Critique – Vikings saison 1

Critique – Vikings saison 1

Avec la seconde saison prévue pour le printemps cela vous laisse quelques mois afin de découvrir une nouvelle série historique : Vikings. Comme son nom l’indique, nous allons faire un retour en arrière, au pays des dieux nordiques, des Knörrs (« drakkars » étant une mauvaise appellation) et des invasions de l’époque. Bienvenue en Scandinavie pour suivre l’adaptation de l’épopée de Ragnar Lodbrok, roi semi-légendaire de Suède et de Danemark, qui régna à une époque indéterminée entre 750 et 850.

Diffusée sur « History Channel » au printemps 2013, c’est ainsi la seconde série, avec Game Of Thrones, que la chaîne s’offre dans la catégorie épique médiévale. Michael Hirst (Les Tudors, Camelot et The Borgia) n’a plus besoin de prouver ses talents de metteur en scène historique. Il confirme son statut avec cette série.

L’histoire se déroule à la fin du 8ème siècle, moment où les vikings commencent les invasions vers l’ouest. Nous suivions les premières expéditions au travers la mer du nord pour les côtes anglaises et normandes. Rajoutons également un conflit d’intérêt, interne à la communauté viking sur les raisons et motivations d’explorer ces terres inconnues. Nous avons ici l’idée de la série.

Ce qu’il faut retenir? Et bien que l’histoire est prenante, voir même hypnotisante. Les personnes, malgré leurs brutalités assurées dans cette série, restent attachants. Vous vous doutez bien que nous avons droit à notre lot de batailles à coups de haches et boucliers, de pillages et saccages d’églises. Mais néanmoins, nous comprenons ces actions, car elles s’inscrivent dans la logique de l’histoire et du développent des personnages. Travis Fimmel (Ragnar Lothbrok) est dans son rôle de meneur. La complicité avec sa femme Katheryn Winnick (Lagertha), ainsi que la place importante de la famille avec ses fils/filles et son frère Clive Standen(Rollo) dans l’intrigue renforcent la structure de la série.

A noter pour les décors, de très beaux paysages nordiques de fjords enneigés et de mer. Rajoutons la présence de la mythologie: Odin, Thor et Freir ; les Walkyries ou encore le Walhalla. Tous ces effets renforcent le pouvoir d’immersion de la série.

Quelques points négatifs quand même. Le premier est le manque de grandeur de la série. Dans le sens où, peut être par manque de budget, les batailles et actions épiques se font avec un nombre réduit de moyen. On a du mal a croire aux paillages de villes avec un seul bateau. Espérons que la seconde saison, nous reviendra avec plus de d’ambition épique. Le second point nous vient d’un essoufflement de la vitesse de l’histoire vers la fin de la première saison. Sans doute pour préparer la saison suivante, ou tout simplement pour montrer une autre facette des personnages, néanmoins intéressante, mais en décalage avec le début de la saison.

Se qu’il faut retenir, et bien c’est une série historique très bien adaptée. Michael Hirst nous signe encore une épopée très intéressante et prenante à suivre. Les acteurs sont dans leurs rôles, l’intrigue est posée et suis un rythme logique. Les facteurs environnementaux tel que les décors, costumes, musique, utilisation de la mythologie renforcent l’immersion dans la série. Si vous êtes fan de cette époque, ou juste curieux, prenez le temps de regarder Vikings.

 

Critique - Vikings saison 1
Michael Hirst nous signe encore une épopée très intéressante et prenante à suivre. Les acteurs sont dans leurs rôles, l'intrigue est posée et suis un rythme logique.
Acteurs
Scénario et mise en scène
Images et sons
On aime bien
  • Intrigue/scénario
  • Acteurs dans leurs rôles
  • Immersion totale dans l’environnement
On aime moins
  • Manque de grandeur
4.4Note Finale
Note des lecteurs: (3 Votes)
  • Camille

    Après avoir regardé la saison 1 de la série entièrement, il y a beaucoup de positifs. Les acteurs dégagent réellement des émotions malgré le côté « bourrin ». De plus, si la saison possède quelques petites longueurs et certaines parties de la trame sont peu utiles, l’ensemble est cohérent et solide. A regarder sans modération.