Critique – The Walking Dead – Saison 5

Critique de la saison 5 de The Walking Dead. Du zombie ? Pas encore assez ! Du nouveau ? Pas vraiment ! Une réussite ? On vous donne notre avis !

Les saisons de The Walking Dead ont beau être, en général, de bonne facture, on attend toujours plus de cette série. Plus de zombies, plus de morts, une trame plus complexe et surtout, qu’on arrête de tourner en rond. Est-ce que cette saison 5 a réussi à tenir ces promesses ? Réponse très subjective dans cette critique.

Lundi je tue des zombies, mardi je tue des humains, mercredi…

C’est reparti pour un tour et ça en devient lassant. The Walking Dead qui, au départ, est une série du type survival-horror, se tourne petit à petit vers le groupe emmené par Rick au combat d’humains contre d’autres humains. Si on ajoute à cela leur impossibilité récurrente à faire confiance à des groupes étrangers, on obtient un climat et une tension certes palpables, mais loin de l’intérêt et de la peur suscités par la série à son tout début. Entre deux ou trois petites scènes trépidantes avec des zombies et où la mort attend nos héros, il se trouve peu de reliefs et peu de nouveautés.

Rick, un pistolet à la main, est prêt à se battre dans la saison 5 de The Walking Dead.

Rick va encore devoir se battre dans la saison 5 de The Walking Dead

Un scénario qui s’effile ?

Voilà une question très délicate. Ce paragraphe pourra probablement heurter et fouetter les aficionados de la série. Attention, j’aime bien The Walking Dead, notamment les premières saisons. Mais le manque d’innovations fait que le soufflé retombe petit à petit et on ne voit plus trop l’intérêt de regarder The Walking Dead. L’histoire avec le scientifique ? Cela sert de petit fil rouge à l’heure actuelle et il n’y a pas grand-chose qui avance à ce niveau. Les histoires parallèles et connexes ? Mais où sont-elles dans cette saison 5 ? Entre deux amourettes et un peu de repos, on a du mal à entrevoir un paysage d’intérêt pour la série. Et pourtant il y avait de la matière. En effet, cette histoire d’hôpital permettait d’installer de nombreux fondements et autorisait l’initiation d’un peu plus de tension autour de ce lieu. Mais l’échange de certains personnages ne permet pas de justifier le manque d’ambition et de risques pris par la série.

Des épisodes moyens et puis… une résurrection ?

Une nouvelle fois, au risque de me faire tirer à vue par les fans de la série (à qui je rappelle que j’apprécie l’œuvre, tant écrite que la série), je vais taper dessus. Seize épisodes, plus d’une dizaine sans intérêt réel et au final seulement quelques-uns de très bon niveau. Est-ce suffisant ? A mon avis, vu l’engouement de The Walking Dead et les hordes de fans que la série possède, la réponse est non. Cependant, les derniers épisodes de cette saison 5 de The Walking Dead retrouvent tout ce que l’on aime dans la série. De la noirceur, de la tension au sens le plus abouti du terme et une vision animale qui ne laisse pas d’autres choix que de revenir à la réalité. De quoi entrevoir un avenir radieux pour la série ? Nos confrères de chez avoir-alire ont également écrit une critique sur la cinquième saison de The Walking Dead. Je vous invite à lire leur excellent article. D’ailleurs, qu’on ne s’y trompe pas, le final de la saison a encore fait des miracles en rassemblant presque 16 millions de téléspectateurs.

L’évolution du groupe The Walking Dead

On a vu que le rythme de la série est un problème et fait souffrir le téléspectateur. Cependant, on peut noter que des dissensions apparaissent dans le groupe de survivants. Petit à petit, certains personnages deviennent de plus en plus humains et montrent de petits signes de faiblesses alors que d’autres sont de plus en plus noirs. Ces modifications sont subtilement amenées et provoquent des situations intéressantes comme lors de la fin de l’épisode précédent le Final. Le dernier épisode apporte une pierre de plus à cet édifice et à l’évolution des personnages. D’ailleurs, ce n’est pas sans plaisir que l’on retrouvera un personnage déjà apparu précédemment et qui avait un peu disparu des radars. Dernier petit mot sur le Final, il est de bonne qualité (un des rares épisodes de la saison a pouvoir être qualifié ainsi) et son format, beaucoup plus long qu’à l’accoutumée, permet au téléspectateur de passer un bon moment. Si l’on revient un petit peu à la notion de groupe, le problème de la série ne serait-il pas le nombre de personnages importants ? Presque une dizaine de personnages de The Walking Dead ont maintenant une grande importance et il devient donc difficile d’avoir une saison cohérente, qui rend hommage à chacun ainsi qu’à la trame scénaristique.

Les survivants, emmenés par Rick, sont prêts à se battre !Pour conclure cette critique de la saison 5 de The Walking Dead, tout n’est pas noir. Seulement, est-ce que trois épisodes permettent à la série de s’en sortir ? Est-ce une série uniquement pour fans ? Il est difficile de répondre à ces questions. Cependant, un aspect important est à prendre en compte, il s’agit de l’évolution. Le fait qu’un personnage réapparaisse dans le Final permet d’ouvrir de nouveaux horizons. Alors, doit-on pardonner à la série de n’avoir fait qu’une saison très moyenne et lui accorder le bénéfice du doute pour entamer la saison 6 ? Et au final, peut-être que les gens vont se tourner vers des séries où le groupe est plus petit comme dans The Strain ou encore vers du « zombie comédie », à l’instar de iZombie. Réponse dans une petite année.

Comme on est sympa, un petit avant-goût sur ce qui pourrait arriver dans la saison 6 de The Walking Dead.

Critique - The Walking Dead - Saison 5
Une saison qui manque de profondeur et d'intérêt. Cependant, les derniers épisodes ont remis un coup de fouet et on peut espérer une bonne saison 6.
Scénario
Mise en scène
Image et son
Acteurs
On aime bien
  • L'univers
  • L'évolution des personnages
On aime moins
  • L'évolution de l'histoire
  • Le rythme amorphe ...
3.2Note Finale
Note des lecteurs: (15 Votes)
    • http://avisdupublic.net/ @AimeCinema

      Un article qui résume bien mon avis sur cette série depuis… la saison 2. Je n’aime pas faire des parallèles qualitatifs entre une adaptation et son matériel d’origine, mais là l’écart est trop grand. Le format série est-il bon pour gérer autant de personnages ? Non, je ne pense pas, en tout cas pas en espérant créer un état d’alerte chez le spectateur. Chez Game of Thrones ça marche parce que le rythme peut parfois se permettre quelques variations. Là, dans Walking Dead, parfois on se demande clairement le pourquoi de l’existence de certains épisodes d’un ennui mortel.
      En bref, bon article à mes yeux. La saison 6 devrait voir arriver certains moments nerveusement forts, ceux qui lisent la BD voient de quoi je parle. Si ça s’embourbe même dans ces passages, je n’aurai plus de mal à dire que cette série est un échec.

      • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

        Tout est dit, tout est résumé. C’est malheureusement la loi de la jungle pour les séries, et à ce petit compte, TWD est en train de perdre du terrain.