupe.

Une 27ème bougie pour notre groupe anglais originaire d’Halifax. Avec un style en évolution constante depuis sa création, Paradise lost ne semble pas souffrir de lassitude artistique. En commençant par du doom, death puis en passant vers du gothic voire de l’electronic, c’est à un véritable retour à son début de carrière que cet album The Plague Within fait référence.

Évolution en une belle carrière

Les membres de Paradise Lost sont quasi-constants depuis la création du groupe en 1988. Nick Holmes au chant, Greg Mackintosh et Aaron Aedy à la guitare et Steve Edmonson à la basse forment un quatuor soudé. Alors que les premières années de carrière étaient consacrées à la mise en place de leur style propre, pionniers dans le metal gothic, les années suivantes donneront des occasions de s’adonner à d’autres styles. Plus électronique, voire même rock ou stoner, ils retrouveront un ton plus heavy récemment. Difficile est la tâche après tant d’années à continuer d’innover sans tomber dans la mixture tiède. The Plague Within, quatorzième album studio du groupe confirme cette capacité qu’a le groupe dans la recherche stylistique.

paradise lost the plague within jaquette cover

The Plague Within – Tacklist

  1. No Hope In Sight
  2. Terminal
  3. An Eternity Of Lies
  4. Punishment Through Time
  5. Beneath Broken Earth
  6. Sacrifice The Flame
  7. Victim Of The Past
  8. Flesh From Bone
  9. Cry Out
  10. Return To The Sun

Un hymne à la morosité

The Plague Within est un enchaînement lourd et sombre de mélodies rythmées, bercées par une guitare largement inspirée des vibrations death des années 90. Un appel à l’abîme tinté d’une force puissante en la voix rauque et profonde de son chanteur Nick Holmes. Déjà retrouvé dans le dernier album de Bloodbath – Grand Morbid Funeral, le rapprochement death se fera instantanément. L’ouverture « No Hope In Sight » se fait par une guitare accrocheuse, tel un avertissement, l’annonce d’une tonalité à la recherche des cris d’âmes perdues.
La complainte nous touche, nous emporte dans son tourment. Chaque chanson est une évocation à la noirceur et à sa douce mélopée. The Plague Within flotte sur plusieurs eaux : gothic metal bien sûr avec « No Hope in Sight » et « Cry Out », du funeral doom « Beneath Broken Earth » et d’étranges rythmes atypiques dans « Terminal » et « Flesh from Bone ». L’ajout de chœurs classiques, comme dans « Return To The Sun » donne une certaine solennité à l’atmosphère.

Une découverte continue

Il est de coutume de dire que Paradise Lost ne peut pas être apprécié sans avoir absorbé, presque digéré un album. Faut-il remercier en cela Jaime Gomez Arellano (Ghost, Catherdral, Ulver) à la production qui permettra au groupe d’enregistrer entièrement The Plague Within sur le sol anglais ? Elément à noter puisque cela n’avait pas été le cas depuis plusieurs albums. L’ajout d’une certaine froideur et quiétude dans l’environnement global se fait sentir ici et il ne fait aucun doute que son expérience dans le domaine est à inscrire dans la réussite de cet album.

The Plague Within ravira les fans du genre. C’est le genre d’album qui continue à résonner après écoute. Certainement leur meilleur album de ces dernières années, The Plague Within se découvre et se construit à chaque nouvelle écoute. On notera l’absence de renaissance, divergence musicale mais plutôt une certaine zone de confort que le groupe s’est placé, sans en sortir. Il n’y a pas grand-chose d’autre à reprocher mis à part, à mon avis, l’absence de pistes plus progressiv, disponible dans des albums ultérieurs.

Si vous voulez en savoir plus sur The Plague Within et Paradise Lost, je vous conseille les liens suivants :
http://www.albumrock.net/album-paradise-lost-the-plague-within-6714.html
http://www.auxportesdumetal.com/reviews/ParadiseLost/paradiselost-theplaguewithin.html

Paradise Lost - The Plague Within
The Plague Within est un très bon album doom, gothic metal.
Composition
Arrangements
Ambiance
On aime bien
  • L'ambiance sombre
  • Le mélange avec la voix de Nick Holmes
On aime moins
  • Le positionnement dans une zone de confort du groupe
3.6L'avis
Note des lecteurs: (4 Votes)