Critique – Grey’s Anatomy Saison 11

Critique de la saison 11 de Grey’s Anatomy. Du renouveau et une saison plaisante.

En attendant de découvrir la fin de la saison 10 sur les écrans français, on s’intéresse sans plus tarder à la suite, déjà diffusée aux États-Unis. A la fin de la saison 9 on avait déjà soulevé la question légitime de la fin de la série. Alors que le public commence à se lasser de l’histoire de Grey, la 11ème saison est diffusée et la 12ème en préparation. Est-ce que l’on peut encore garder l’enthousiasme ?

État des lieux à la fin de la saison 10

Meredith se retrouve seule après l’installation de Derek à Washington, où il gère un programme prestigieux pour le gouvernement, et le départ de Cristina en Suisse. On apprend qu’elle a une demi-sœur, mais compte tenu de son passé familial plutôt chaotique, pas sûr que cela lui remonte le moral. Alex, à priori parti dans une clinique privé, voit sa situation bouleversée par le cadeau de départ de Cristina sous forme de siège au conseil de l’hôpital. Arizona et Calie retrouvent une vie de couple relativement paisible et songent à un nouveau bébé. Jackson et April réussissent à préserver leur amour malgré toutes les différences qui les opposent et pourraient les séparer.

Poster officiel de la saison 11 de Grey's Anatomy

Un couple dans la tourmente

Saison 11 – Le début

La saison 10 de Grey’s Anatomy a déroulé le tapis rouge pour le départ de Cristina Yang grâce à une mise en scène progressive. Cette stratégie a permis au spectateur de se détacher du personnage sans déchirement, mais a tué le suspense. Heureusement, le début de la saison 11 apporte de la fraîcheur et enchaîne les événements en tenant le public en haleine. Cependant, cette énergie va s’estomper légèrement par la suite.

Saison 11 – La suite

En effet le rythme de la saison retombe dans son train-train habituel ce qui, au bout de 11 saisons, finit par chasser les spectateurs. Néanmoins, c’est aussi la base de la série, le fait de suivre l’évolution de chacun des personnages et c’est exactement ce qui a plu au public jusqu’à présent.

Derek et Meredith ont une relation difficile, chargée d’une soif de réussite et peut-être même d’une jalousie professionnelle envers l’autre, de l’amour parental et de l’amour tout court. Alex Carev est maintenant le mec mature sur qui l’on peut toujours compter. Amelie Sheperd n’est plus une invitée surprise de son frère, elle s’installe de manière définitive dans la série, tandis que les personnages comme Jackson ou April semblent s’étouffer. En plus de Margaret ou « Maggie », la demi-sœur de Meredith, on découvre le Dr. Herman, une spécialiste de la chirurgie in utero qui va fortement influencer Arizona. Dans le tout dernier épisode, de nouveaux visages de jeunes internes font une apparition fracassante et qui ne passe pas inaperçue. Mais à quel point ces personnages seront approfondis reste à découvrir.

Saison 11 – La fin

Il faut dire que la fin aurait pu être bouleversante et impressionnante si elle n’était pas écrite à la va-vite et en plus pressentie, suite aux rumeurs qui ont fuit dans la presse. Lorsque les coulisses prennent le dessus sur le scénario, le public finit par assister, impuissant, au bâclage du destin d’un des personnages centraux de la série. Et oui, quand la production décide de clôturer le contrat d’un acteur, l’attachement du public à son personnage respectif devient plus que secondaire.

Conclusion sur la trame de la saison 11

Finalement cette onzième saison reste fidèle à la série et poursuit la description de la vie des personnages auxquels on s’est attaché. Déjà, dans la saison précédente, on les a vus grandis et changés. Ils essayent de fonder des familles, d’avoir des enfants, d’allier vie de famille et vie professionnelle, d’être épanouis et d’aider les autres. Cependant, la vie n’est jamais simple et les choses ne s’organisent pas toujours comme on le voudrait. Ils doivent ainsi faire face à des infidélités, des thérapies de couple, des séparations, des maladies, etc… Globalement, on sent durant cette saison une volonté de remplir le puzzle, d’achever les histoires des uns et des autres pour préparer une fin logique à cette aventure. La saison 12 est en préparation et il se peut qu’elle soit la grande Finale.

Parlons un petit peu des acteurs

Le jeu d’acteur reste à un bon niveau malgré la durée de la série. Je soulignerais notamment le jeu de Sarah Drew (April Kepner) dont le caractère évolue beaucoup durant cette saison. Jesse Williams (Jackson Avery) apprend qu’il est capable de faire autre chose que des yeux doux aux femmes. En revanche, Patrick Dempsey devient de moins en moins intéressant au fil des saisons. Notre cher Dr. Mamour est tout juste bon à faire des galipettes avec sa femme, faire son regard de lover et sortir le sourire Colgate.

Conclusion et perspectives pour la saison 12 de Grey’s Anatomy

Les deux dernières saisons ont mis Meredith dans de beaux draps. Deux personnes qu’elle connaît depuis le début de sa carrière s’en vont et il va être délicat pour elle de retrouver un semblant de stabilité. Les acteurs ont fait le boulot et, au fil des saisons, on remarque que le tyran (Miranda) est en réalité une femme pleine de ressources et d’envies. En espérant que la douzième saison va clôturer, de la plus belle des manières, la Grey’s Anatomy. Et pourquoi pas le retour d’Izzie venant mourir à l’hôpital ?

Allez, pour vous mettre l’eau à la bouche, voici la promo du premier épisode de la saison 11 :

Critique - Grey's Anatomy Saison 11
Une bonne onzième saison qui, espérons-le, va aider la série à se clôturer.
Mise en scène
Scénario
Images et son
Acteurs
On aime bien
  • Les personnages
  • La mise en scène
  • Les avancées scientifiques et médicales mises en avant
On aime moins
  • Le destin bâclé d'un des personnages centraux
  • Manque de vrais nouveautés
3.8L'Avis
Note des lecteurs: (4 Votes)
    • Pingback: Critique - Grey’s Anatomy - Saison 12 - L'avis du public()

    • Anne-Laure

      La saison 11 relève le niveau vis à vis de la saison 10. On enlève les perso secondaires un peu inutiles pour ne garder que les meilleurs, on fait revenir Amélia, on ajoute d’autres perso secondaires plutôt sympa… ça aide. Les intrigues sont aussi plus interessantes (je pense à la tumeur inopérable notamment). Et puis on arrête de tourner en rond avec certains couples et April suit une evolution interessante et ça ça fait aussi du bien. Par contre le départ d’un perso capital est effectivement bâclée et décevante. Bon mais la S11 est globalement plus sympa.

      • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

        La saison 11 relève le niveau vis à vis de la saison 10. On enlève les
        perso secondaires un peu inutiles pour ne garder que les meilleurs, on
        fait revenir Amélia, on ajoute d’autres perso secondaires plutôt
        sympa… ça aide. Les intrigues sont aussi plus interessantes (je pense à
        la tumeur inopérable notamment). Et puis on arrête de tourner en rond
        avec certains couples et April suit une evolution interessante et ça ça
        fait aussi du bien.

        C’est tout à fait cela.

        Par contre le départ d’un perso capital est effectivement bâclée et décevante.

        Oui, ça arrive …. comme ça.